Actualités :: Agroalimentaire : Le Pro-Arides s’auto-évalue après trois ans de mise en (...)

Le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel (Pro-Arides) a organisé, vendredi 23 novembre 2023 à Koudougou, un atelier-bilan et de planification opérationnelle. Présidée par le gouverneur de la région du Centre-Ouest, cette rencontre a été placée sous le signe de la redevabilité et d’une meilleure prise en compte des aspirations des populations.

L’objectif général de l’atelier était de rendre compte de la mise en œuvre des activités de 2023 et de planifier les activités opérationnelles du Pro-Arides pour l’année 2024, en tenant compte des aspirations des cibles.

Il s’agira, de façon pratique lors de cette session, d’effectuer une visite terrain avec les autorités régionales pour voir les activités et investissements de Pro-Arides, de faire le bilan de la mise en œuvre des activités de Pro-ARIDES sur la période de 2023 aux parties prenantes régionales afin d’en tirer des enseignements, d’amender et de valider le planning opérationnel des activités de 2024, d’identifier les axes de synergies avec les autres projets et programmes de la région.

L’activité a regroupé plusieurs acteurs du domaine.

Le président de la Chambre régionale d’agriculture du Centre-Ouest, Mady Kondombo, a déclaré que cette activité est très importante. « L’activité que nous allons mener aujourd’hui est très capitale pour tout projet de développement, surtout après trois ans de mise en œuvre des activités du programme et de surcroit après une visite de supervision et de suivi des activités menées », a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter que Pro-Arides est un partenaire privilégié, du fait qu’il tient compte des besoins des populations à la base, mais surtout parce qu’il fait confiance à l’expertise locale dans ses choix de partenariats.

Mady Kondombo, président de la Chambre régionale d’agriculture du Centre-Ouest.

Pour le coordonnateur du programme, Didier Coulidiaty, Pro-Arides a été créé pour contribuer efficacement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population, améliorer les revenus de ces populations et leur résilience. Aujourd’hui, selon lui, c’est chose faite car sa structure est en train de monter en puissance.

D’où sa grande satisfaction du bilan des actions menées. « En termes de bilan, il faut dire que nous avons, du point de vue de l’augmentation des productions, pu améliorer les connaissances des ménages en matière de production climato-sensible, en matière de nutrition, en matière d’épargne et de crédit, en matière de formation aux métiers hors-agriculture, mais aussi en matière de sécurisation foncière », affirme-t-il.

Didier Coulidiaty, coordonnateur du programme Pro-Arides.

Aussi, il ajoute que le programme a réussi à renforcer et dynamiser les instances et les organes de gestion des ressources naturelles et du foncier, dans les zones d’intervention du programme. « Nous avons aussi contribué à renforcer les capacités des collectivités territoriales pour une meilleure gouvernance avec plus d’inclusion, plus de redevabilité et plus de prise en compte des préoccupations des populations », souligne Didier Coulidiaty.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Boubacar Nouhoun Traoré. Celui-ci, dans son mot d’ouverture, a félicité le programme pour la qualité et la pertinence des réalisations et des activités menées sur le terrain. « Hier, j’ai pu constater dans les communes de Kyon et de Koudougou, la réalité de l’accompagnement du Pro-Arides aux populations, à travers l’unité de production d’aliments volaille et bétail, les technologies résilientes de production agricole promues, l’unité de transformation de riz », a déclaré le gouverneur.

Il a ainsi invité le programme à garder le cap afin de prendre réellement en compte, dans la planification de 2024, l’offensive agrosylvopastorale pour la région du Centre-Ouest. « Je renouvelle mon exhortation à l’endroit de toutes les parties prenantes de ce programme à se comporter comme des acteurs de changement et non pas seulement des bénéficiaires du Pro-Arides, à travers vos contributions et votre participation active au changement systémique visé par ce programme », a-t-il conclu.

Le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Boubacar Nouhoun Traoré.

En rappel, le Programme agroalimentaire pour la résilience intégrée et le développement économique du Sahel, est le résultat d’efforts concertés entre les partenaires du consortium SNV (chef de file), Care, Wur, Kit, leurs partenaires locaux de mise en œuvre et toutes les parties prenantes clés au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Le programme intervient dans quatre régions au Burkina Faso : la Boucle du Mouhoun, le Centre-Ouest, l’Est et le Nord. C’est un projet qui a pour public cible les ménages vivant en milieu rural, avec un accent mis sur les femmes et les jeunes.

Prince Omar
Lefaso.net

Soutien aux personnes vulnérables : Le Fonds catholique (...)
Burkina/Offensive agro-sylvo-pastorale : La FAO engagée (...)
Burkina/Santé : Le Grand Ouest a désormais son Imagerie (...)
Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Le métier d’ingénieur en developpement rural avec Arsène (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés