Actualités :: Burkina/Audience foraine : Le Médiateur du Faso à l’écoute des préoccupations (...)

La ville de Sya, Bobo-Dioulasso (chef-lieu de la région des Hauts-Bassins), a accueilli, jeudi, 23 novembre 2023, l’audience foraine du Médiateur du Faso qui a regroupé populations, autorités administratives, coutumières et religieuses de la région et dont l’objectif est de renforcer la paix et la cohésion sociale.

Selon les statistiques, de 2018 à 2022, le Médiateur du Faso a reçu, dans ses locaux ou via la plateforme numérique, 3928 dossiers de réclamation à traiter de 36 107 plaignants dont 431 dossiers en provenance de la région des Hauts-Bassins.

« A la date où nous sommes, plus de 500 dossiers sont en cours de traitement au niveau de l’Institution et nous nous attelons à les faire aboutir dans les meilleurs délais à travers des sessions de traitement groupé que nous avons appelé ‘’opération casier vide’’ », indique le Médiateur du Faso, Fatimata Sanou.

Sur place, plusieurs doléances ont été recueillies et Mme le Médiateur du Faso s’est engagée à déployer ses énergies et mobiliser les compétences nécessaires pour un dénouement heureux des préoccupations.

Ces sorties, accompagnées par le Programme d’Approvisionnement en Eau potable et d’Assainissement, s’inscrivent dans une dynamique qui, depuis un moment, conduit les responsables de l’institution dans plusieurs localités et auprès de plusieurs organisations de promotion de paix et de cohésion sociale. Ce qui permet des échanges directs entre les forces-vives et le Médiateur du Faso et son équipe, toujours dans la même quête d’une société de paix et de quiétude partagée.

Dans les localités, les autorités saisissent l’occasion de ces audiences foraines pour inviter les populations à œuvrer sans relâche à la construction, à la promotion et à la consolidation de la paix.

A titre de rappel, on peut retenir que le Médiateur du Faso a été créé en 1994 pour servir d’interface entre l’administration publique et les citoyens, par la défense et la protection des droits et intérêts des citoyens contre les abus et les dysfonctionnements des organismes publics. Depuis sa création, l’institution a contribué au dénouement de plusieurs crises avérées ou latentes (plus de 4 000 000 Burkinabè impactés à travers plus de 15 000 dossiers individuels et collectifs reçus et traités).

De façon opérationnelle, le Médiateur du Faso apporte une assistance aux administrés pour faire valoir leurs droits et pour faire face à leurs devoirs ; reçoit et instruit les réclamations provenant des personnes physiques et morales, relatives au fonctionnement des administrations de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics et de tout autre organisme investi d’une mission de service public. Il formule également des recommandations en vue du règlement rapide et à l’amiable des litiges entre l’administration publique et les administrés ; fait des propositions de modifications des textes législatifs, réglementaires et administratifs dans l’intérêt général ; participe à toute action tendant à l’amélioration des services publics et à toute activité de conciliation entre l’administration publique et les forces sociales et professionnelles.

Le Médiateur du Faso peut être saisi par tout citoyen qui se sent lésé par l’administration publique par simple demande non timbrée ou par l’intermédiaire d’un élu (il a aussi le pouvoir d’auto-saisine).

Sa compétence ne bénéficie pas seulement aux Burkinabè ; toute personne, quelle que soit sa nationalité, qui a maille à partir avec un organisme public (administration centrale, collectivités territoriales, etc.) peut saisir le Médiateur du Faso.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net
Source partielle : Département Communication et Relations Publiques du Médiateur du Faso

Soutien aux personnes vulnérables : Le Fonds catholique (...)
Burkina/Offensive agro-sylvo-pastorale : La FAO engagée (...)
Burkina/Santé : Le Grand Ouest a désormais son Imagerie (...)
Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Le métier d’ingénieur en developpement rural avec Arsène (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés