Actualités :: Journées promotionnelles de la patate douce à chair orange : La première (...)

La direction régionale de l’Institut de recherche en science de la santé de Bobo-Dioulasso abrite, du 23 au 26 novembre 2023, les premières Journées promotionnelles de la patate douce à chair orange (JP PDCO). Ces journées sont une occasion de faire connaître les vertus et le bien-fondé de la production de la patate douce à chair orange au Burkina Faso. La cérémonie de lancement officiel de ces journées a eu lieu ce jeudi 23 novembre 2023.

Le site de l’Institut de recherche en science de la santé (IRSS) de Bobo-Dioulasso est désormais « paré aux couleurs de la patate douce à chair orange ». Ce, jusqu’au 26 novembre prochain. En effet, sur le site, il est possible de trouver de la patate douce à chair orange sous toutes ses formes à savoir : des chips, des biscuits, des gâteaux, des confitures, des nectars de patate douce, du couscous, de la farine infantile, du macaroni, du dêguê à base de la patate douce à chair orange, etc. On y trouve sur le site également les différentes variétés de patate douce à chair orange des différentes localités du pays.

Les participants à la cérémonie de lancement des Journées promotionnelles de la patate douce à chair orange

Cette exposition vente entre dans le cadre de l’organisation des premières Journées promotionnelles de la patate douce à chair orange. Ces journées sont placées sous l’égide de l’Agence nationale de la valorisation des résultats de la recherche et des innovations (ANVAR). Cette première édition est placée sous le thème : « Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso : quelle contribution de la patate douce à chair orange ? ». En plus de l’exposition des produits issus de la transformation de la patate douce, plusieurs autres activités seront menées au cours de ces journées. Il s’agit, entre autres, des formations, des panels et des ateliers de réflexion, des visites guidées de site et l’animation des vitrines de technologies innovantes.

Selon le président du comité d’organisation, Dr Jacob Sanou, ces journées visent à intégrer la patate douce à chair orange dans les habitudes alimentaires et nutritionnelles des Burkinabè. Il a exprimé sa satisfaction d’accueillir cette première édition dans les Hauts-Bassins. « La réussite de cette première édition va nous permettre d’institutionnaliser ces journées dans toutes les régions du Burkina Faso », a-t-il laissé entendre.

Selon le président du comité d’organisation, Dr Jacob Sanou, ces journées visent à intégrer la patate douce à chair orange dans les habitudes alimentaires et nutritionnelles des Burkinabè

La patate douce à chair orange contribue au bien-être de la population

Cette première édition est placée sous la présidence du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, représenté à la cérémonie de lancement par son conseiller technique, Koussao Somé. Dans son allocution, il a salué, au nom de son ministre, les autorités de la transition pour la valorisation des résultats de la recherche et des innovations, afin que leur adoption contribue au développement structurel accéléré de l’économie du pays.

La coupure de ruban marquant l’ouverture officielle de la foire d’exposition

« L’organisation de la première édition des Journées promotionnelles de la patate douce à chair orange par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation à travers l’ANVAR est un exemple concret de la mise en œuvre du plan d’action pour la stabilisation et le développement pour permettre aux Burkinabè de trouver des solutions endogènes aux problèmes endogènes en occurrence, la mise en place de solutions durables contre l’insuffisance alimentaire et la malnutrition », a indiqué Koussao Somé.

Le représentant du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Koussao Somé, saluant l’initiative des JP PDCO

La sécurité alimentaire selon le rapport de 2017 du Programme alimentaire mondiale repose en premier lieu sur la production céréalière qui, bien qu’elle occupe 78% des terres cultivables, avec un accroissement de 1,39% par an, n’arrive pas à satisfaire les besoins alimentaires des populations. « La patate douce à chair orange dont le rendement à l’hectare est inestimable est alors une des solutions à envisager non seulement pour ses vertus nutritionnelles, mais encore et surtout pour notre souveraineté nationale, dans la mesure où elle représente une alternative contre l’indisponibilité du blé dans le contexte de crise internationale », a-t-il ajouté. Avant de faire savoir que ces journées visent à valoriser la PDCO à travers une série d’activités qui permettra ainsi d’organiser davantage les acteurs pour promouvoir la filière au plan régional et national.

Une exposition de produits issus de la transformation de la patate douce à chair orange

Par ailleurs ces journées vont permettre de renforcer les capacités techniques et organisationnelles des acteurs pour booster la productivité, la transformation et l’écoulement de la PDCO et bien entendu de mieux flatter le palais des consommateurs burkinabè. Le représentant du ministre ne manque pas de rappeler les potentialités de la PDCO. En effet, riche en vitamine A, la patate douce à chair orange est un tubercule accessible et contribue au bien-être de la mère et de l’enfant. Elle est également riche en antioxydants et prévient donc le cancer.

De la patate douce à chair orange en exposition

C’est pourquoi, il a invité les populations à faire la production de la patate douce « parce qu’elle s’adapte au contexte du changement climatique. C’est un tubercule qu’on peut produire en toute saison ». Aussi, la patate douce peut être transformée en plusieurs mets et cette foire constitue une opportunité pour les populations de découvrir les différents mets issus de la transformation de la patate.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Bam/Sabcé : Au moins six personnes interpellées à Ronghin (...)
Les journées du maraîcher du Sahel : L’UFC-Dori promeut la (...)
Burkina / Centre-est : Les élèves de l’école de formation (...)
Mise en œuvre du projet « SMART-HIPS » : L’ISSP partage (...)
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : L’audience reprend ce (...)
Burkina : La Cour des comptes propose la relecture des (...)
Burkina Faso : Le parquet ouvre une enquête sur la mort (...)
Burkina / Santé : Le système de sécurité incendie de la (...)
Santé : Qu’est-ce que la dysphonie et comment la prévenir (...)
Burkina Faso : L’armée renforce les mesures de securité (...)
Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques : (...)
Burkina : La Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
Journées nationales de la jeunesse catholique : (...)
Accident routier au Mali : Une délégation gouvernementale (...)
Burkina : Promopharm et Ajanta Pharma font un don de (...)
Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole (...)
Burkina/Mise en demeure de Moussa Diallo : Les (...)
TECNO a dévoilé un système d’imagerie amélioré par IA à (...)
Burkina/Santé : Une évaluation des actions entreprises (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35931


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés