Actualités :: LES FILTRES À EAU FEDis, LA SANTÉ À MOINDRE COÛT ! NOS CLIENTS EN TEMOIGNENT (...)

Créer en juillet 2013 avec pour ambition de fournir une eau saine et douce à la population, Filtre Eau Distribution (FEDis) met à cet effet des filtres à eau de qualité à la disposition de sa clientèle. En dix ans d’existence, FEDis a fait un parcours assez remarquable en terme de fourniture de technologie de filtration de l’eau et d’assainissement. Qui mieux que les utilisateurs des produits FEDis pour apprécier la plus-value sur leur santé, leur économie et même la préservation de leur cadre de vie. Dans ces lignes qui suivent, certains de ces utilisateurs témoignent des avantages qu’ils tirent de l’usage des filtres à eau FEDis.

Ndeye Coura Ndoye : économiste-environnementaliste à la retraite. J’ai travaillé pendant plus de 20 ans dans le domaine de l’eau potable, hygiène et assainissement. J’ai acquis mon filtre FEDis depuis février 2019. Avant, j’utilisais les filtres qu’on trouve dans le commerce mais j’ai eu un véritable coup de foudre pour le filtre en terre cuite. Il combine deux éléments essentiels, l’efficacité pour obtenir une eau meilleure et en même temps retrouver le souvenir du goût et de la fraîcheur de l’eau des canaris que nous connaissions par le passé.

Évidemment retraite rime avec l’âge, et souvent les personnes âgées ont tendance à oublier de boire suffisamment. Avoir une eau bien douce, potable et fraiche naturellement à portée de main est plus que nécessaire pour conserver la santé. Il y a évidemment un avantage économique par rapport à l’achat des bouteilles vendues et qui malheureusement peuvent faire l’objet de trafic ou se détériorer lors du stockage surtout au soleil. Il faut aux personnes âgées une eau de qualité. Il suffit d’utiliser quelques jours le filtre pour constater toutes les impuretés retenues. Ça allait se retrouver dans nos ventres. Mon filtre fonctionne à merveille depuis 4 ans. Je change régulièrement (entre 3 et 6 mois) mes bougies et je n’ai pas de problème avec.

Je suis Modibo BA : ingénieur informaticien dans une structure de la place. Je suis client FEDis depuis environ 4 ans. J’ai connu FEDis à travers un oncle qui résidait au Niger. Il m’a une fois sollicité pour lui envoyer des filtres. Il était client chez FEDis qui avait mené une campagne commerciale à Niamey. Cela a aiguisé ma curiosité sur la structure et sur ses prestations. A l’époque j’achetais l’eau en sachet. Je suis même passé aux bonbonnes entre temps. Je n’ai jamais été totalement satisfait de l’eau en sachets. Les bonbonnes sont coûteuses et beaucoup plus difficile à exploiter pour des raisons logistiques (il faut toujours disposer de recharges, il faut se déplacer pour les recharges, il arrive qu’il y’ait des ruptures d’eau pendant les périodes chaudes de l’année...).

Lorsque vous renouvelez les bougies, vous réalisez à quel point vous avez été protégés par le filtre. L’eau du robinet est transportée dans nos maisons avec beaucoup d’impuretés (boue et autres). Il est indispensable de la filtrer pour préserver sa santé. Sur le plan financier, c’est un gros avantage d’utiliser le filtre. Je suis à 6 bougies environ l’année. La bougie coute 3500 F. C’est vraiment très économique. Mon filtre est directement connecté au robinet de la cuisine. Je ne manque jamais d’eau potable, je ne connais plus le stress des recharges (eau en bonbonne). Je n’ai jamais connu le moindre dysfonctionnement avec mon filtre. J’en suis totalement satisfait.

Communauté « La maison diocésaine des œuvres » : le filtre à eau que nous utilisons date du 25 mars 2022. Notre choix se justifie par le fait que ce filtre pratique est facile à installer, à utiliser et surtout à entretenir. Toute la communauté est Entièrement satisfaite de la qualité de l’eau qu’il nous fournit au quotidien, une eau potable douce et nous sommes tous en bonne santé. Le filtre à eau que nous utilisons est installé sur le robinet et il est toujours en bon état avec le changement périodique des cartouches filtrantes que nous renouvelons régulièrement.

Je suis Olga M’Boyir DA : soucieuse du bien-être de ma famille, j’ai opté de disposer d’un filtre à eau à domicile. Ainsi j’offre la possibilité aux membres de ma famille et à mes visiteurs (enfants comme adultes) de se désaltérer sainement et en quantité suffisante à tout moment. Depuis 2021, j’ai donc acquis un filtre à eau "Cristal" de FEDis. Bien avant ce filtre FEDis, j’avais uniquement recours aux bougies de FEDis. Si non que depuis des décennies, je suis une adepte du filtre à eau. Mais celui de FEDis présente plusieurs avantages : simple et à utiliser avec un récipient transparent, esthétique et une belle forme.

Ce qui m’a vraiment séduit. Au plan financier, le gain de disposer d’un filtre à eau FEDis est sensible. Les multiples déplacements pour l’acquisition d’eau saine commercialisée ne sont pas nécessaires. En outre, j’arrive à maintenir mon environnement immédiat et l’extérieur propres. Je ne suis pas astreinte à l’évacuation des contenants des eaux saines qui viendraient du commerce. Depuis son acquisition, mon filtre à eau me donne satisfaction et est toujours en bon état. Je l’entretien toutes les semaines selon les conseils de FEDis. Un lavage hebdomadaire suivi du renouvellement des bougies à l’intervalle de 03 à 06 mois.

Karim ZONÉ : je suis cadre dans une ONG. J’ai déménagé de Bobo Dioulasso à Ouagadougou en 2016. J’ai par la suite constaté que mes enfants avaient constamment des maux de ventre en buvant directement l’eau du robinet. Après les consultations, j’ai donc opté pour l’eau minérale en sachet. Là aussi, le gaspillage était énorme. J’ai donc vu la publicité des filtres FEDis sur Facebook et j’ai décidé d’essayer.

J’ai acheté mon premier filtre à eau « Cristal » en 2018 et un second « Press » en 2021 qui est directement fixé au robinet. Les filtres à eau FEDis nous procure une eau de qualité à moindre coût, contribuant ainsi à améliorer la santé de la famille. En outre, ils aident à une meilleure gestion du budget pour une eau de qualité. D’autre part ils sont aussi une solution pour résoudre les problèmes de santé de mes enfants liés à la qualité de l’eau.

SOUEBIGA Pascal : c’est en 2016 que j’ai commencé à utiliser le filtre à eau FEDis. En effet, ce filtre à eau permet d’avoir à moindre coût une eau de boisson de très haute qualité. De plus il est écologique et aide de réduire de manière drastique le péril plastique. Si l’on considère que chaque personne consomme au moins 3 litres d’eau par jour. Avec les eaux de boisson vendues dans les emballages plastiques, chaque individu rejette en moyenne six sachets par jour. En une année, chaque individu rejetterait 2 190 sachets plastiques rien qu’en buvant l’eau des sachets plastiques.

En outre, ces eaux des sachets plastiques sont parfois exposées au soleil et mal conservées chez les revendeurs de sorte qu‘ils dégradent leur qualité et perdent ainsi leur potabilité, progressivement. L’eau des filtres FEDis désaltèrent très bien. Elle est économique et toute personne qui voudrait boire peut juste se servir la quantité dont il a besoin, à la différence de l’eau en sachet dont le contenu restant après usage est systématiquement jeté avec le sachet. Cela créé un gâchis que l’on ne retrouverait pas avec le filtre à eau FEDis.

Avec un 150 F CFA par jour et par personne pour l’eau de boisson en sachet, soit 54 750 F CFA pour l’eau de boisson d’une personne par an et 547 500 F CFA pour une famille de 10 personnes, FEDis propose pour la même période un filtre à moins 25 000 F CFA pour plusieurs années et deux filtres de remplacement par an à moins de 10 000 F CFA. Cela est pour une famille d’environ 10 personnes un gain économique remarquable. Mon filtre à eau est toujours en très bon état et je l’utilise quotidiennement, avec beaucoup de plaisir.

Correspondance particulière

Soutien aux personnes vulnérables : Le Fonds catholique (...)
Burkina/Offensive agro-sylvo-pastorale : La FAO engagée (...)
Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)
Burkina/ Fondation Jean Paul II pour le Sahel : Vers (...)
Burkina / Éducation inclusive : Des élèves aveugles et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés