Actualités :: Boucle du Mouhoun : La deuxième édition de la journée des communautés a tenu (...)

L’édition 2023 de la journée régionale des communautés de la Boucle du Mouhoun s’est tenue à Dédougou, capitale de la région, le samedi 18 novembre 2023 sur le thème « Quelles stratégies de valorisation des mécanismes et savoirs locaux dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale ? ». Le consortium Solidar suisse et SOS Sahel international Burkina Faso, en collaboration avec OCADES-Dédougou, ont voulu, par cette manifestation, contribuer à la consolidation des liens entre les groupes sociaux avec pour finalité de renforcer le vivre-ensemble.

Tribune du donner et du recevoir, la deuxième édition de la journée régionale des communautés de la Boucle du Mouhoun a tenu ses promesses. Elle a gagné le pari de réunir les dix-huit communautés répertoriées, y compris celles étrangères, qui peuplent la ville de Dédougou et au-delà la région, au cours de la journée du 18 novembre 2023.

Des membres de la communauté ghanéenne esquissant des pas de danse

La volonté de Solidar suisse et SOS Sahel international Burkina Faso avec l’appui de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) – Dédougou, organisateurs de la journée, est de susciter entre les différents groupes sociaux, le partage d’expérience, de stratégies et de savoirs locaux de résolution des conflits dans l’optique de faire émerger une société de paix. Chaque communauté représentée s’est ainsi fait découvrir à travers une brève présentation historique, de ses mécanismes internes de résolution des conflits et de ses liens avec les autres groupes ethniques. L’occasion était aussi belle pour chaque groupe social de faire connaître ses spécialités culinaires et de se familiariser avec celles des autres, le tout dans un esprit de partage et de brassage.

Promouvoir la cohésion sociale, la paix et le vivre-ensemble par l’interculturalité et le dialogue inter et intracommunautaire est une nécessité du moment, selon le représentant pays de Solidar suisse Burkina, Dieudonné Zaongo. Il juge que ce qui servait autrefois de socle et de repère pour le comportement et la vie en harmonie entre les groupes sociaux ethniques est progressivement menacé de disparition.

Dieudonné Zaongo, représentant pays de Solidar Suisse Burkina

« Magnifier dans un tel contexte la volonté des communautés de coexister pacifiquement à travers l’organisation de journées des communautés permet de renforcer les liens et de contribuer à l’édification d’un bouclier contre le délitement de la cohésion sociale », a-t-il défendu. Nul doute pour Monsieur Zaongo que dans le contexte actuel du Burkina, tous les projets et programmes de développement mis en œuvre se doivent de s’inscrire dans le cadre d’un climat apaisé pour atteindre les objectifs. Donc, par cette journée dédiée aux communautés de la Boucle du Mouhoun, le projet « Renforcement de la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord (RESICOM) » démontre à souhait qu’il s’appuie sur le triptyque humanitaire, développement et paix pour dérouler ses actions.

Dieudonné Tougfo a représenté le gouverneur de la région

Le représentant du gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun a déclaré que la journée des communautés est un cadre d’apprentissage à double titre : découverte du savoir-faire et du savoir-être et apprentissage des mécanismes de prévention et de résolution des conflits, internes à chaque société. « Quand des communautés vivent en paix, s’entendent et comprennent les us et coutumes des unes et des autres, elles se tolèrent mieux et tout est mis en œuvre pour éviter de heurter la sensibilité des autres », a ajouté Dieudonné Tougfo par ailleurs président de la délégation spéciale communale de Dédougou.

Chacune des dix-huit communautés a présenté quelques spécialités culinaires propres à son groupe social.

La journée régionale des communautés est une activité réalisée dans le cadre du projet « Renforcement de la résilience communautaire des ménages agrosylvopastoraux (RESICOM) ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Transport aérien : L’Alliance des États du Sahel se (...)
Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne (...)
Conditions d’entrée et de sortie du Burkina : L’Assemblée (...)
Résilience agroalimentaire au Sahel : Les acteurs du (...)
Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, (...)
Reprise des travaux du tronçon Sakoinsé-Koudougou : Un (...)
Bobo-Dioulasso : Des riverains s’opposent à la fermeture (...)
Prothésistes ongulaires : Ces artistes sur ongles qui (...)
Ouagadougou : Le proviseur du lycée Marien N’gouabi (...)
Burkina / Etudes et entrepreneuriat : Lassina Traoré se (...)
Burkina Faso : La Fraternité Cana organise un week-end (...)
Droits de l’homme et sécurité : A la découverte des (...)
Burkina / Transports et logistique : Plus de 400 (...)
Burkina / Infrastructures : Le ministre Adama Luc (...)
Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Fin (...)
Burkina : L’autorisation d’exportation de l’or et des (...)
Burkina : Le format de l’acte de naissance est toujours (...)
Burkina/ Fondation Jean Paul II pour le Sahel : Vers (...)
Burkina / Éducation inclusive : Des élèves aveugles et (...)
Irrigation au Sahel : Le comité technique régional en (...)
Université Nazi Boni : Des incubés du Centre d’excellence (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés