Actualités :: Gestion des équipements et infrastructures marchands de Bobo-Dioulasso : Les (…)

C’est désormais officiel. Les membres de l’organe consultatif provisoire de l’Agence de gestion des équipements et infrastructures marchands de la commune de Bobo-Dioulasso jouissent de leurs prérogatives. Ils ont été officiellement installés ce vendredi 22 septembre 2023 par Adama Bidiga, président de la délégation spéciale communale de Bobo-Dioulasso. Ils ont pour mission de veiller à l’application de la règlementation au niveau des principaux marchés de la commune.

C’est une cérémonie sobre mais pleine de sens pour la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso. Une cérémonie marquée principalement par des allocutions, des prestations d’artistes et le cérémonial d’installation des membres de l’organe consultatif provisoire de l’Agence de gestion des équipements et infrastructures marchands (AGEIM) de la commune de Bobo-Dioulasso. Le président de la délégation spéciale communale, Adama Bidiga, a rappelé les raisons qui ont conduit à la création de la structure AGEIM, qui est une mutation de la SGEIM (Structure de gestion des équipements et infrastructures marchands).

En effet, la commune de Bobo-Dioulasso a créé en 2001 un établissement public local dénommé « Structure de gestion du marché », chargée d’assurer les services publics d’exploitation du marché central de Bobo-Dioulasso. Cet établissement a, par transformation, fait place à la Structure de gestion des équipements et infrastructures marchands (SGEIM) en 2019 pour se conformer à la tendance nationale et assurer une gestion saine et efficace des marchés et gares routières. Malheureusement, la structure a connu des difficultés durant la mutation, liées essentiellement à des incompréhensions entre les acteurs.

Et c’est en vue de juguler ces difficultés que la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a engagé des reformes au sein de la SGEIM. Ces reformes visent à insuffler une nouvelle dynamique à la structure pour une réelle contribution à la mise en œuvre du Plan d’actions de la délégation spéciale (PADS), en matière de promotion des activités économiques et commerciales dans la commune de Bobo-Dioulasso. « Dans cette dynamique, la structure a connu un changement de dirigeant et de dénomination et la suppression du Comité de gestion des marchés et du Comité consultatif des usagers qui ont donné lieu à un organe consultatif unique à savoir le Conseil des usagers », a indiqué Adama Bidiga.

Le président de la délégation spéciale communale, Adama Bidiga, rappelant les raisons qui ont conduit à la création de la structure AGEIM

Il a ajouté que le Conseil d’administration qui est l’organe d’orientation, de décision et de gestion de l’agence, est fonctionnel depuis mars 2023. Et en attendant la mise en place effective du Conseil des usagers par élection, la délégation spéciale a ainsi décidé de la mise en place d’un organe consultatif provisoire. Environ une cinquantaine de membres constituent cet organe. Ils ont été tous désignés par leurs pairs. Une fois installé, le Conseil des usagers servira d’interface officielle entre les exploitants des équipements et infrastructures marchands et la direction générale de l’agence.

A ce titre, il est chargé, entre autres, de participer aux sorties-terrains, aux activités de recouvrement de recettes auprès des commerçants ou exploitants des boutiques, hangars, étals ou autres équipements ou infrastructures conformément à l’étendue de la zone de compétence de recouvrement de l’Agence de gestion des équipements et infrastructures marchands. Il est chargé de suivre l’application du règlement intérieur au sein des infrastructures et équipements marchands et de contribuer à la lutte contre les occupations, installations et branchements électriques anarchiques au sein de ces structures.

Par ailleurs, le Conseil des usagers est chargé de participer à la sensibilisation sur les obstructions des allées des marchés et l’entretien des ouvrages ; de dénoncer les cas de non-respect des consignes ; de lutter contre toutes les formes d’anarchie ; de proposer des stratégies d’optimisation des recettes ; de suivre l’effectivité des sanctions infligées aux commerçants ou exploitants coupables d’infractions relatives à la vente de produits prohibés ou dangereux interdits de vente et d’informer régulièrement le directeur général sur les problèmes soulevés par les exploitants touchants au fonctionnement des équipements et infrastructures marchands et au niveau des services rendus.

Pour le président Adama Bidiga, toutes ces actions permettront de mettre de l’ordre dans les marchés, de créer les conditions optimales de travail pour les commerçants et de collecter plus de recettes pour le développement de la commune. « Les membres que nous venons d’installer ont pour tâche de veiller à l’application de la règlementation au niveau de nos marchés à savoir le marché central, le marché des fruits et légumes et le marché de léguéma-lôgô », a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter qu’à travers la mise en place de cet organe, la délégation spéciale a voulu rassembler le plus large possible en faisant en sorte que toutes les tendances se retrouvent dans l’organe consultatif.

Des chefs coutumiers présents à la cérémonie d’installation des membres de l’organe consultatif provisoire de l’AGEIM

« Nous sommes donc dans une dynamique de résolution des crises qui ont miné la gestion de nos infrastructures marchandes depuis des années. Et ce sont les commerçants eux-mêmes qui ont fait des propositions de membres au sein du conseil. Au regard des attentes vis-à-vis de cet organe, je voudrais lancer un cri de cœur à l’endroit des acteurs. Qu’ils se départissent des antagonismes et des mauvaises pratiques improductifs », a lancé M. Bidiga, tout en traduisant ses félicitations et ses encouragements à ces membres.

La cérémonie a été une occasion pour la délégation de l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire pour sensibiliser les acteurs sur le programme de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire. Présent également à cette cérémonie, le président du conseil d’administration de l’AGEIM, Issouf Kassamba, a exhorté les commerçants à s’acquitter régulièrement des taxes et impôts afin de permettre à l’Etat et aux communes de mener les actions de développement. Ainsi, il a lancé un appel à l’union des commerçants et à leur engagement pour le paiement des redevances.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina : Le journaliste d’investigation Atiana Serges (…)
Affaire journal L’Événement contre Adama Siguiré : « Le (…)
Idrissa Ouédraogo, président du CSC : « Pour que la (…)
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Campagne nationale des Journées vitamine A+ : Plus de 3 (…)
Burkina : « Unique & One School » forme et éduque (…)
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la (…)
Burkina/Géo-technologie : ACIT Géotechnique certifié ISO (…)
Association burkinabè pour le bien-être familial : Le (…)
Aménagement de voieries à Kaya : Un deuxième atelier (…)
Burkina/Recherche : La clôture de la 3e édition des (…)
Burkina/Journée de l’enfant africain : Les enfants mis à (…)
Burkina/Violences conjugales : Des jeunes femmes leaders (…)
Burkina/Média : Le journal en ligne Lefaso.net mis en (…)
Burkina/Entrepreneuriat agricole : Aminata Ouattara (…)
Burkina/Nutrition : La campagne "Assez" officiellement (…)
Prévention des risques et rupture des contrats : Les (…)
Santé publique : 15 médecins africains formés en (…)
Ouagadougou : Des attestations décernées à 30 personnes (…)
Burkina /Jeux de hasard : Les Koudougoulais découvrent (…)
Burkina/Media : Le CSC suspend le journal L’Evènement (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés