Actualités :: Formation avancée en épidémiologie et laboratoire de terrain, phase 2 : (...)

Le président de l’université Joseph Ki-Zerbo, Pr Jean-François Kobiané, et le responsable de l’unité Sahel à l’Initiative/Expertise France, Matthieu Favre, ont signé ce mardi 6 juin 2023, une convention de financement du Programme de formation avancée en épidémiologie et laboratoire de terrain du Burkina Faso (BFELTP), pour un montant estimé à plus de 2,5 milliards de francs CFA.

La recherche de partenaires pour la pérennisation du Programme de formation avancée en épidémiologie et laboratoire de terrain du Burkina Faso (BFELTP) se concrétise avec la signature d’une convention entre l’université Joseph Ki-Zerbo, ADERA-filiale de l’université de Bordeaux et Expertise France. D’une durée de quatre ans (avril 2023- avril 2027), cette formation qui entame sa seconde phase vise à renforcer les capacités des cadres de 10 pays francophones et lusophones en santé humaine, animale et environnementale y compris le volet laboratoire, en épidémiologie de terrain (One health). Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, de la Guinée Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo.

Après avoir signé les documents, le Pr Jean-François Kobiané a traduit la satisfaction de l’université Joseph Ki-Zerbo mais aussi de l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le secteur de la santé de la sous-région. « La question des épidémies est récurrente dans nos pays. C’est une question majeure que ce soit avec Ebola, le covid-19 et bien d’autres épidémies, on a vu qu’on a besoin de renforcer les capacités de nos systèmes de santé à pouvoir répondre à ces crises sanitaires. On l’a vu d’ailleurs à travers les témoignages des alumni de ce programme », a-t-il déclaré.

Le président de l’université Joseph Ki-Zerbo, Pr Jean-François Kobiané lors de l’interview

En effet, dans la sous-région, seulement 23% de besoins en épidémiologistes de niveau avancé sont couverts. « La demande est encore très forte. Les besoins à couvrir sont énormes. Nous travaillons également à pouvoir mobiliser d’autres partenaires pour appuyer ce programme », a laissé entendre Pr Kobiané. La présente cérémonie de signature de partenariat est le fruit d’échanges de grande qualité au cours des derniers mois avec l’équipe de l’université Joseph Ki-Zerbo.

« Il s’agit du premier financement de l’initiative directement alloué à une formation diplômante de professionnels en épidémiologie. Avec un accent fort mis sur les ressources humaines en santé, le projet s’inscrit parfaitement dans le nouveau cadre stratégique de l’initiative pour les trois prochaines années, en reconnaissant la place fondamentale de la formation des professionnels dans le soutien aux systèmes de santé », a souligné le responsable de l’Unité Sahel à l’Initiative/Expertise France dans le Groupe Agence France pour le développement, Matthieu Favre. Il a, lui aussi, exprimé sa fierté de voir le BFELTP se concrétiser par la signature de cette convention de financement.

Le responsable de l’Unité Sahel à l’Initiative/Expertise France, Matthieu Favre a réitéré leur engagement à accompagner l’université Joseph Ki-Zerbo pour atteindre ses objectifs

Il s’agit, selon lui, d’un programme unique et ambitieux qui va durer quatre ans avec un financement de Expertise France de 3,9 millions d’euros soit plus de 2,5 milliards de francs CFA. A terme, ce programme permettra de renforcer les compétences de plus de 60 professionnels de santé publique travaillant directement au sein des systèmes de surveillance des pays, participera à la mise en réseau de ces épidémiologistes et à améliorer la sécurité sanitaire de 165 millions de personnes des pays concernés par la présente formation. « Ce projet permettra également de renforcer les capacités des pays à prévenir, investiguer et à répondre aux urgences de santé mondiale et aux maladies à potentialités épidémiologiques comme la fièvre hémorragique, Ebola, le covid-19, le choléra et d’autres maladies », ajoute le responsable de l’Unité Sahel à l’Initiative/Expertise France.

Photo des officiels

Il en a profité pour saluer la qualité du partenariat avec le Burkina Faso ainsi que les autres pays concernés.
Le programme de formation continue en deux ans, à plein temps, est sanctionnée par un diplôme de master 2 délivré par l’université Joseph Ki-Zerbo. La formation est assurée selon l’approche « apprendre en travaillant ». D’après le Pr Nicolas Méda, la formation théorique est limitée à 25% (formation en classe par des experts en épidémiologie de terrain) et la pratique à 75% sur le terrain, dans les ministères de la Santé, des Ressources animales et de l’Environnement.

Le président du BFELTP, Pr Nicolas Méda

Ce programme fait une large part à la femme. « Avec Expertise France, nous souhaitons recruter près de 40% de compétences féminines pour renforcer ses ressources humaines qualifiées pour la réponse aux épidémies », a fait savoir le président dudit programme. Le coût de la formation s’élève à 28 millions de francs CFA. Cette année, la rentrée de la cohorte 9 du BFELTP est prévue en septembre 2023.

Il convient de signaler que ce programme est adossé au réseau africain de formation en épidémiologie de terrain. Au cours de cette cérémonie, des alumni du BFELTP ont partagé leurs expériences avec l’assistance.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Burkina : Deux réseaux de cyber-délinquants démantelés (...)
Burkina/Tabaski 2024 : Le ressenti de certains (...)
Burkina/Transports terrestres et maritimes : Sibidi (...)
Saisie de 1040 tonnes de riz avarié au bureau des (...)
Balé : Les populations invitées à ne pas consommer les (...)
Colloque "ENDO-LAB" : Une rencontre pour le dialogue et (...)
Gestion hygiénique des menstruations : Un panel pour (...)
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier (...)
Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36918



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés