Actualités :: Colloque international en hommage à Norbert Zongo : « En tant que département (...)

L’université Norbert Zongo et le Centre national de presse Norbert Zongo tiennent du 13 au 15 décembre 2023, un colloque international pluridisciplinaire en hommage à Norbert Zongo. Le thème choisi à cet effet est : « Conscience historique et renaissance africaine : idéaux fondamentaux de la pensée de Norbert Zongo ». En prélude à cet événement de 72h, une conférence de presse a été organisée ce mardi 6 juin 2023 pour situer le contexte de ce colloque. Sont attendus à ce rendez-vous des scientifiques des pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique.

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants », disait Jean d’Ormesson. Vingt-cinq ans après la disparition de l’illustre journaliste burkinabè, la grandeur de ses actes restent toujours frais dans la mémoire des historiens de l’université Norbert Zongo de Koudougou. Ainsi, pour perpétuer la mémoire de l’homme et permettre aux uns et aux autres de s’approprier les valeurs qu’il défendait et le sens de son combat, l’université Norbert Zongo et le Centre national de presse Norbert Zongo tiennent un colloque international pluridisciplinaire pour lui rendre hommage.

« Cette activité scientifique est le cadre pour regrouper et croiser des réflexions à caractère scientifique et émanant de sensibilité hétérogènes qui s’inscrivent dans une visée homogène », Dr Edwige Zagré

La conférence de presse qui prélude cet événement a été l’occasion de ressasser les luttes menées par le regretté. « Norbert Zongo s’était fait la conviction qu’il ne pouvait ou qu’il ne devait pas se taire. Ce serait tomber dans le silence des gens bien et être complice du pire dans la société. L’écrivain-journaliste en avait parfaitement conscience et avait fait le choix d’assumer cela jusqu’au prix de sa vie. Défenseur de la cause de la veuve et de l’orphelin et refusant d’aliéner sa plume en dépit des conséquences ou du prix à payer, l’homme s’était véritablement engagé à améliorer les conditions d’existence dans son environnement immédiat et lointain bien souvent malsain, à cause de l’injustice, l’ignorance, les crimes de sang, la corruption, la gabegie, le détournement des deniers publics, la perte des valeurs morales. Très déterminé, Norbert Zongo était devenu de par son combat un repère, un espoir pour toute une génération et un chantre de la renaissance africaine. Cet engagement a fait de lui un intellectuel célèbre à l’échelle internationale », a rappelé Dr Edwige Zagré, présidente du comité d’organisation du colloque.

Le comité d’organisation compte offrir lors de ce colloque, une nouvelle stèle à la mémoire du défunt à l’université Norbert Zongo

Si la tenue de ce colloque intervient dans un contexte où les libertés sont mises à rude épreuve eu égard au contexte sécuritaire difficile, les organisateurs de l’activité se sont voulus clairs quant au lien étroit qu’il peut exister entre l’événement et le contexte. « Le colloque était prévu depuis longtemps. Il y a trois ou quatre ans, on a essayé de le tenir mais comme on le dit, chaque événement en son temps. On sait qu’aujourd’hui le pays est confronté au défi sécuritaire si bien que certaines difficultés sont difficiles à exprimer, mais l’organisation du colloque n’est pas du tout liée à la situation que traverse notre pays. C’est tout simplement parce qu’en tant que département d’histoire, nous devons perpétuer la mémoire de nos héros et Norbert Zongo en est un. C’est un projet qui était prévu avant même le début de la crise sécuritaire et qui se concrétise aujourd’hui », a clarifié Dr Mahamoudou Oubda, historien, membre du comité d’organisation.

Les frais d’inscription et de participation sont de 50 000 FCFA pour les chercheurs et équivalents ; 15 000 FCFA pour les doctorants de la zone Afrique contre respectivement 100 000 et 50 000 pour la zone hors Afrique

Le contenu de ces trois jours d’activités tiendra sur deux volets, scientifique et culturel, répartis en quatre axes que sont : Témoignages sur Norbert Zongo ; Productions littéraires et journalistiques ; Défis de l’Afrique contemporaine ; Culture et religion. En outre, toute autre proposition de communication en lien avec le thème peut être accepté. La date butoir pour les dépôts de proposition de résumés de communication qui doivent tenir en 300 mots est prévu pour le 30 juillet 2023. Elles peuvent être envoyées aux adresses suivantes : tomeadama@yahoo.fr ; salif.kiendrebeogo@yahoo.com ; yacsa70@yahoo.fr.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés