Actualités :: Burkina/Secteur agro-sylvo-pastoral : 90 conseillers réfléchissent sur les (...)

Le Conseil économique et social (CES) a tenu sa première session ordinaire de l’année 2023 ce mardi 6 juin à Ouagadougou. Elle a été placée sous le thème « Impact de la crise sécuritaire sur le secteur agro-sylvo-pastoral au Burkina Faso : état des lieux et stratégies de résilience ». Les travaux de réflexion vont se dérouler du 6 juin au 3 juillet 2023. Ce sont au total 90 conseillers qui prennent part aux travaux.

Le Burkina Faso est un pays à vocation agricole et le secteur agro-sylvo pastoral occupe une place prépondérante dans l’économie nationale. Ce secteur emploie plus de 80% de la population active, contribue à la sécurité alimentaire et fournit près de 45% des revenus des ménages agricoles, a rappelé le président du Conseil économique et social, Bonaventure Ouédraogo.

Selon le président du CES, la contribution moyenne annuelle du secteur à la formation du Produit intérieur brut (PIB) sur la période 2015-2022 est estimée à 24,25% dont 18,63% pour les productions végétales, 3,59% pour productions animales et 2,03% pour la foresterie et la pêche.

« Entre 2017 et 2022, la perte des superficies cultivables liée au terrorisme est estimée à plus de 50% dans les régions du Sahel et du Centre-nord, et légèrement moins dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-est et de l’Est », a indiqué monsieur Ouédraogo.

Le président du Conseil économique et social, Bonaventure Ouédraogo

Il ajoute que l’occupation des forêts par les groupes terroristes a engendré des conséquences sur la préservation et l’exploitation des produits forestiers ligneux et non ligneux. La destruction des postes forestiers, des campements, la recrudescence du braconnage et l’arrêt des activités de chasse constituent, entre autres, des effets induits de cette situation.

Le premier responsable du Conseil économique et social a dit que l’insécurité a également engendré une baisse d’activités et parfois même la fermeture de certaines unités de transformation. Aussi il y a des restrictions sur les transports de marchandises, la fréquentation des marchés et l’écoulement des produits.

Face à cette situation, d’après Bonaventure Ouédraogo la nécessité de développer des actions d’adaptation pour renforcer la résilience du secteur s’impose. D’où l’organisation de cette session.

Il a par ailleurs invité toutes les personnes qui peuvent apporter leur contribution allant dans ce sens à le faire. Car dit-il, il y va de l’avenir du pays.

Le président du comité d’organisation et 3e vice-président du CES, Etienne Bazié

Pour le président du comité d’organisation et 3e vice-président du CES, Etienne Bazié, mener la réflexion autour d’un tel thème requiert une organisation qui favorise des débats impliquant des acteurs qui interviennent dans le secteur agro-sylvo- pastoral au Burkina Faso.

« Prenant en compte cette exigence, des communications sont programmées et seront livrées par des membres du gouvernement, des professionnels exerçant dans le secteur agro-sylvo-pastoral, des humanitaires et des organisations non gouvernementales. Certaines de ces communications se feront en panels, conçus pour que les différents aspects relatifs au thème de la session soient passés en revue, que les préoccupations et interrogations des différents acteurs soient analysées à travers des échanges d’idées afin de dégager des solutions novatrices » a expliqué le président du comité d’organisation.

Il espère que la démarche proposée par la commission permettra de tenir cette première session ordinaire dans des conditions optimales. Afin que les objectifs fixés soient atteints.

Rama Diallo
Lefaso.net

Lutte contre l’extrémisme violent : Les professionnels (...)
Commune de Boussouma (Centre-nord) : La délégation (...)
Bobo-Dioulasso : La Caisse populaire de Colsama se dote (...)
Burkina/Littérature : « L’Alchimiste » de Paulo Coelho sur (...)
Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés