Actualités :: Burkina Faso : Certains pensionnés de la CNSS seront payés via Orange (...)

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et Orange Money Burkina Faso ont signé un partenariat pour le paiement numérique des pensions. La cérémonie de signature de cette convention s’est tenue dans la matinée de ce mercredi 31 mai 2023 au siège de la CNSS à Ouagadougou.

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et Orange Money Burkina Faso, avec l’appui du Projet d’appui à l’inclusion et l’accès au financement des petites et moyennes entreprises (PAIF-PME), ont signé une convention qui permettra à la CNSS d’offrir à ses pensionnés des prestations plus rapides, sécurisées et plus efficaces. Cette numérisation des paiements des pensions entre dans le cadre de la décision gouvernementale portant obligation de numérisation obligatoire des paiements au plus tard le 31 décembre 2021.

Selon Herman Yacouba Nacambo, directeur général de la CNSS, l’objectif de cette démarche, c’est de faire en sorte que les assurés qui ne sont pas encore dans le système bancaire puissent recevoir leurs paiements chez eux, sans se déplacer. Il s’agit pour la CNSS, déjà lancée dans la bancarisation, d’absorber les assurés qui sont toujours payés en espèces dans les guichets.

Herman Yacouba Nacambo, DG de la CNSS a souligné que cette convention constitue une étape importante pour la CNSS dans son engagement vers la dématérialisation de ses procédures

« La signature de la présente convention constitue une étape importante pour la CNSS dans son engagement vers la dématérialisation de ses procédures. L’acte que nous posons aujourd’hui consacre la concrétisation de la volonté sans cesse réaffirmée de notre institution à améliorer la qualité de ses services au bénéfice de ses différents assurés. La CNSS doit sa raison d’être aux assurés sociaux, c’est pourquoi elle ne ménage aucun effort dans le sens de leur bien-être et dans l’objectif de toujours améliorer les services qu’elle leur rend », explique Herman Yacouba Nacambo.

Laurent Birba, représentant la DG d’Orange Money Burkina Faso a salué cette nouvelle collaboration qui permettra de soulager certains pensionnés

« Nous avons un certain nombre de nos assurés qui sont déjà dans le système de la bancarisation. Mais il y a un groupe d’assurés qui n’est pas dans ce système de bancarisation et qui continue donc à être payé à la caisse. L’objectif c’est de faire en sorte que ces assurés puissent être payés par Orange Money, qu’ils puissent recevoir chez eux leurs paiements sans se déplacer, sans frais. Cela contribue à l’inclusion financière prônée par le gouvernement. Avec la situation sécuritaire que nous connaissons, dans certaines localités, les institutions bancaires ne sont plus sur place, et les paiements à la caisse sont devenus de plus en plus difficiles. Ce système que nous avons mis en place va permettre de soulager l’ensemble de nos assurés dans ces zones », a-t-il ajouté.

Laurent Birba, responsable marketing, représentant la directrice générale d’Orange Money Burkina Faso, rassure de la disponibilité du service Orange Money. « Nous avons eu la chance d’être choisis en tant que leader de la monnaie électronique au Burkina Faso depuis dix ans. Ce qui permet aujourd’hui à tous les Burkinabè de transférer et de recevoir de l’argent partout où ils sont. Malgré le contexte sécuritaire, Orange Money est présent partout au Burkina Faso 24h/24. Quoi de plus normal pour un partenaire de notre taille que d’accompagner ce projet de digitalisation en cours avec la CNSS pour le paiement des prestations et des allocations », déclare-t-il.

Séraphin Kientega, coordonnateur du PAIF-PME a rappelé que cette numérisation favorise également le développement du secteur financier et stimule la croissance économique

Séraphin Kientega, coordonnateur du PAIF-PME, a indiqué que cette convention marque une étape cruciale dans la modernisation et la transformation digitale du secteur des paiements des pensions au Burkina Faso. Pour lui, ce projet ambitieux est le fruit d’une collaboration étroite entre la CNSS et le PAIF-PME depuis 2019, démontrant ainsi l’importance du partenariat public-privé dans le développement socio-économique du Burkina Faso.

« Grâce à cette initiative ambitieuse, la CNSS et le PAIF-PME s’engagent à faciliter la vie de nos précieux pensionnés en leur offrant un accès plus rapide, plus sécurisé et efficace à leurs prestations. La numérisation des paiements du gouvernement et singulièrement les paiements des pensionnés est un véritable levier pour améliorer la qualité de vie de nos aînés et garantir leur bien-être. En éliminant les contraintes et les délais souvent associés aux paiements en espèces, nous ouvrons la voie à une nouvelle ère de simplicité et de commodité. Les pensionnés, nos aînés pourront désormais recevoir leurs paiements directement sur leurs téléphones mobiles, offrant ainsi une solution moderne et accessible à tous », précise-t-il.

Somtabangré Boureima Ouédraogo, président de l’ANR/BF a salué cette innovation de la CNSS

« Aussi, il est important pour nous de rappeler qu’en numérisant les paiements des pensions, nous ne faisons pas que moderniser les processus administratifs, mais nous contribuons également à renforcer l’inclusion financière de nos concitoyens. En facilitant l’accès aux services financiers, nous donnons à nos pensionnés la possibilité d’économiser, d’investir et de planifier leur avenir avec plus de confiance. Cela favorise également le développement du secteur financier et stimule la croissance économique », a-t-il soutenu.

Somtabangré Boureima Ouédraogo, président de l’Association nationale des retraités du Burkina Faso (ANR/BF), a salué positivement cette initiative. « C’est une bonne chose et nous ne pouvons que féliciter les deux institutions. Nous nous réjouissons de constater que la CNSS innove. Passer de la matérialisation à la numérisation des paiements des prestations des assurés sociaux, c’est vraiment un grand pas de franchi », confie-t-il.

Photo de famille des participants à cette cérémonie de signature de la convention

Ces paiements numériques via Orange Money concernent aussi bien les allocations familiales que les prestations relatives à la retraite. La direction régionale de Ouagadougou a été retenue comme site pilote pour ces paiements numériques. Grâce à une souscription volontaire, chaque assuré recevra le montant qui lui est dû sans aucun frais de transfert. Les frais de transaction seront pris en charge par le PAIF-PME. Le premier paiement de masse est prévu pour ce 1er juin 2023.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)
Lutte contre la torture et autres peines : Le Burkina (...)
Utilisation de la peinture au plomb : « Environ 9 (...)
Rasmata Konfo : Vaincre le handicap pour se rendre (...)
BEPC/Résultats du 1er tour : 94 admis sur 351 candidats (...)
Fête de l’Aid-el-kebir 2024 : La journée du lundi 17 juin (...)
Burkina : Démantèlement d’un réseau illégal de production, (...)
Première édition des concours inter-communes et (...)
Burkina/ Santé : Un projet pour la préparation, la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36897


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés