Actualités :: Burkina/Justice : Newton Ahmed Barry relaxé dans le dossier qui l’oppose à « (...)

Le journaliste, ex-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a été relaxé dansl’affaire qui l’oppose au mouvement de la société civile dénommé « Burkina Rempart ». Le verdict a été rendu dans la matinée de ce mercredi 31 mai 2023 par le tribunal de grande instance Ouaga I.

Newton Ahmed Barry était poursuivi par l’organisation de la société civile « Burkina Rempart », « soutien indéfectible » de la transition, pour « diffamation et injures ».

« Le capitaine Ibrahim Traoré ne serait rien aujourd’hui sans le soutien de ses extrémistes islamisés, (…) djihadistes de la ville, fonctionnant comme des djihadistes de la brousse », rappelle la radio Oméga FM des propos de Newton Ahmed Barry, tenus sur le plateau de Radio France Culture le 30 janvier 2023, et jugés de "diffamatoires"et d’ "injurieux".

Les requérants ont estimé que les propos de Newton Ahmed Barry exposent les militants de « Burkina rempart » à toutes sortes de danger. D’où leur demande à ce qu’il soit condamné et la décision publiée dans deux journaux, en vue de permettre aux victimes présumées de recouvrer leur « dignité bafouée », reprend le confrère de Oméga FM, qui précise que les requérants ont également réclamé 1 franc symbolique et le paiement des frais exposés non compris dans les dépens, estimés à 5 millions de francs CFA.

Les avocats du prévenu ont, eux, jugé qu’il n’y a pas d’éléments légaux, matériels et même intentionnels à la charge de leur client.

Pour le Parquet également, il n’existe pas de preuves suffisantes qui établissent un lien entre les déclarations de Newton Ahmed Barry et « Burkina Rempart ». C’est pourquoi a-t-il requis qu’il soit relaxé au bénéfice du doute.

Dans son verdict de ce mercredi 31 mai 2023, le tribunal a effectivement suivi la réquisition du Parquet, en relaxant Newton Ahmed Barry au bénéfice du doute. En outre, la constitution de partie civile des membres de « Burkina rempart » a été rejetée.

Ancien rédacteur en chef du journal d’investigation L’Evènement, Newton Ahmed Barry est connu pour ses analyses sans concession et ses prises de position ; ce qui n’est pas du goût de certains citoyens, notamment des soutiens proclamés du pouvoir de la transition. Il a, à cet effet, fait l’objet de menaces de mort.

O.L.
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés