Actualités :: Journée nationale de prières et de jeûne : Une délégation gouvernementale (…)

A l’occasion de la journée nationale de prières et de jeûne, une délégation gouvernementale composée des ministres de la Fonction publique, de l’Éducation nationale, du Commerce et de l’Enseignement supérieur, a rendu visite au Mogho Naaba Baongo, ce samedi 20 mai 2023 à Ouagadougou.

Poulets, cola et pièces d’argent en main, la délégation mandatée par le capitaine Ibrahim Traoré et le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambèla, est venue de manière symbolique pour implorer l’ensemble des responsables coutumiers et religieux à entrer dans une communion de prière pour que le Burkina retrouve la paix.

Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique

« Nous avons apporté avec nous quelques poulets, plus un peu de cola. Nous savons que c’est infime, c’est comme une goutte d’eau dans la mer ; mais nous voulons vous offrir symboliquement », a laissé entendre Bassolma Bazié, ministre de la Fonction publique. Pour le ministre d’Etat, l’objectif de cette journée est d’intercéder auprès des ancêtres et des divinités afin que le Burkina Faso puisse retrouver la paix et le vivre-ensemble harmonieux.

« Vous savez que depuis sa création en 1919 jusqu’aujourd’hui, toutes les communautés de notre pays ont su vivre en symbiose. Nous savons très bien qu’au-delà de l’être humain physique que nous voyons, il y a les forces de la nature sur lesquelles on peut s’appuyer, quelle que soit l’exactitude scientifique que nous avons. Si vous prenez la Chine ou les États-Unis, ils fabriquent des avions, des trains et des bateaux, mais chacun s’appuie sur sa culture », a dit Bassolma Bazié.

Le Mogho Naaba Baongo a demandé à tout le monde de contribuer pour que la paix revienne au Burkina, pour que les attaques s’arrêtent et que la paix et la cohésion sociale reviennent. Il a aussi demandé à la délégation gouvernementale de transmettre un message au président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, qui se résume à ce que tous restent sur le droit chemin et travaillent pour le bien du peuple.
Sa majesté a précisé que le Burkina Faso a été construit sur la paix, l’entente le pardon, et il souhaite que le pays reste sur cette lancée.

Carine Daramkoum
Lefaso.net

Burkina : « Ma manière de diriger ne va pas fondamentalement
Congrès de la Société de cardiologie du Burkina : Les (…)
Burkina/Crise sécuritaire : Plus de 55 000 élèves de (…)
Burkina/Affaires étrangères : Boulmonli Léonard Lompo (…)
Vacances scolaires : Entre activités ludiques et (…)
Crash du vol AH 5017 : « Il faut faire en sorte que (…)
Burkina : L’État-major général des armées à la recherche (…)
Burkina/Religion : « J’invite tous les citoyens à donner (…)
TGI de Dédougou : Six ans d’emprisonnement ferme requis (…)
Petits métiers : La vente d’œufs à la sauvette, un (…)
Bobo-Dioulasso : Les acteurs du projet « Yèrètali » (…)
Fonctionnement de l’administration publique : Le (…)
Burkina : L’ex maire de l’arrondissement 5, Jean-Paul (…)
Burkina : Le commandant de la 1re légion de la (…)
Conférence Tree for Africa : « L’édition 2024 fait (…)
Lutte contre le terrorisme : « Le Burkina vaincra (…)
Justice : Boureima Sanga démissionne du syndicat des (…)
Burkina/Prévention et gestion des crises liées aux (…)
Burkina/Education : Le personnel du post-primaire et du (…)
𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐜𝐨𝐧𝐧𝐞𝐱𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐲𝐬𝐭è𝐦𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐝𝐨𝐮𝐚𝐧𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐞 (…)
Crash du vol AH 5017 : 10 ans après, l’AFAVIC se (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés