Actualités :: Province du Mouhoun : Les situations humanitaire et éducative évaluées par (…)

Les acteurs provinciaux du Mouhoun ont examiné les situations humanitaire et éducative dans leur province, dans un contexte de crise sécuritaire. Ils se sont réunis à Dédougou, capitale de la région de la Boucle du Mouhoun, le vendredi 12 mai 2023, à l’occasion de la première session ordinaire du cadre de concertation provincial de l’année en cours.

La situation humanitaire comme la situation de l’éducation dans la province du Mouhoun restent préoccupantes, selon des communications présentées à l’occasion de la première session ordinaire de 2023 du cadre de concertation provincial du Mouhoun. Sur le volet humanitaire, la province a enregistré, à la date du 28 février 2023, un effectif d’environ 16 000 personnes déplacées internes, selon le directeur provincial en charge de l’action humanitaire, Joseph Toé. Il note une concentration de près de 90% de ces déplacés dans la commune urbaine de Dédougou. Et leurs besoins pressants, résume le directeur provincial, se déclinent en besoin alimentaire et de logement.

Des participants au cadre de concertation

La situation n’est pas non plus reluisante au niveau de l’éducation. Le 30 avril dernier, le Mouhoun dénombrait 196 établissements d’enseignement fermés et 39 122 élèves déplacés internes, toutes catégories confondues, foi du directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire, Kélétigui Soulama. A l’en croire, ces fermetures d’écoles ont touché cinq communes sur les sept au niveau provincial.

Kélétigui Soulama, directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire du Mouhoun

Pour une gestion planifiée…

Les multiples efforts consentis par l’Etat et ses partenaires pour apporter une réponse à la situation engendrée par le phénomène terroriste n’ont pas permis de contenir les crises, ont relevé les directeurs provinciaux. Devant une telle situation, le président du cadre de concertation provincial du Mouhoun, Souleymane Nakanabo, pense que les acteurs locaux doivent poursuivre les concertations pour une bonne planification de la gestion des crises provoquées par le terrorisme. Pour lui, il y a nécessité de partager certaines informations avec les membres du cadre de concertation en vue de réorienter certaines interventions dans la prise en charge des déplacés. La situation des élèves déplacés internes préoccupe également les membres du cadre de concertation. Ils veulent faire connaître à leurs partenaires, comme la Croix-Rouge burkinabè présente à cette rencontre, les résultats déjà obtenus, mais aussi les défis à relever pour assurer la continuité éducative à cette catégorie d’élèves.

Souleymane Nakanabo, président du cadre de concertation provincial du Mouhoun, par ailleurs haut-commissaire

Un partenaire disponible

Déjà la Croix-Rouge, selon les dires du président de son comité provincial du Mouhoun, Gaston Bonkian, a assisté plus de 10 000 élèves déplacés en les dotant de kits scolaires. Ce partenaire humanitaire du cadre de concertation provincial assure le financement de la construction de latrines modernes dans cinq établissements d’enseignement de la ville de Dédougou. L’organisation intervient aussi dans le secteur de la santé. Présente dans 168 villages sur les 191 que compte le Mouhoun, la Croix-Rouge rassure de sa disponibilité à toujours soutenir les services techniques de l’Etat dans la gestion de la crise sécuritaire et humanitaire. « La Croix-Rouge attend que les services techniques l’approchent par rapport à tel domaine et tel domaine. Avec ses partenaires, elle trouvera les moyens pour accompagner les services techniques », a promis M. Bonkian.

Gaston Bonkian, président du comité provincial de la Croix-Rouge du Mouhoun

Le cadre de concertation est une instance de dialogue entre les acteurs du développement rural décentralisé, en vue de la recherche d’une synergie d’actions et d’harmonisation des interventions pour un impact plus important sur le développement des collectivités territoriales. La présente session a bénéficié du soutien financier de la Croix-Rouge.

Yacouba SAMA

Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Burkina/Santé : « Malgré des avancées dans la lutte, le (…)
Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB) : (…)
Burkina : Pour stopper la fraude et le financement du (…)
Burkina/Éducation : Le Collège protestant de Ouagadougou (…)
Burkina/Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) : (…)
Jeunesse étudiante catholique du secondaire : Un nouveau (…)
Burkina/Justice : Le parquet a requis 24 mois (…)
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Liptako-Gourma /Afrique centrale : Des OSC s’inquiètent (…)
MANSA : Vers une décolonisation des savoirs en Afrique (…)
𝐌𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞𝐬 : 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐠é𝐧é𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 (…)
Recrutement de 2000 élèves sous-officiers de Police : (…)
Access International Studies devient Access International
Burkina/ Conseil national du patronat : Edouard (…)
Burkina : Le Programme statistique national 2023 affiche (…)
Série de soutenances des textiliens de l’Ecole (…)
Divagation des animaux à Ouagadougou : Plus de 500 bêtes (…)
6e édition de la cérémonie « Médaille Thomas Sankara » : (…)
Boucle du Mouhoun : Le directeur général de la Sofitex (…)
Burkina/Sécurité routière : Les véhicules de transport (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés