Actualités :: Enseignement supérieur : L’employabilité des jeunes au cœur des échanges entre (...)

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a eu des échanges à bâtons rompus avec l’administration, le corps enseignant et les étudiants de l’ESCO-IGES. C’était au cours d’une visite effectuée dans l’après-midi de ce jeudi 11 mai 2023 sur le campus annexe de l’école, sis au quartier Gounghin de Ouagadougou.

Après avoir visité certains établissements privés d’enseignement supérieur, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, a mis le cap sur l’Ecole supérieure de commerce, d’informatique et de gestion (ESCO-IGES). Pour le ministre de l’enseignement supérieur, le Pr Adjima Thiombiano, cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série de visites effectuées au sein des établissements privés d’enseignement supérieur. Elles visent à s’imprégner des différentes conditions de ces établissements afin de trouver les voies et moyens pour un enseignement supérieur de qualité au Burkina Faso.

Le ministre de l’enseignement supérieur en visite dans les salles de classe

« L’objectif recherché par cette visite, c’est en respect des engagements que nous avons pris au niveau des institutions privées d’enseignement supérieur, de consacrer une semaine entière, de leur rendre visite pour non seulement découvrir les différentes institutions, savoir ce qui se fait sur place, échanger avec les acteurs et naturellement féliciter toutes ces initiatives privées pour leur contribution importante à l’enseignement supérieur. ESCO-IGES fait partie de ces institutions qui contribuent de façon significative à un enseignement supérieur de qualité. C’était absolument important pour nous de venir témoigner notre reconnaissance pour leur contribution à cet enseignement supérieur mais aussi leur montrer notre disponibilité à les accompagner dans leur mission », se justifie le Pr Adjima Thiombiano.

Pr Adjima Thiombiano, ministre de l’enseignement supérieur a invité les étudiants à développer une chaîne de solidarité au profit des étudiants PDI

L’insertion socio-professionnelle des étudiants, la lutte contre le terrorisme, la résilience des étudiants déplacés internes, les difficultés de choix des filières de formation pour les étudiants affectés par l’État dans les établissements privés d’enseignement supérieur, les allocations financières comme le FONER ou la bourse intermédiaire, l’accès des étudiants professionnels à des stages et bourses à l’étranger afin d’améliorer leurs compétences ont été les points saillants des échanges entre le Pr Adjima Thiombiano et les étudiants de l’ESCO-IGES.

Stéphane Yanogo, DG d’ESCO-IGES s’est réjoui de cette visite du premier responsable du ministère de l’Enseignement supérieur

Des échanges fortement apprécié par le chef du département en charge de l’enseignement supérieur au Burkina Faso. « Je repars vraiment satisfait parce qu’avec les étudiants, nous avons eu des échanges très fructueux. Au-delà des préoccupations qui sont celles de tout étudiant, ils ont surtout cherché à savoir, quel pourrait être leur contribution dans le combat actuel que le Burkina Faso mène contre le terrorisme, comment ils pourraient aussi participer à la résilience de ces populations. Nous avons été émerveillé par le niveau très élevé de ces échanges surtout l’engagement de ces étudiants à apporter leur contribution au combat patriotique. Nous sommes fiers de ces étudiants et nous souhaitons véritablement que l’ensemble des étudiants burkinabè aient cet esprit », a laissé entendre le ministre de l’enseignement supérieur.

Comme propositions de solutions, le ministre de l’enseignement supérieur a encouragé la promotion et le renforcement des initiatives privées. Il dit s’être engagé pour repenser le système éducatif, de concert avec le ministère de l’Education nationale et celui de la Jeunesse.

Dr Désiré Nakoulma, cofondateur de l’ESCO-IGES a réaffirmé l’engagement de son école à accompagner le ministère de l’Enseignement supérieur

Il a profité de l’occasion pour prodiguer des conseils aux étudiants, en les invitant notamment à cultiver les valeurs de l’ardeur au travail, de la solidarité, de la confiance en soi. Il les a invités aussi à croire en leurs capacités, à éviter les gains faciles et certaines formes de vices, à développer une chaîne de solidarité au profit des étudiants PDI « qui n’ont absolument rien, qui n’ont pas le minimum ».

Les étudiants d’ESCO-IGES se sont interrogés sur la problématique de l’employabilité des jeunes diplômés au Burkina Faso

La direction de l’ESCO-IGES par la voix de son directeur général Stéphane Yanogo, s’est réjoui de cette visite du premier responsable du ministère de l’Enseignement supérieur. « Nous apprécions énormément cette visite du ministre de l’enseignement supérieur dans nos locaux. C’est une grande marque de considération que le ministre et sa délégation aient choisi de venir nous rendre visite et échanger avec le corps professoral et les étudiants. Les différents points d’échanges ont été le rapport entre l’institution ESCO-IGES elle-même avec le ministère et tous ses démembrements. Nous avons une très bonne collaboration avec le ministère. Depuis 24 ans que ESCO-IGES existe, nous avons été de très bons partenaires privilégiés du gouvernement, dans ses activités et projets. Comme attentes, nous sommes vraiment comblés que le ministère soit un de nos partenaires et qu’il soit à l’écoute. Il est bien vrai qu’il y a beaucoup d’attentes par contre nous avons un cadre d’échanges où nous pouvons toujours discuter des enjeux et des perspectives des établissements privés d’enseignement supérieur », a-t-il déclaré.

Les participants aux échanges avec le ministre

Tout en remerciant le ministre de l’enseignement supérieur pour la visite, le cofondateur de l’ESCO-IGES, Dr Désiré Nakoulma, a réaffirmé l’engagement de leur institution à accompagner le ministre pour un enseignement supérieur de qualité au Burkina Faso.

Photo de famille des officiels

En rappel, ESCO-IGES a été créée en octobre 1999 et compte à ce jour, 1471 étudiants, 45 membres du personnel administratif, 186 enseignants dont 6 permanents et un conseil scientifique de 12 membres. Elle délivre 15 diplômes reconnus par la CAMES.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés