Actualités :: Mairie de Dédougou : Une vingtaine de couples se jurent amour et fidélité (...)

Dix-huit couples ont scellé leurs liens par le mariage ce jeudi 11 mai 2023 devant l’autorité municipale de Dédougou. La cérémonie du mariage collectif a été officiée par le deuxième vice-président de la délégation spéciale communale, Wanibié Hervé Yé, devant un parterre d’amis et de connaissances des mariés.

« Au nom de la loi, je vous déclare unis par les liens du mariage avec toutes nos félicitations ». Cette formule, l’officier d’état civil Wanibié Hervé Yé l’a reprise autant de fois qu’il y a eu de couples qui se sont présentés devant lui, dans la matinée de ce jeudi 11 mai 2023, dans la salle de conférence de la mairie de Dédougou. Par ces mots, d’une certaine solennité, le deuxième vice-président de la délégation spéciale de la commune de Dédougou a scellé l’union entre ces hommes et ces femmes. « Vous êtes unis pour le meilleur et pour le pire », a-t-il soufflé aux nouveaux mariés avant de leur souhaiter une vie de couple harmonieuse.

Quatre couples de sourds-muets ont célébré leur mariage à l’occasion

Le célébrant a fait lecture de certaines dispositions du code des personnes et de la famille du Burkina Faso pour rappeler aux couples, à leurs témoins et à l’assistance, tout le sens de la responsabilité et de l’engagement qui découlent du fait de convoler avec une femme ou un homme. Le vice-président de souligner que le mariage, c’est aussi l’assistance mutuelle en toutes circonstances entre l’époux et l’épouse. Conformément à l’esprit du code des personnes et de la famille, l’officier d’état civil a appelé les époux à la collégialité dans la gestion de leurs couples respectifs. « Les époux assument ensemble la responsabilité morale et matérielle du ménage », prescrit l’article 293 dudit code, rapporte-t-il.

L’officier d’état civil déclarant un couple uni par le lien du mariage

Wanibié Hervé Yé, officiant en lieu et place du président de la délégation spéciale communale, a laissé entendre que cette cérémonie de mariage collectif est un accompagnement de la municipalité à l’endroit des couples qui ont voulu officialiser leur union. Des couples constitués de personnes handicapées ont également saisi cette occasion pour sceller leurs liens. En termes d’assistance à ces dix-huit couples dans le cadre de l’organisation de leur mariage collectif, la mairie dit avoir accordé à ces derniers des faveurs. Le célébrant a, en effet, énuméré la salle, des livrets de famille, des foyers et un repas pour les invités qui sont accordés gratuitement. En plus, « chaque couple va repartir avec un arbre à planter et à entretenir ; signe de leur amour et signe de la durabilité de leur union », a-t-il ajouté.

Le couple Konaté au cours de la célébration de leur mariage

C’est un jour de bonheur pour chacun de ces couples. Ils ont rivalisé de signes et de gestes, devant l’officier d’état civil et leurs invités du jour, pour exprimer leur amour. Konaté Bonaventure qui venait juste de signer son acte de mariage avec Eugenice Konaté/Sangaré s’est contenté de quelques mots pour extérioriser sa joie. « Bien sûr, ça fait du bien », a-t-il avoué en réponse à la question de savoir s’il éprouve un sentiment de satisfaction à l’issue de cette épreuve.

Une vue des invités au mariage collectif

Le mariage collectif s’est tenu dans le cadre de la Semaine communale de Dédougou (SECOD) édition 2023. La SECOD est une vitrine dont l’une des missions est de contribuer davantage au rapprochement entre les autorités communales et les populations.

Des couples posant avec le célébrant

Yacouba SAMA

Burkina : Deux réseaux de cyber-délinquants démantelés (...)
Burkina/Tabaski 2024 : Le ressenti de certains (...)
Burkina/Transports terrestres et maritimes : Sibidi (...)
Saisie de 1040 tonnes de riz avarié au bureau des (...)
Balé : Les populations invitées à ne pas consommer les (...)
Colloque "ENDO-LAB" : Une rencontre pour le dialogue et (...)
Gestion hygiénique des menstruations : Un panel pour (...)
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier (...)
Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36918



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés