Actualités :: Analyse des conflits dans la région des Hauts-Bassins : Les résultats (...)

Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a organisé le mardi 9 mai 2023 à Bobo Dioulasso, un atelier de restitution et d’enrichissement des résultats de l’étude sur l’analyse des conflits dans la région des Hauts-Bassins.

Ces dernières années, le Burkina est confronté à une situation sécuritaire assez préoccupante et le PNUD et le HCR (Haut-commissariat des nations unies aux réfugiés) sont présents pour accompagner le Burkina Faso dans ses stratégies notamment de construction de la paix dans les différentes localités.

L’objectif de cette restitution est de présenter aux participants les préliminaires de l’analyse des conflits conduite dans onze communes de la région des Hauts-Bassins et de leur donner l’opportunité de les enrichir en vue de leur validation.

Vue des participants

L’analyse vise à soutenir les acteurs des collectivités territoriales de la région à prévenir la violence terroriste, promouvoir la cohésion sociale et transformer les conflits communautaires. Elle s’inscrit dans les activités du programme Gouvernance locale et cohésion sociale (GolCoS) dont la composante mise en œuvre dans les régions des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest poursuit l’objectif principal de promouvoir la participation citoyenne et la cohésion sociale avec un engagement actif des femmes, des jeunes et des personnes déplacées internes.

Ce programme s’inscrit dans le cadre du Plan de développement pays du PNUD qui vise à renforcer les capacités des acteurs de la sécurité, des organisations de la société civile, des collectivités territoriales et des populations à atténuer les menaces à la sécurité et à promouvoir la cohésion sociale. Ce programme se veut donc une réponse aux défis sécuritaires et humanitaires auxquels le Burkina Faso est confronté en général. C’est aussi une réponse aux besoins de prévenir les conflits communautaires violents, la radicalisation et d’assurer l’intégration socio-économique pacifique des personnes déplacées internes dans la région des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-ouest.

Émilienne Sanon, représentante du chef du sous bureau PNUD

Ces trois régions connaissent un afflux de plus en plus important de personnes déplacées internes qui augmente la pression sur le foncier et autres ressources naturelles.

Il y a donc urgence, comme l’indique Émilienne Sanon, représentante du chef du sous bureau PNUD, que des mesures soient prises pour prévenir les risques de dégradation des conditions sécuritaires et du climat social. « La restitution des résultats de l’analyse nous offre l’opportunité d’examiner ensemble certains de ces défis », a-t-elle souligné.

Photo de famille

Comme l’explique Moussa Ouédraogo, coordonnateur du programme GoLCos, le sujet est tellement sensible et complexe qu’il est évident qu’on ne peut pas construire les solutions d’en haut puis les imposer au niveau de la base. « C’est pour cela que le PNUD et le HCR ont décidé ensemble en partenariat avec le gouvernement et les autorités au niveau local d’entreprendre cette étude de manière participative et inclusive avec les acteurs locaux pour qu’ensemble nous puissions construire des solutions endogènes qui vont être adoptées par les populations et mise en œuvre par les populations. Cela permettrait effectivement de construire les bases du vivre ensemble et de la cohésion sociale. C’est dans cet objectif là que l’étude a été entreprise ».

Moussa Ouédraogo, coordonnateur du programme GoLCos

Selon le colonel Auguste Denise Barry, consultant du programme GoLCoS, ce qu’il y a à retenir de particulier, c’est que ces conflits se complexifient du fait même de la nature de transmutation de ces conflits qui peuvent passer d’une nature initiale à une autre. Par exemple un conflit politique peut déboucher sur un conflit inter ethnique, un conflit intercommunautaire et un conflit minier peuvent déboucher sur une dimension plus grande de la conflictualité notamment au niveau économique… L’analyse des conflits constitue un outil stratégique qui permet d’orienter les décisions et les interventions.

Colonel Auguste Denise Barry, consultant du programme GoLCoS

« Cela permet d’identifier parmi les acteurs ceux qui sont les ennemis de la paix et ceux qui sont les connecteurs des éléments sur lesquels on peut s’appuyer pour atteindre les objectifs poursuivis initialement. C’est pourquoi, dans le cadre de cette étude dont les résultats vont être restitués, nous avons pu faire l’ensemble de ce travail, procédé également à l’identification des moteurs de paix et formulé des recommandations à plusieurs entités. Notamment les commanditaires de l’étude, le PNUD et le HCR, mais également l’Etat puisque la vocation de l’étude c’est de voir dans quelle mesure renforcer les capacités des collectivités territoriales, entre autres. C’est de faire également à l’endroit de l’Etat des recommandations pertinentes », a-t-il confié.

Charlotte Bado, conseillère technique du gouverneur des Hauts-Bassins

Le gouverneur des Hauts-Bassins par la voix de sa conseillère technique Charlotte Bado a loué les efforts du PNUD et du HCR dans la région des Hauts-Bassins qui contribuent aux efforts et à l’engagement du gouvernement à faire face aux défis de la réconciliation, de la cohésion sociale, de la consolidation de la paix et le développement du Burkina Faso.

Haoua Touré
Lefaso.net

Balé : Les populations invitées à ne pas consommer les (...)
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier (...)
Burkina : Deux réseaux de cyber-délinquants démantelés (...)
Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)
Lutte contre la torture et autres peines : Le Burkina (...)
Utilisation de la peinture au plomb : « Environ 9 (...)
Rasmata Konfo : Vaincre le handicap pour se rendre (...)
BEPC/Résultats du 1er tour : 94 admis sur 351 candidats (...)
Fête de l’Aid-el-kebir 2024 : La journée du lundi 17 juin (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36897



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés