Actualités :: 5e anniversaire de Lapaire : « La lunetterie Lapaire a amélioré la vie de plus (...)

La lunetterie Lapaire célèbre son 5e anniversaire, ce mardi 28 mars 2023 à Ouagadougou, au sein de sa toute première agence située dans le quartier Koulouba.

En 5 ans, le concept Lapaire a fait ses preuves et enregistre de belles réussites. En effet, grâce à la gratuité de ses tests de vue, 210 000 personnes ont pris connaissance de leurs problèmes de vision et plus de 130 000 d’entre elles ont gagné en qualité de vie, selon Brice Bado, directeur des opérations chez Lapaire.

400 paires de lunettes livrées par jour

Ces résultats ont été obtenus grâce aux différents produits et services mis à la disposition des populations. « Chaque jour, Lapaire livre 400 paires de lunettes à des clients. Cela, grâce au développement d’un robuste réseau de plus de 50 agences dans sept pays d’Afrique et plus de 350 collaborateurs investis dans la mission de Lapaire », a affirmé Brice Bado.

« Notre vision est de toujours travailler à satisfaire nos clients en proposant de nouveaux produits et services qui rompent avec les codes traditionnels du secteur », Brice Bado, directeur des opérations chez Lapaire.

C’est donc avec une immense joie et un sentiment de satisfaction que M. Bado et l’ensemble du personnel disent célébrer ces 5 ans d’existence en Afrique dans la toute première agence Lapaire du Burkina Faso.

« En plus d’apprécier le prix abordable des lunettes de Lapaire, je trouve que ses produits et ses services sont de très bonne qualité. Ailleurs, on vous proposerait des verres anti-reflets, photochromiques à plus 100 000 francs CFA alors qu’à Lapaire, on l’obtient à un coût beaucoup plus réduit », souligne l’une des clientes, Tatiana Yoda.

« Je suis cliente de Lapaire depuis l’année 2020 et je suis satisfaite de l’accueil chaleureux dont nous bénéficions ici », Tatiana Yoda cliente de Lapaire

Les produits accessibles de Lapaire attirent de nombreuses personnes, en témoigne les femmes et les hommes qui ont visité la lunetterie panafricaine en cette matinée. Les packages de Lapaire sont essentiellement constitués d’une monture au choix, de verres correcteurs et d’un étui.

Le coût des verres varie de 19 000 à 119 000 francs CFA selon les besoins de correction et de protection du client. En plus de l’agence de Koulouba, Lapaire est présente dans les quartiers suivants de la capitale : Tampouy, Dassasgho, Patte d’oie, et Boulmiougou. Elle est aussi représentée dans les villes de Bobo-Dioulasso et de Koudougou.

D’ici à 2050, la majorité de la population mondiale risque de contracter la myopie
Selon de récentes recherches menées sur les troubles de la vision, la moitié de la population mondiale souffrira de myopie d’ici à 2050. Une estimation qui interpelle l’ensemble des Africains à prendre les précautions qui siéent pour prévenir le mal. Quand on sait qu’en Afrique, seulement 1% des personnes qui ont besoin de verres correcteurs en portent.

Un client en pleine séance de test de vue

Face à ce manque à gagner, Lapaire a entrepris d’offrir la possibilité aux populations d’acquérir des verres correcteurs de qualité à moindre coût. Mais aussi de leur accorder des tests de vue gratuits. Toute chose qui a motivé son promoteur Jérôme Lapaire, entrepreneur suisse, à développer la lunetterie Lapaire au Kenya en 2018.

Une vingtaine de personnes testent leur vue au quotidien

Lapaire Burkina reçoit en moyenne à son agence de Koulouba, 20 à 25 personnes pour les tests de vue. Les troubles de la vision détectés le plus souvent chez les individus sont soit la myopie pour les jeunes (de 12 à 39 ans) soit la presbytie pour les plus âgés.

« Mon travail consiste à déterminer le défaut visuel du patient avant de lui proposer des verres correcteurs », Mohamed Kanaté, opticien chez Lapaire Burkina Faso.

« J’exhorte les citoyens à venir faire gratuitement leurs tests de vue à Lapaire. Car on peut souffrir d’un défaut visuel sans s’en rendre compte. Et plus l’on traîne avec ce défaut, plus cela devient difficile de le corriger », a indiqué Mohamed Kanaté, opticien chez Lapaire Burkina Faso.

Les types de lunettes disponibles

Dans toutes les agences, une variété de gamme de verres sont disponibles. Les simples foyers ou unifocaux destinés à voir soit de loin ou de près, les progressifs regroupant trois champs de visions et permettant de voir de loin, en intermédiaire (c’est-à-dire sur votre ordinateur ou sur le tableau de bord) et enfin la vision de près. Aussi, Lapaire dispose de verres photochromiques (qui se teintent avec les UV) et de verres protégeant contre la lumière bleue des écrans. Tous les verres correcteurs ont un traitement anti-reflets et anti-rayures.

Un aperçu des montures disponibles à Lapaire Burkina Faso

Comme perspectives, Lapaire envisage l’ouverture de 80 agences sur les 12 prochains mois, l’amélioration de la vie de plus de 150 000 personnes en l’espace d’une année. À cela s’ajoutent de nombreuses opportunités d’emplois dans l’ensemble des pays où elle intervient (postes de responsable d’agence, d’opticien, de commerciaux, responsable de zone etc.).

En rappel, Lapaire c’est aujourd’hui près de 350 employés, dont 50% de femmes, répartis dans sept pays et réunis autour d’une même mission : rendre accessible à tous, les lunettes de vue, sans se ruiner. En dehors du pays des hommes intègres, Lapaire existe en Côte d’Ivoire, au Mali, au Bénin, au Togo, en Ouganda et au Kenya. Toutes ses agences sont ouvertes du lundi au samedi de 8h à 19h.
Chez Lapaire, l’entretien de vos verres se fait gratuitement en cas de besoin.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)
Lutte contre la torture et autres peines : Le Burkina (...)
Utilisation de la peinture au plomb : « Environ 9 (...)
Rasmata Konfo : Vaincre le handicap pour se rendre (...)
BEPC/Résultats du 1er tour : 94 admis sur 351 candidats (...)
Fête de l’Aid-el-kebir 2024 : La journée du lundi 17 juin (...)
Burkina : Démantèlement d’un réseau illégal de production, (...)
Première édition des concours inter-communes et (...)
Burkina/ Santé : Un projet pour la préparation, la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36897


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés