Actualités :: Occupation anarchique du domaine public à Bobo-Dioulasso : L’arrondissement 7 (...)

L’occupation anarchique du domaine public est un phénomène récurent et préoccupant dans la commune de Bobo-Dioulasso, notamment dans l’arrondissement 7. Une action qui n’est pas sans conséquences négatives sur les plans de développement de la cité. C’est pourquoi le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 7, Souleymane Sanon, veut prendre le taureau par les cornes. Il l’a fait savoir ce jeudi 23 mars 2023 lors des travaux de la première session ordinaire de l’année en cours.

Les membres de la délégation spéciale de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso sont réunis, les 23 et 24 mars 2023, à la faveur des travaux de leur première session ordinaire de l’année en cours. Durant ces deux jours de travaux, les membres délégués vont axer leur réflexion sur huit points inscrits à l’ordre jour dont la présentation du rapport spécial du président de la délégation spéciale. Ce rapport, selon le président Souleymane Sanon, retrace un peu toutes les actions que l’exécutif a eu à faire au cours de l’année écoulée en matière d’exécution des délibérations, des collaborations ainsi que du travail administratif.

« C’est un impératif du Code général des collectivités territoriales qui exige que la première session de l’année en cours retrace certains points clés de l’année écoulée. C’est comme un compte rendu que nous faisons. Le document est un compte rendu que l’exécutif doit faire devant l’organe délibérant, afin que nous puissions voir ce qui a été fait et ce qui n’a pas été fait. Ce, dans le but de trouver des solutions pour mieux faire dans le futur », a-t-il expliqué.

Les délégués de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso tiennent leur première session de l’année 2023

L’occupation illégale du domaine public, un casse-tête pour l’autorité

L’un des points importants de cette session est lié à l’examen et l’adoption d’un projet de délibération portant création et mise en place d’un comité de gestion du domaine public de l’arrondissement 7. En effet, l’occupation anarchique du domaine public constitue un véritable casse-tête chinois pour les autorités de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso. De façon générale, de nombreuses voies de la ville sont de nos jours anarchiquement occupées par des commerçants, des brocanteurs, des artisans, etc., sans oublier ces véhicules qui déchargent leurs marchandises en plein milieu de la voie publique.

Cette occupation anarchique du domaine public a pourtant des conséquences négatives comme l’obstruction des voies qui deviennent presque inaccessibles, la dégradation des infrastructures routières, des accidents de la circulation, la pollution de l’environnement et l’enlaidissement de la ville. « Cette occupation anarchique des voies publiques est un véritable casse-tête non seulement pour les autorités qui peinent à mettre de l’ordre, mais également pour les usagers de la route qui en sont généralement victimes », a déploré le président Souleymane Sanon.

L’incivisme et l’ignorance sont sans doute à la base de l’obstruction des voies publiques. Si certains ignorent l’interdiction de cet acte, d’autres par contre sont bel et bien conscients qu’il est interdit à travers des textes qui le réglementent. Mais ces derniers pensent tout simplement que le plus important c’est de gagner de l’argent au mépris des textes en vigueur. Ce phénomène d’incivisme grandissant exige une intervention urgente des autorités locales. D’où l’engagement du président de la délégation spéciale de l’arrondissement 7, Souleymane Sanon, de prendre le taureau par les cornes. Ce, à travers la mise en place d’un comité de gestion du domaine public de l’arrondissement 7.

Les délégués de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso tiennent leur première session de l’année 2023

A l’en croire, la création de ce comité de gestion semble être une solution pérenne et durable à travers une démarche participative et inclusive avec l’implication de tous les acteurs. « En principe, tous les arrondissements de Bobo-Dioulasso auraient dû créer ce comité à leur toute première session dès la prise de service. Aujourd’hui, cette question est devenue un casse-tête pour tous les arrondissements de la commune, c’est pourquoi il faut un organe spécifique qui va prendre en charge cette question pour pouvoir assainir les artères de la ville et amoindrir les plaintes liées à la circulation à travers la mauvaise gestion de ce domaine public. C’est un organe qui sera composé de la police municipale et de tous les acteurs techniques », a-t-il laissé entendre.

Les membres dudit comité auront pour mission de statuer sur toutes les demandes d’autorisation pour permettre à quelqu’un de s’installer dans un domaine public. « Il ne s’agira plus d’un seul agent qui va statuer, qui va regarder si les pièces contractuelles sont là, mais ça va être l’objet d’un travail sérieux d’un comité commis à cette tâche », a insisté le président de la délégation spéciale d’arrondissement. Il reste convaincu que cette option pourra résoudre un tant soit peu cette question liée au domaine public.

« Dompter l’insalubrité au sein de l’arrondissement 7 »

Rendre coquette Bobo-Dioulasso et particulièrement l’arrondissement 7 semble relever du rêve, de la parole et non de la réalité et des actes. Il est impossible de faire un tour dans la ville sans être confronté à l’occupation anarchique des voies publiques dont l’une des conséquences est l’enlaidissement de la ville. Aujourd’hui, il est établi que l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso se trouve dans un état de délabrement et d’insalubrité dû à plusieurs facteurs. C’est consciente des conséquences de cette insalubrité sur les actions de développement que la délégation spéciale a décidé de prendre à bras le corps cette problématique. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Soutenance de mémoire : Anselme Kiemtoré explore « Le (...)
Burkina/Justice : Procès pour abus de fonction, (...)
Crise à Air Burkina : Les collèges des délégués du (...)
Burkina : Le CNOSC/BF recommande au gouvernement de (...)
Burkina/École nationale de police : La promotion « (...)
Commerce illégal de pesticides : La DPVC sévit au grand (...)
Soins dentaires : « Tout ce qui se passe dans la cavité (...)
Burkina Faso : Le collège Notre Dame de Kologh-Naba (...)
Consommation d’eau en période de chaleur : « En principe, (...)
Ouagadougou : Au lendemain du lancement d’une campagne (...)
Burkina/Campagne cotonnière 2024-2025 : Le prix du coton (...)
Agriculture : Le plan d’investissement du secteur (...)
Burkina/Paix et cohésion sociale dans la région du Nord : (...)
Gestion intégrée des ressources en eau : L’ONG Eau vive (...)
Burkina/Santé : Des médicaments de rhume déconseillés, (...)
Effondrement d’une dalle à l’aéroport de Donsin : « On (...)
Lutte contre le terrorisme : Le Chef suprême des Armées (...)
Filière anacarde : Le projet USDA Food for Progress West (...)
Lycée Marien N’Gouabi : 132 élèves primés pour leurs (...)
Burkina Faso : La CASCA-BF fait des propositions pour (...)
Burkina : La tuberculose demeure un problème de santé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36750


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés