Actualités :: Jeudi 9 mars 2023 : Journée mondiale du glaucome

Améliorer la prise en charge du glaucome “voleur silencieux de la vue”
Light for the World outille les spécialistes de la santé oculaire

Contribuer à une meilleure prise en charge du glaucome au Burkina Faso, tel est l’objectif que s’est fixé l’ONG Light for the World, s’agissant de cette composante de son programme de santé oculaire au Burkina Faso.

En effet, l’absence d’accès à des soins oculaires de qualité est considérée comme un facteur de risque important de cécité liée au glaucome. Depuis 2018, Light for the World en collaboration avec le Ministère en charge de la santé du Burkina Faso et la Société burkinabè d’ophtalmologie (SBO) a initié un projet dont l’accent a été mis sur le développement des ressources humaines dont la sous spécialisation en glaucome, la dotation des structures de santé en équipements adaptés pour la prise en charge ; à cela s’ajoutent une série d’émissions de sensibilisation sur le glaucome et ses implications pour la santé oculaire.

Pour parler de l’acuité de la question, il est important de signaler que le glaucome constitue la deuxième cause majeure de cécité en Afrique subsaharienne ; en sus, contrairement à d’autres maladies oculaires, la cécité causée par le glaucome est irréversible.

En Afrique, 85 à 95 % des patients atteints de glaucome présentent un glaucome à angle ouvert. Cette maladie progresse sans qu’aucun symptôme évident ne puisse les alerter, d’où sa qualification de ‘’voleur silencieux de la vue’’. C’est pourquoi, lorsqu’ils se présentent à l’hôpital, la maladie est souvent à un stade avancé, et dans près de 90 % des cas, ils sont déjà aveugles d’un œil. La déficience visuelle générée par le glaucome est incurable, mais elle peut être évitée si elle est détectée précocement et si un traitement efficace est mis en place.

De là vient l’intérêt de mettre en place des systèmes de prise charge performants et de qualité pour répondre aux besoins actuels et futurs des populations en matière de soins oculaires ; cette prise en charge s’entend également des protocoles, recommandations et modèles d’administration des soins comme la boite à outils sur le glaucome.

Une Boîte à outils pour la prise en charge du glaucome en Afrique subsaharienne.

Une boîte à outils pour la prise en charge du glaucome en Afrique subsaharienne a été conjointement développée par plus d’une douzaine d’ophtalmologistes de haut niveau, dont des experts renommés du glaucome, de l’Afrique sub-saharienne afin de fournir des recommandations et des modèles de soins en faveur de l’amélioration de la prise en charge du glaucome dans cette région. Cette initiative a été réalisée avec l’appui technique et financier de Light for the World International ainsi qu’au financement d’Else Kröner-Fresenius-Stiftung.

Avec l’appui financier de Light for the World, la Société Burkinabè d’Ophtalmologie a organisé en février 2023, deux sessions de formation au profit de cinquante-six (56) médecins et attachés de santé à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso afin d’améliorer leur connaissance sur la prise en charge clinique d’un patient glaucomateux suivant les directives de la boîte à outils.

Selon Pr Ahnoux ZABSONRE, présidente de la Société burkinabè d’ophtalmologie, membre de l’équipe de formateurs « cette boite à outils est vraiment très pratique et dynamique et donne des orientations claires aux ophtalmologues et attachés de santé sur les prestations de soins à offrir aux patients du glaucome à chaque étape de la maladie ».

« L’initiative de cette formation est aussi à saluer car elle nous permet à nous praticiens d’harmoniser les conduites à tenir par rapport à la prise en charge de la maladie, ce qui contribuera à offrir des prestations de qualité aux patients », poursuit-elle

Le glaucome, tout le monde est concerné.

Chaque année, la communauté internationale célèbre le 2ème jeudi du mois de mars la journée mondiale du glaucome. A la faveur de la célébration de l’édition 2023, il est urgent de passer et répéter le message simple mais vital que le dépistage et le traitement précoce sont les seuls moyens pour prévenir la cécité causée par le glaucome.

Nous comptons sur notre vue pour tout ce que nous faisons ; la perte de vision a donc un impact négatif considérable sur notre qualité de vie et sur notre contribution en tant qu’acteur du développement.

Vous avez 40 ans et plus ? Vous croyez être à risque ? Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue. La perte de la vue causée par le glaucome est irréversible.
Faîtes vous consulter par le spécialiste (attaché de santé en ophtalmologie, ophtalmologue) le plus proche et d’une manière régulière !

Burkina : Le journaliste d’investigation Atiana Serges (…)
Affaire journal L’Événement contre Adama Siguiré : « Le (…)
Idrissa Ouédraogo, président du CSC : « Pour que la (…)
Dossier dit « appel à incendier le Palais du Mogho Naaba (…)
Campagne nationale des Journées vitamine A+ : Plus de 3 (…)
Burkina : « Unique & One School » forme et éduque (…)
Sofitex Dédougou : Les producteurs de coton passent à la (…)
Burkina/Géo-technologie : ACIT Géotechnique certifié ISO (…)
Association burkinabè pour le bien-être familial : Le (…)
Aménagement de voieries à Kaya : Un deuxième atelier (…)
Burkina/Recherche : La clôture de la 3e édition des (…)
Burkina/Journée de l’enfant africain : Les enfants mis à (…)
Burkina/Violences conjugales : Des jeunes femmes leaders (…)
Burkina/Média : Le journal en ligne Lefaso.net mis en (…)
Burkina/Entrepreneuriat agricole : Aminata Ouattara (…)
Burkina/Nutrition : La campagne "Assez" officiellement (…)
Prévention des risques et rupture des contrats : Les (…)
Santé publique : 15 médecins africains formés en (…)
Ouagadougou : Des attestations décernées à 30 personnes (…)
Burkina /Jeux de hasard : Les Koudougoulais découvrent (…)
Burkina/Media : Le CSC suspend le journal L’Evènement (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés