Actualités :: Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e session du Centre (...)

Le conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT) tient ce vendredi 3 février 2023, sa 44e session ordinaire. Une rencontre importante qui sera mise à profit pour discuter des défis du monde du travail qui connaît des mues « rapides » et « massives » avec à la clé des besoins de modernisation et de protection croissant du monde du travail.

La dernière session ordinaire du conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT) que le Burkina Faso a abrité c’était la 25e session qui a eu lieu le 1er février 2001. Plus de 20 ans après, le « pays des hommes intègres » accueille la 44e session ordinaire. Un honneur pour la ville de Ouagadougou, selon le président de la délégation spéciale de la ville de Ouagadougou, Maurice Konaté. « C’est pour moi un immense honneur et un plaisir en ma qualité de président de la délégation spéciale de vous accueillir dans la belle ville de Ouagadougou », a-t-il déclaré.

Le président de la délégation spéciale a invités ses hôtes à faire un tour au SIAO après les travaux

Il a souligné que la cité du « cinéma et de l’artisanat africain » est fière d’accueillir toutes les personnalités venues de divers horizon d’Afrique et a invité ses hôtes à aller découvrir, à la fin des travaux, ce qui fait la particularité de cette cité en faisant un tour au SIAO pour découvrir le savoir-faire de nos artisans.

La vision et les objectifs du CRADAT, surtout en matière de formation continue d’employabilité des jeunes est plus que jamais d’actualité. C’est pourquoi cette session vaut son pesant d’or.

La présidence du conseil d’administration était assurée par le Camerounais Grégoire Owona

Cette 44e session se tient au moment où la problématique de la justice sociale et les questions de développement durable s’intensifient. Le ministre d’Etat, ministre en charge du travail, Bassolma Bazié a rappelé que si près de 50 ans après la création du CRADAT, les 18 pays membres continuent de garantir la pérennité des activités, c’est que l’outil d’intégration que représente l’institution garde toute sa substance en tant que socle de capitalisation des ressources humaines pour le développement et la modernisation de l’administration du travail. Cela est aussi, selon lui, l’engagement des plus hautes autorités des pays membres pour la cause des acteurs du monde du travail. C’est pourquoi, le ministre d’Etat a remercié les Etats membres pour la marque d’estime à l’endroit du CRADAT qui s’est révélé comme une référence sur le continent en matière de renforcement des capacités en termes de formation, de perfectionnement et de recyclage dans le domaine de l’administration du travail.

Le ministre d’Etat, ministre en charge du travail, Bassolma Bazié a rassuré que le Burkina Faso jouera sa partition pour la consolidation du CRADAT

« La place du CRADAT est, plus que jamais, au cœur des grandes problématiques de notre développement. Surtout que les tendances et enjeux du marché du travail en 2022 ont créé les conditions d’une épisode de stagflation, conjuguant simultanément inflation élevée et faible croissance », a-t-il fait savoir. Dans ces circonstances, de forts déficits de travail décent persistent.

L’ouverture de cette session a été présidée par le Premier ministre Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela

Au regard de ces difficultés non exhaustives, le ministre d’Etat, ministre en charge du travail a préconisé que les Etats se concertent pour donner des réponses adéquates à ces difficultés. D’ores et déjà, il a rassuré que le Burkina Faso, qui va assurer la présidence du conseil d’administration du CRADAT, ne ménagera aucun effort dans le processus de consolidation du centre.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Rumeurs sur d’éventuelles mutineries dans les casernes : (...)
Prise en charge de la drépanocytose : Le FACA, un (...)
Santé/Médicaments de rhume déconseillés : « L’utilisation (...)
Burkina/Agriculture : « Pour utiliser un pesticide, il (...)
Burkina : L’Agetib présente officiellement sa certification à
Gestion hygiénique des menstrues : Kiswendsida Daniel (...)
Nayala : 810 candidats débutent les épreuves de la (...)
Burkina/Baccalauréat 2024 : Au jury 155 du Lycée (...)
Journée mondiale de la drépanocytose : Dr Edith (...)
Burkina/Risques chimiques : L’ISEPC renforce les (...)
Boucle du Mouhoun : Plus de 8 000 candidats composent (...)
Baccalauréat 2024 : A Ouagadougou, le top départ a été (...)
Burkina : La Commission nationale des droits humains (...)
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le (...)
Burkina/ Tabaski 2024 : Les Burkinabè invités à cultiver (...)
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite (...)
Tabaski à Gaoua : La sauvegarde de la nation et le (...)
Rwanda : A Ouagadougou, l’Ambassade et la communauté du (...)
Open de Sekone : « J’étais la seule à moins de 67 kg, donc (...)
Fondation Edmond-Tapsoba : Une conférence de presse et (...)
Burkina Faso : Un Américain accusé de viol sur deux (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36960



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés