Actualités :: Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de (...)

Pendant la saison hivernale, la voie partant de l’avenue Yatenga et menant au quartier Marcoussis devient impraticable. A la moindre pluie les concessions inondent. Pour le bonheur des riverains, les travaux d’aménagement de cette route vont débuter début février 2023. Certains résidents expriment leur joie. Ils concerneront les volets aménagement, bitumage et assainissement pluvial des emprises allant de l’intersection de l’avenue Yatenga à celle du giratoire de Marcoussis.

Au Burkina Faso, l’un des problèmes majeurs en période d’hivernage demeure la canalisation des eaux de ruissellement. Les riverains des arrondissements 3 et 9 de la ville de Ouagadougou, vivent un « calvaire » pendant la saison hivernale.

La souffrance des habitants devrait bientôt prendre fin avec le démarrage des travaux d’aménagement de la voie. Un communiqué du président de la délégation spéciale en date du 13 janvier 2023 informe en effet les populations de son ressort territorial et les riverains de la rue Gurpilla que dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de développement durable de la commune de Ouagadougou, phase 2, il est prévu des travaux d’aménagement. « Ces travaux qui sont prévus pour démarrer en début du mois de février 2023 concerneront les volets aménagement, le bitumage et l’assainissement pluvial des emprises allant de l’intersection de l’avenue Yatenga à celle du giratoire de Marcoussis », précise le communiqué. Le document demande aux occupants des emprises de prendre toutes les dispositions nécessaires pour les libérer avant le début effectif des travaux. Une réunion d’échanges avec eux était prévue.

Daouda Rabo, riverain

Mais les riverains eux, expriment leur satisfaction. « C’est un soulagement pour nous les riverains de constater que bientôt cette voie sera aménagée. Je vis dans ce quartier depuis une trentaine d’années maintenant. Pendant la saison hivernale nos WC se remplissent d’eau. Aller aux toilettes devient infernal pour nous. Si la mairie veut, elle peut venir commencer les travaux avant même la fin du mois nous sommes prêts à accompagner la mairie sur ce projet », indique Daouda Rabo, riverain.

Pour atténuer leurs souffrances, explique M. Rabo, chaque année, les riverains cotisent pour acheter du gravier afin de boucher les nids de poule. A l’entendre, les habitants ont beaucoup investi pour rendre la voie praticable.

Blanchisseur installé au bord de la voie, Sidiki Sebgo dit être heureux pour les travaux d’aménagements. « Depuis 2001 je suis installé ici. Chaque année pendant la saison des pluies, il est impossible pour moi de travailler. Après chaque pluie, mon magasin est inondé. Tous ceux qui sont installés sur cette voie ne peuvent exercer leur activité quand il pleut », explique-t-il. Il ajoute : « vous voyez beaucoup sont en train d’enlever leur hangar pour faciliter l’aménagement de la voie ».

Sidiki Sebgo, blanchisseur installé au bord de la voie à aménager

Mariam Sawadogo riveraine souligne que pendant la saison hivernale, emprunter cette voie devient un parcours de combattant. « A la moindre pluie, la voie devient impraticable. Les gens tombent dans la boue. L’eau emporte les engins. Les cours deviennent des barrages. L’eau entre souvent jusque dans les chambres. L’année dernière, la maison de mon voisin s’est écroulée pendant une forte pluie, tellement l’eau est entrée chez lui. C’est vraiment un soulagement pour nous du fait que les autorités aient pensé à l’aménagement de cette voie », commente la riveraine. Elle remercie toutes les personnes qui ont œuvré pour que ce projet d’aménagement voie le jour.

Rama Diallo
Lefaso.net

Burkina : Deux réseaux de cyber-délinquants démantelés (...)
Burkina/Tabaski 2024 : Le ressenti de certains (...)
Burkina/Transports terrestres et maritimes : Sibidi (...)
Saisie de 1040 tonnes de riz avarié au bureau des (...)
Balé : Les populations invitées à ne pas consommer les (...)
Colloque "ENDO-LAB" : Une rencontre pour le dialogue et (...)
Gestion hygiénique des menstruations : Un panel pour (...)
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier (...)
Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36918



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés