Actualités :: Bobo-Dioulasso : Les acteurs de la filière anacarde apportent leur soutien (...)

Les acteurs de la filière anacarde du Burkina sont solidaires des personnes déplacées internes. Ils ont fait parler leur cœur, ce samedi 28 janvier 2023 à Bobo-Dioulasso, à travers la remise de don à ces personnes victimes des attaques terroristes. D’une valeur de plus de 8 500 000 F CFA, le don est composé de dix tonnes de 200 kg de maïs, neuf tonnes de 200 kg de riz, 300 kg de haricot, 120 sachets de 25 kg de spaghetti, 120 bidons d’huile de cinq litres et de 1 200 000 F CFA en numéraire.

La collecte du don a été rendue possible grâce aux acteurs et aux partenaires techniques et financiers de la filière anacarde. En effet, à travers la remise de ce don aux Personnes déplacées internes (PDI), le Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina (CIAB) veut réaffirmer son engagement sociétal et contribuer à l’effort de guerre et à la réponse à la crise humanitaire. Selon le président du CIAB, Ibrahim Sanfo, cette remise de don se tient en marge de l’assemblée générale ordinaire des acteurs de la filière, tenue en décembre dernier à Bobo-Dioulasso. Une rencontre qui avait permis au conseil d’administration de rendre compte de sa gestion de l’exercice 2022.

Le Burkina Faso, confronté à des attaques terroristes depuis quelques années déjà, fait face à des déplacements massifs de populations. Ce phénomène, de nos jours, se généralise sur toute l’étendue du territoire. La violence de la situation touche actuellement toutes les régions administratives du pays. Les conséquences de ces attaques terroristes sont de plus en plus importantes et menacent non seulement la souveraineté du pays, mais créent des besoins humanitaires massifs.

Une vue du don offert aux PDI par les acteurs de la filière anacarde du Burkina Faso

Selon les données du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), à la date du 31 octobre 2022, le Burkina Faso comptait plus de 1 761 915 personnes déplacées internes dont 1 063 206 enfants, 403 405 femmes et 295 304 hommes.

« Ces populations déplacées pour la plupart ont dû fuir leurs localités d’origine, en laissant derrière elles leurs biens pour des zones dites plus sûres, et y vivent dans des conditions précaires. Les acteurs de la filière anacarde ne sont pas en marge de cette insécurité car on dénote parmi les personnes déplacées internes, plusieurs dizaines de producteurs d’anacarde ayant fui leurs vergers », a déploré Ibrahim Sanfo.

C’est pour ainsi témoigner leur solidarité envers ces PDI et contribuer aux efforts entrepris par l’Etat pour la restauration de la paix, que les acteurs de la filière anacarde du Burkina ont initié, depuis quelques temps déjà, une collecte de don.
Le dispositif mis en place a permis de récolter, de la part des acteurs et des partenaires techniques et financiers de la filière, des dons d’une valeur de 8 549 500 F CFA.

Le président du CIAB, Ibrahim Sanfo, salue les acteurs de la filière anacarde pour leur élan de solidarité

Ce don est composé de dix tonnes 200 kg de maïs, neuf tonnes 200 kg de riz, 300 kg de haricot, 120 sachets de 25 kg de spaghetti, 120 bidons d’huile de cinq litres et 1 200 000 F CFA en numéraire. « Par ce geste, nous souhaitons réaffirmer la responsabilité sociétale de notre interprofession et spécifiquement témoigner notre compassion à l’ensemble des personnes déplacées internes du pays », a souligné le président du CIAB, Ibrahim Sanfo.

Pour s’assurer que ces dons puissent atteindre les personnes escomptées, le CIAB a procédé à une remise officielle aux autorités de la région des Hauts-Bassins, en présence de la direction en charge de l’action humanitaire. Le président Ibrahim Sanfo fonde espoir que ce don soulagera un tant soit peu les PDI. Il a saisi cette occasion pour adresser ses remerciements à l’ensemble des acteurs de la filière anacarde, aux partenaires techniques et financiers ainsi qu’à toutes les bonnes volontés qui ont bien voulu contribuer à cette collecte de don.

« Convaincu que c’est dans la solidarité et l’entraide que nous viendrons à bout de cette situation difficile, j’invite tous les membres à diffuser, dans le quotidien et auprès de nos entourages, des messages de paix, de fraternité et de solidarité. Aussi minimes soient-ils, nos gestes de solidarité et de fraternité contribueront certainement à rendre meilleurs le Burkina Faso », a-t-il dit.

La photo de famille à l’issue de la remise du don aux déplacés internes

Des bénéficiaires saluent l’initiative

La cérémonie de remise du don a été présidée par la conseillère technique du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Charlotte Bado. Au nom du gouverneur qu’elle a représenté, elle a salué l’initiative. Selon elle, ce don offert aux PDI vient enlever une épine de moins des pieds des autorités du pays. Après avoir reçu le don, elle l’a remis à la direction régionale en charge de l’action humanitaire pour le dispatcher aux bénéficiaires directs.

Tiabié Karama, directeur régional en charge de l’action sociale des Hauts-Bassins, est celui qui a réception le don des mains de la conseillère technique du gouverneur. Il a affirmé que ce geste vient soutenir l’effort de guerre et cet élan de solidarité voulu par le président de la transition.

Awa Zerbo, porte-parole des bénéficiaires, a tenu à remercier les donateurs pour le geste

« Nous sommes animés par un sentiment de joie et nous nous réjouissons de savoir qu’on peut compter sur le peuple pour cet élan de solidarité. Ce geste va soulager la souffrance des PDI. Et pour apporter une réponse efficace à cette situation, nous devons être soudés comme jamais auparavant », a-t-il laissé entendre. Avant d’adresser ses remerciements aux bienfaiteurs du jour et d’inviter les bonnes volontés à leur emboîter le pas. Awa Zerbo est la porte-parole des bénéficiaires directs du don. Elle a aussi tenu à remercier les donateurs pour le geste. « Nous sommes très contents de recevoir ce don, car nous allons bien manger grâce à de bonnes volontés. Nous prions aussi Dieu pour qu’il accorde à notre pays la paix et la stabilité », a-t-elle remercié

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina : Deux réseaux de cyber-délinquants démantelés (...)
Burkina/Tabaski 2024 : Le ressenti de certains (...)
Burkina/Transports terrestres et maritimes : Sibidi (...)
Saisie de 1040 tonnes de riz avarié au bureau des (...)
Balé : Les populations invitées à ne pas consommer les (...)
Colloque "ENDO-LAB" : Une rencontre pour le dialogue et (...)
Gestion hygiénique des menstruations : Un panel pour (...)
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier (...)
Burkina/Education : Le calvaire des élèves atteints (...)
Ouagadougou / Commerce ambulant : De plus en plus (...)
Burkina Faso : Environ 63,9% des enfants travaillent (...)
Employabilité et entrepreneuriat au Burkina : L’OIM lance (...)
Ouagadougou : Le siège de la télévision nationale victime (...)
Rémunération des prestations spécifiques : Le gouvernement (...)
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le (...)
Burkina : Sahadatou Maïga, une étudiante aux multiples (...)
Burkina/Contre les pires formes du travail d’enfants : (...)
Projet PPACI-BF : Deux produits pour accompagner les (...)
Burkina/Santé : Le gouvernement lance officiellement la (...)
Burkina/Décentralisation : Des acteurs des collectivités (...)
Gestion de la flambée des cas de dengue en 2023 : Les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36918



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés