Actualités :: Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de (...)

Le marché Sankar-Yaaré de Ouagadougou a été ravagé par les flammes. C’est ce qu’a constaté Lefaso.net en fin de matinée du dimanche 29 janvier 2023. La fumée se voyaient même à des kilomètres à la ronde.

Aux environs de 11h à notre arrivée, le constat est amer. Une marée humaine rôde aux alentours du marché. Des curieux et des commerçants s’y trouvent. Les visages sont désemparés. Tous sont des témoins impuissants de la scène. Des commerçants ont peur de perdre leurs marchandises. Certains font des pieds et des mains pour récupérer leurs articles à l’aide de tricycles et de voitures. Cela gêne le travail des sapeurs-pompiers qui se retrouvent dans des embouteillages alors qu’ils font des va-et-vient dans les alentours du marché avec leurs véhicules. Les soldats du feu sont au four et au moulin pour combattre les flammes.

Les sapeurs-pompiers ont mouillé le maillot pour maîtriser l’incendie

Un jeune commerçant est maîtrisé de force, car il veut entrer à l’intérieur du site pour récupérer ses biens. Il pleure à chaudes larmes. Il y a aussi cette vieille dame qui elle aussi est retenue parce que voulant s’introduire dans le marché. Elle reçoit des conseils qui la dissuadent d’y aller. La tristesse est au rendez-vous. Des femmes s’approchent des lieux, mains sur la tête et pleurent à chaudes larmes. « S’ils étaient assurés, l’assurance allait tout prendre en charge » fait remarquer une passante.

Des volontaires ont aidé les soldats du feu

Les esprits s’échauffent, les sapeurs-pompiers sont critiqués par certains commerçants qui les accusent d’être lents. D’autres, par contre, les applaudissent pour les encourager. Des bras valides, constitués à majorité de jeunes, se proposent pour aider les sapeurs-pompiers. La police, matraques en mains, somme les curieux de quitter les lieux. Cela ne les empêche pas de se faufiler pour regarder et prendre des images avec leurs smartphones.

Les causes de l’incendie ne sont pas connues pour l’heure. Mais les rumeurs vont bon train. La plus répandue est celle qui dit que c’est de la faute aux commerçants qui ont des dépôts d’explosifs pour l’orpaillage à Sankar-Yaaré depuis un bon moment. La police scientifique n’a pas encore confirmé ou infirmé cette hypothèse.

Des commerçants ont forcé l’entrée du marché pour sauver des marchandises

Selon les sapeurs-pompiers, aucune perte en vie humaine ni de blessé n’est à déplorer. Un coup de chance car les dimanches, le marché est fermé et il y a moins de monde. Toutefois, la partie centrale du marché est très touchée. Ils affirment qu’entre « 700 et 800 boutiques » ont probablement été endommagées.
Un communiqué du gouvernement, publié plus tard en soirée, assure aussi qu’« aucune perte en vie humaine ni de blessé n’a été enregistrée » et que « l’incendie a cependant causé d’importants dégâts avec plusieurs centaines de boutiques parties en fumée ».

Au moment où nous quittions les lieux, les pompiers s’attelaient à dompter le feu. Déjà l’espoir se trouvait dans le ciel, car la fumée était moins visible deux heures plus tard.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Burkina/Miss Universités : Des grincements de dents, (...)
Burkina/Santé : « Il faut expérimenter la réflexologie (...)
Burkina : Le gouvernement ressuscite l’Office national (...)
Burkina/Namentenga : Une tornade fait 3 morts, 8 blessés (...)
Tanghin Dassouri : L’Association des femmes juristes du (...)
Clôture du projet Weoog-Paani : Un atelier national pour (...)
Dédougou : Des Journées portes ouvertes pour en savoir (...)
Leadership féminin : Le Burkina Faso, le Nigeria et la (...)
Pression du mariage au Burkina : Entre expérience amère, (...)
Projet Weoog-Paani : Tree Aid et l’ambassade royale de (...)
Nutrition : Le miel, un allié pour la santé de toute la (...)
Burkina/Changement climatique : Un atelier régional pour (...)
Burkina/Agriculture : Des accompagnateurs de (...)
Burkina/ Agence américaine pour le développement (...)
Burkina/ Agriculture : « L’exécution des activités du (...)
Plan international : Une conférence sur l’autonomisation (...)
Burkina/Gestion de la LONAB : Des travailleurs exigent (...)
Burkina /Lutte contre la corruption : Le ministère en (...)
Burkina/Affaire L’Événement contre Adama Siguiré : (...)
Procès contre l’ancien président de l’Université Nazi Boni (...)
Burkina/Journée du 15 mai : Des organisations attirent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36771


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés