ActualitésDOSSIERS :: Insécurité au Burkina : Le mouvement « les Patriotes du Nord » appelle à (…)

Ce dimanche 15 janvier 2023, le mouvement « les Patriotes du Nord » a organisé un meeting à la Place de la nation de Ouahigouya, dans la région du Nord, afin de se prononcer sur la situation délicate que vivent les habitants de cette partie du Burkina. Les membres du mouvement se sont aussi appesantis sur la dégradation de la sécurité aux alentours de la ville de Ouahigouya.

Trois mois après la prise de pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré, le désenchantement semble gagner les populations de la région du Nord, et le mouvement « les Patriotes du Nord » a décidé de tirer la sonnette d’alarme.

Ce dimanche 15 janvier, la Place de la nation a refusé du monde. Sans distinction aucune, toutes les couches sociales et socioprofessionnelles ont répondu présentes au meeting des « patriotes du Nord ». Toutes avaient le même vœu : la sécurisation de la ville, de la région et du Burkina Faso. En effet, ces derniers temps, plusieurs villages de la commune de Ouahigouya et quelques-uns de la province du Zondoma ont été sommés de déguerpir. Entre résistance et soumission, les déplacements des populations se font de plus en plus régulièrement de ces villages vers la ville de Ouahigouya.

A ce sujet, le secrétaire général du mouvement, Ali Badini, donne quelques précisions : « Ce meeting a été organisé parce que nous avons constaté une dégradation de la sécurité qui est en train de prendre de l’ampleur. Chaque jour, nous constatons que les villages se vident de leurs populations. Par contre, nous remarquons qu’ailleurs, l’Etat est en train de récupérer nos territoires et y installe les couleurs nationales alors qu’ici, c’est pratiquement le contraire ».

Le secrétaire général du mouvement, Ali Badini, à droite

Il ajoute qu’ils se sont approchés des autorités pour comprendre les raisons de cette dégradation de la sécurité, qui sort de la dynamique nationale. « Ces autorités nous avaient alors promis que les réponses sur le terrain sont imminentes. Malheureusement, après notre entretien, et au moment de faire le bilan, nous avons remarqué que la situation ne faisait que se dégrader davantage, et les villages continuent de se vider de leurs habitants », regrette-t-il.

La liste des villages concernés n’est pas exhaustive car, chaque jour, de nouveaux déplacements sont constatés, assure Ali Badini qui cite entre autres les villages de Boh, Ipo, Bouloulou, Youba, Yabonsgo, Rikou, Bissigui. Toutefois, le mouvement « les Patriotes du Nord » soutient que la responsabilité de cette situation délétère est partagée. La population de la région est, selon Ali Badini, responsable en partie.

« La région du Nord est celle dont l’engagement est le moins déterminant dans les rangs des Volontaires pour la défense de la patrie. Les populations de Ouaga et de Bobo ne vont pas s’enrôler pour venir nous défendre », soutient-il. Puis d’ajouter : « Il faudrait que nous nous enrôlions pour être formés afin de défendre nos terres et notre région occupées par les terroristes. Après un enrôlement massif, si le problème d’armes et de munitions se pose, alors nous pourrons nous plaindre. Mais si nous ne le faisons pas, le problème est à notre niveau ».

Au demeurant, le meeting a atteint son objectif. La population a bien reçu le message. « Nous leur avons demandé de s’enrôler à partir de demain 16 janvier 2023. Et les participants au meeting ont accueilli très favorablement ce message. Ceux qui y étaient demandaient d’ailleurs à être armés, même sans être enrôlés, pour apporter leur contribution à la défense de la patrie. Nous nous sommes également adressés aux commerçants de la région. Nous leur avons demandé de baisser les prix des articles de première nécessité afin de permettre aux populations déjà éprouvées de tenir un tant soit peu. C’est leur participation à l’effort de guerre. En outre, nous avons lancé un appel aux opérateurs économiques de la région du Nord afin qu’ils mettent la main à la poche pour participer à l’effort de guerre. Ils peuvent aider les FDS et VDP avec des équipements conséquents pour la défense de la patrie. Nous savons qu’ils en sont capables. Aux populations, nous leur avons demandé de faire passer les vraies informations aux FDS et VDP et d’éviter surtout d’observer des positions de neutralité au motif qu’elles ne sont pas attaquées par les terroristes. Les terroristes n’ont pas d’amis et tout le monde sera servi si la situation n’est pas réglée dans les meilleurs délais. En rappel, quand notre QG [quartier général] s’activait pour les derniers réglages du meeting d’aujourd’hui, nous avons été contactés par les autorités. Elles souhaitaient que le meeting soit annulé car nos préoccupations sont bien reçues et les réponses significatives y seront apportées dans les meilleurs délais. Mais nous avons tenu tout de même au maintien de notre meeting. Par ailleurs, nous les avons prévenues que si les choses ne s’améliorent pas, nous organiserons une marche-meeting à cet effet. Aussi, nous demandons aux autorités d’armer la population ; c’est notre message », a conclu Ali Badini.

Organisateurs

Moustapha Ouédraogo, un habitant de la ville, présent au meeting, nous relate : « Ce matin, nous sommes sortis parce que la situation sécuritaire est désastreuse. Les gens meurent par-ci, par-là. La population souhaite qu’on l’arme. C’est tout ce que nous demandons, c’est notre seul objectif. Nous voyons qu’on appelle chaque fois à des interventions mais rien ne se fait. Alors, si nous avons des armes, le problème sera résolu. C’est notre vœu », soutient-il.

Ce meeting, premier du genre du mouvement « les Patriotes du Nord », a tenu toutes ses promesses. Les habitants sortis massivement pour la cause ont regagné leurs domiciles aux environs de midi, tout en se disant prêts pour toute action allant dans le sens de la reconquête du territoire régional et national.

Abdou-Azize TAO
LeFaso.net

Boucle du Mouhoun : Plusieurs terroristes neutralisés (…)
Burkina/Crise humanitaire : Près de 744 000 PDI ont (…)
Projet d’appui à l’enseignement supérieur : Les (…)
Burkina : Une attaque d’envergure déjouée à Djibo
𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚/𝐁𝐨𝐮𝐜𝐥𝐞 𝐝𝐮 𝐌𝐨𝐮𝐡𝐨𝐮𝐧 : 𝐃𝐞𝐬 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐨𝐫𝐢𝐬𝐭𝐞𝐬 𝐛𝐨𝐦𝐛𝐚𝐫𝐝𝐞́𝐬 (…)
Effort de paix au Burkina : Publicitaires Associés offre (…)
Burkina : plus de 150 terroristes neutralisés dans (…)
Burkina : Le 20e BIR neutralise une centaine de (…)
Burkina : Les Forces armées lavent leur honneur à (…)
Rumeurs sur d’éventuelles mutineries dans les casernes : (…)
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières (…)
Burkina : La CNAVC désapprouve les « accusations » de (…)
Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions (…)
Burkina/Lutte contre le terrorisme : Plus de 600 (…)
Burkina : 10 suspects terroristes interpellés et 58 (…)
Province du Nayala/Toma : Une présumée « livreuse » de (…)
Burkina/Insécurité : Des terroristes venus voler du (…)
Burkina : « Comme je l’ai dit, le terrorisme sera (…)
Région de l’Est : Une soixantaine de terroristes (…)
Burkina/ Lutte contre le terrorisme : Un terroriste tué (…)
Burkina : Une grande base terroriste détruite au (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés