Actualités :: Lutte contre les maladies non transmissibles : Une semaine de dépistage (...)

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique organise la 3e édition de la semaine nationale de lutte contre les maladies non transmissibles du 6 au 9 décembre 2022. Ce mercredi 7 décembre 2022, le conseiller technique du ministre de la santé, Dr Isaïe Médah en compagnie des partenaires techniques et financiers a visité le site du Centre national de lutte contre la cécité (dans la cour du Trypano) où se déroulent les activités entrant dans le cadre de cette semaine.

Les maladies non transmissibles gagnent du terrain au Burkina Faso. Ils constituent un véritable problème de santé publique. Parmi ces maladies, on peut citer le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardio-vasculaires, les maladies mentales, les maladies pulmonaires chroniques, les maladies dentaires, les cancers, etc. Ils partagent des facteurs de risques communs. Il s’agit entre autres, de la sédentarité, de l’alcool, du tabac, de l’obésité… A en croire Dr Isaïe Médah, conseiller technique du ministre de la santé et de l’hygiène publique, on estime qu’un adulte sur quatre souffre d’au moins une maladie non transmissible. « De nos jours, les maladies non transmissibles sont les plus tueuses. La plupart de ces maladies évoluent de façon silencieuse et on les découvre parfois tardivement. Et quand on les découvre tardivement, souvent la prise en charge est plus compliquée. Beaucoup de gens circulent et ne savent pas qu’ils sont diabétiques, hypertendus, ni qu’ils ont le glaucome, etc. », a indiqué Dr Médah.

Dr Isaïe Médah (en blanc) avec à ses côtés les partenaires techniques et financiers se sont rendus compte du déroulé des activités dans le cadre de la semaine de lutte contre les maladies non transmissibles.

C’est donc dans le but de lutter contre ces maladies, que le ministère a institué la semaine nationale de lutte contre les maladies non transmissibles. Au cours de cette semaine, il est prévu des séances de dépistage gratuit des affections oculaires, des affections des oreilles, du diabète, de l’hypertension artérielle, des maladies buccodentaires et de la drépanocytose.

Il est aussi prévu des séances de dépistage gratuit des rétinopathies chez les patients atteints de drépanocytose, de diabète ou d’hypertension artérielle. « Il faut noter que pour cette semaine, on a mis un accent particulier pour les personnes qui sont déjà atteintes de maladies non transmissibles que sont le diabète, l’hypertension artérielle et la drépanocytose.

Ce sont des personnes qui exposées particulièrement à des affections au niveau de leurs yeux. Ce qui fait que dans le paquet que nous offrons, il y a un examen qu’on fait spécifiquement pour ces personnes pour rechercher les complications oculaires de ces pathologies », a précisé Dr Marie Emmanuelle Lamoussa Zouré, directrice de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles.

Le dépistage concerne toutes les tranches d’âges, mais encore plus les adultes, puisqu’ils sont les plus touchés par les maladies non transmissibles. « Les gens doivent venir et se faire dépister parce que ces maladies sont très coûteuses pour l’individu et pour la communauté et le système de santé. En travaillant à prévenir ces maladies, nous travaillons à réduire la mortalité et à permettre aux gens d’être économiquement viables », a laissé entendre le conseiller technique du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Médah.

Il a rappelé l’importance d’avoir une bonne hygiène de vie, notamment de manger moins gras, mois sucré, moins salé, d’éviter l’abus d’alcool, le tabac et de pratiquer le sport pour éviter ces maladies non transmissibles. Au sortir de sa visite sur le site où se déroulent les activités de la semaine nationale de lutte contre les maladies non transmissibles, il s’est réjoui de la mobilisation et a appelé les populations à passer se faire dépister.

La directrice de la prévention et du contrôle des maladies non transmissibles a insisté sur la gratuité des dépistages au cours de cette semaine au sein du centre national de lutte contre la cécité qui se trouve dans la cour du Trypano, non loin du CHU Yalgado Ouédraogo. Elle invite donc les populations à y faire massivement le déplacement. « Tout le monde est invité, que ce soit les enfants, les adultes, les personnes âgées. Nous invitons toute la population à venir se faire dépister ». Il faut noter que c’est recommandé de venir à jeun pour faire les dépistages qui débutent à partir de 7h du matin.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)
Gaoua : Le gouvernement burkinabè et ses partenaires (...)
Plan d’action pour la stabilisation et le développement (...)
Burkina : La Jeune chambre internationale Ouaga Étoile (...)
Burkina : Un individu tentant de s’en prendre à une (...)
Burkina/Eau et assainissement : Démarrage officiel de (...)
Burkina/Enseignement supérieur : L’université Aube (...)
Université Joseph Ki-Zerbo : L’autonomisation des (...)
An 34 de l’assassinat de Dabo Boukary : L’UGEB annonce (...)
Affaire Lionel Kaboui : Le délibéré de l’audience de ce 16 (...)
Santé mentale : « Lorsqu’une personne développe une (...)
Région des Hauts-Bassins : Un directeur d’école relevé de (...)
Burkina Faso : Hermann Coulibaly/Gnoumou s’engage pour (...)
24e Journée nationale de lutte contre la pratique de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36708


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés