Actualités :: Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la chaîne financière (...)

En prélude à la commémoration de la Journée internationale de lutte contre la corruption, le 9 décembre, l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a, ce lundi 5 décembre 2022 à Ouagadougou, et en collaboration avec la Cour des comptes et le Parquet du Tribunal de grande instance Ouaga I, organisé une journée de sensibilisation des acteurs de la chaîne financière.

Cette journée du 9 décembre a été instituée pour sensibiliser les citoyens sur les effets pervers du phénomène de la corruption et, partant, réfléchir aux solutions pour minimiser le phénomène.

Cette activité de sensibilisation destinée aux acteurs de la chaîne financière a mobilisé plus de 600 participants issus des départements ministériels, des institutions et des établissements publics de l’Etat. Elle vise à contribuer à la promotion d’une gouvernance vertueuse dans la gestion des deniers publics.

Plusieurs activités sont inscrites dans le cadre de la commémoration de cette journée.

Pour atteindre l’objectif, les participants ont été outillés sur le rôle et la responsabilité des acteurs de la chaîne financière, la procédure de jugement des fautes de gestion et les conseils pratiques pour une gestion vertueuse des deniers publics.

C’est pourquoi, le contrôleur général d’Etat, Philippe Nion, se félicite d’une telle instance qui constitue un cadre d’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre participants en matière de gestion vertueuse.

Le contrôleur général d’État, avec à sa gauche, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance Ouaga I, Harouna Yoda, et à sa droite, le président de la Cour des comptes, Latin Poda.

« Aujourd’hui, nous retenons que la corruption est telle qu’il faudrait que chacun s’engage à travers un message de refus de la corruption à tous les niveaux », a interpellé le contrôleur général d’Etat, rappelant au passage la pertinence des communications livrées au cours de la journée.

Considérée comme un phénomène social, politique et économique complexe, qui touche tous les pays, la corruption est, de ce fait, indexée comme un facteur qui sape également les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité gouvernementale.

C’est fort de cela qu’a été adoptée, le 31 octobre 2003, la Convention des nations-unies contre la corruption. Le 9 décembre a donc été retenue comme Journée internationale de lutte contre la corruption, afin de sensibiliser le monde à ce problème et pour faire connaître le rôle de la Convention en matière de lutte et de prévention.

Au plan national, l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) veille au grain à travers diverses actions au quotidien (https://web.facebook.com/ascelcbf).

O.L
Lefaso.net

Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/Enseignement : Le gouvernement s’active pour (...)
Burkina / Santé communautaire : La stratégie nationale (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés