Actualités :: « Larmes des armes » : Une création de Casting Sud pour participer à l’effort (...)

Casting Sud a tenu un point de presse le jeudi 24 novembre 2022, dans la commune rurale de Koubri pour annoncer « Larmes des armes ». Un projet ambitieux qui est une théâtralisation des poèmes du Mogho Naaba Baongo. Pour l’instant, Casting Sud est en résidence de 45 jours à « Bouamani culture ». Apres la résidence, une restitution et une tournée sont prévues.

« Larmes des armes » est une création assez spéciale du fait que c’est une théâtralisation des poèmes du Mogho Naaba. Des dires du metteur en scène, Mahamadou Tindano, ce n’est pas forcément une histoire qui est racontée de façon linéaire. Le travail a consisté, dans un premier temps, à faire le lien d’un ensemble de poèmes, créer une histoire tout en s’inspirant de l’actualité du pays.

Le caractère métaphorique des poèmes est un atout, à en croire le metteur en scène. Ainsi, le choix a été porté sur le « faux départ » qui consistera à proposer des poèmes du Mogho Naaba en partant de l’histoire du « faux départ » qui met en conflit deux camps. La particularité des poèmes du Mogho est l’invite à la paix, à la cohésion sociale et au pardon.

« Larmes des armes » est une création assez spéciale, selon le metteur en scène Mahamoudou Tindano

C’est d’ailleurs ce que l’initiatrice du projet, Georgette Paré, et les membres de Casting Sud veulent mettre en exergue. C’est leur façon, en tant qu’artistes, d’apporter leur contribution à l’effort de guerre. « Nous ne pouvons pas aller au front parce que nous ne savons pas manier les armes, mais on a aussi notre arme qui sont les arts de la scène. Parce que nous sommes tous aujourd’hui sur le pied de guerre face à l’ennemi. Le pire est que l’ennemi n’est même pas à notre porte mais parmi nous. En tant qu’artistes, on peut aussi utiliser l’art, qui est une arme très forte, pour combattre ce fléau qui est en train de nous endeuiller », a contextualisé Mme Paré.

Pourquoi les poèmes de sa Majesté le roi des Mossé ? A cette question, Mme Paré a fait savoir qu’ils sont empreints de sagesse et pourront toucher les cœurs à travers leur théâtralisation. Elle est convaincue qu’ils toucheront la sensibilité des gens à travers ce spectacle et ramèneront les brebis égarés.

C’est une façon avec cette création d’apporter leur contribution à l’effort de guerre en tant qu’artistes

En tout cas « Larmes des armes » peut compter sur le soutien des autorités de la commune rurale de Koubri. Le 2e vice-président de la délégation spéciale, Yiné Coulibaly, a soutenu qu’au regard du contexte, toute initiative en faveur de la paix est à encourager et à soutenir. « Selon les dires, Koubri serait une terre du frère au Mogho Naaba. Je me dis donc que le choix de Koubri n’est pas fortuit. La délégation spéciale sera toujours à vos côtés pour vous accompagner », a-t-il promis.

Un avant-gout du spectacle a été présenté aux journalistes

Pour rappel, le projet « Larmes des armes » a reçu l’accompagnement financier du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL) à travers un appel à projets. L’équipe est en résidence de 45 jours à Bouamani culture à l’issue de laquelle elle fera une restitution. Une tournée est programmée courant janvier 2023 à Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Koudougou et Kaya. En marge de cette conférence de presse, les journalistes présents ont eu droit à un petit bout du spectacle.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina : « Il serait bon que tous ceux qui sont (...)
Koudougou / Conduite de taxi-moto : Plusieurs jeunes en (...)
Burkina/ Gestion des risques agricoles : L’AP/SFD-BF (...)
Ouagadougou : La Coordination Nationale de Lutte contre (...)
Burkina : Le syndicat des inspecteurs de l’enseignement (...)
Burkina : Le tableau de bord du commerce et des marchés (...)
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier (...)
Burkina : 1 295 structures éducatives ont rouvert à la (...)
Ouagadougou : Poko libérée d’une grosse tumeur du nez (...)
Burkina : Les limites d’âge pour l’admission à la retraite (...)
Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36435



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés