ActualitésDOSSIERS :: Burkina Faso : Le Commissaire européen à la gestion des crises, Janez (...)

L’Union européenne lance un pont humanitaire visant à transporter en trois mois, entre 400 et 800 tonnes de vivres et de non vivres aux populations burkinabè vivant sous blocus terroriste, selon ce communiqué de presse de l’institution. Cette aide est axée sur l’aide alimentaire, la santé, la nutrition, la protection, les abris d’urgence, l’accès à l’eau et à l’assainissement, la protection des personnes dans le besoin.

Alors que le Burkina Faso se voit confronté à des multiples défis, et risque notamment une catastrophe humanitaire majeure, l’Union Européenne (UE) intensifie son aide d’urgence pour apporter une assistance aux populations vulnérables. La semaine dernière, le Commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, en visite au Burkina Faso pour exprimer la solidarité de l’UE, a lancé une opération de pont aérien humanitaire, afin de livrer entre 400 et 800 tonnes de fournitures essentielles sur 3 mois.

Lancement d’une opération de pont aérien humanitaire, afin de livrer entre 400 et 800 tonnes de fournitures essentielles sur 3 mois
© European Union, 2022 (photographer : Olympia de Maismont)

Actuellement, jusqu’à 1 million de personnes vivent dans des zones sous blocus, selon les Nations Unies. Certaines zones n’ont pas reçu de vivres depuis plusieurs mois. Les stocks de nourriture et d’autres articles sont complètement épuisés, ce qui entraîne la fermeture des marchés.

Le Commissaire Lenarčič a souligné : « La situation humanitaire au Burkina Faso est plus que dramatique : des centaines de milliers de femmes, d’enfants et d’hommes manquent de nourriture et d’autres biens de première nécessité. Une grande partie de ces souffrances est due au blocus de leurs villages. Pour sauver des vies et éviter que la situation ne s’aggrave, nous organisons une série de vols d’aide humanitaire, visant à apporter une aide d’urgence dans ces zones difficiles d’accès. L’Union européenne reste déterminée à soutenir la population burkinabè. Notre budget d’aide humanitaire pour le pays a plus que doublé depuis le début de l’année. Compte tenu de la détérioration de la situation humanitaire, nous venons de débloquer 2,5 millions d’euros supplémentaires pour répondre rapidement aux besoins d’abris des populations nouvellement déplacées et pour la fourniture d’articles de première nécessité. Notre aide humanitaire est fondée sur les principes d’humanité, d’impartialité, de neutralité et d’indépendance - et continuera de l’être - indépendamment de toute considération politique ».

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre, Appolinaire Joachim Kyelem de Tambela, le commissaire Lenarčič a réitéré l’appel lancé par l’UE pour que toutes les personnes dans le besoin puissent avoir pleinement accès à l’aide humanitaire dans tout le pays.

En 2022, la Commission européenne a alloué 49,9 millions d’euros d’aide humanitaire au Burkina Faso, notamment via le récent vol humanitaire, et 6,5 millions d’euros du Fonds européen de développement pour faire face à la crise alimentaire mondiale. Avec le financement supplémentaire de 2,5 millions d’euros annoncé, l’aide humanitaire totale de l’UE au Burkina Faso pour 2022 atteindra plus de 52 millions d’euros au total.

Contexte

La crise complexe et volatile du Burkina Faso continue de se détériorer rapidement et sévèrement. Le pays fait partie des 10 plus pauvres du monde.
La production alimentaire agricole est inexistante en raison du manque d’accès aux champs. Dans ces zones, la population est donc désormais exposée à un risque élevé de famine.

En outre, le pays souffre d’une aggravation et d’une crise d’insécurité alimentaire sans précédent et d’une détérioration importante de l’accès à l’eau et aux services sociaux de base. Pendant la période de soudure, on estime que 3,45 millions de personnes auront besoin d’une aide alimentaire d’urgence, dont 630 000 en état de pré-famine.

Le conflit interne s’est intensifié, s’étendant à toutes les régions du pays. La violence armée a provoqué des déplacements massifs de population et vise de plus en plus les civils. Les premiers mois de 2022 ont été marqués par une augmentation substantielle du nombre de déplacés internes, avec 805 000 nouveaux déplacements enregistrés par le CONASUR (Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation) depuis le début de l’année.

L’aide humanitaire de l’UE se concentre principalement sur l’aide alimentaire, la santé, la nutrition, la protection, les abris d’urgence, l’accès à l’eau et à l’assainissement, la protection des personnes dans le besoin. L’aide humanitaire de l’UE fournit également un soutien aux personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et aux populations d’accueil vulnérables touchées par le conflit armé en cours, ainsi qu’une préparation à la réaction aux catastrophes et une éducation en cas d’urgence à ceux qui en ont le plus besoin.

Depuis mars 2022, les opérations du pont aérien humanitaire, qui ont initialement commencé en raison de la pandémie de COVID-19, font partie de la capacité européenne de réponse humanitaire, un ensemble d’outils opérationnels et logistiques gérés par la Commission européenne qui soutient les partenaires humanitaires dans l’acheminement de l’aide humanitaire.

Équipe de presse et information de la Délégation de l’UE au Burkina Faso

Insécurité au Burkina : « Le gouvernement a intérêt à (...)
Est du Burkina : L’armée et les volontaires pour la (...)
Insécurité dans le Sahel : L’armée burkinabè déjoue une (...)
Région des Cascades : Les corps sans vie de quinze (...)
Crise sécuritaire et humanitaire au Burkina : La (...)
Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou (...)
Burkina : Une centaine de terroristes neutralisés par (...)
Reconquête du territoire national : La situation s’est (...)
Libération des 66 femmes enlevées à Arbinda : "Les (...)
Insécurité au nord du Burkina : « Ceux qui tentaient de se (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Enlèvement des (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Les douaniers (...)
Burkina : Les femmes enlevées à Arbinda (Sahel) ont été (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Plusieurs dizaines (...)
Nayala : 11 personnes tuées dans une embuscade
Enlèvement d’une soixantaine de femmes à Arbinda : Une (...)
Burkina : 216 754 déplacés internes ont moins de 5 ans à (...)
Burkina Faso : Le PAM réclame 12 à 15 milliards de FCFA (...)
Insécurité au Burkina : Les femmes enlevées à Arbinda ne (...)
Ravitaillement des zones à forts défis sécuritaires : Le (...)
Enlèvement d’une cinquantaine de femmes à Arbinda : La (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 1953



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés