Actualités :: Forte demande de sang : « L’alimentation est très importante dans la (...)

Selon le Centre national de transfusion sanguine, structure de l’Etat chargée d’approvisionner les formations sanitaires du pays en la matière, la demande en sang reste forte. D’où la sensibilisation continue et les appels sans cesse réitérés aux populations pour le don de sang. C’est pour répondre un tant soit peu à cet appel à sauver des vies que le personnel de la clinique Baume de Galaad et d’autres bonnes volontés se sont, dans la matinée de mardi, 8 novembre 2022, soumis à cet acte salvateur de don de sang. Occasion pour le premier responsable de l’établissement de donner quelques conseils aux populations pour minimiser les risques d’anémie et pour éviter bien d’autres soucis de santé.

« Nous avons constaté des difficultés d’acquisition au niveau de la banque du sang. A chaque fois qu’on y va pour se procurer du sang pour les malades, on peut mettre des jours. (…). Les besoins sont (actuellement) immenses, parce que nous sommes en train de sortir du pic du palu, et qui dit paludisme dit cause d’anémie (manque de sang, taux d’hémoglobine très bas dans l’organisme). Les enfants surtout, et les personnes âgées, sont plus affectés par l’anémie. Il y a plus, les personnes souffrant d’insuffisance rénale et qui doivent bénéficier d’hémodialyse ; quand le malade est très anémié, il ne peut plus subir d’hémodialyse, il faut d’abord lui apporter le sang, remonter son taux d’hémoglobine avant de pouvoir lui faire bénéficier d’une dialyse. C’est de là qu’est née cette initiative de réunir le personnel et les travailleurs de la zone industrielle pour essayer de récolter une certaine quantité de sang pour la banque de sang afin qu’elle puisse mettre à la disposition des citoyens qui se trouvent dans le besoin », situe Dr Marc Kabré, médecin-radiologiste, responsable de la clinique Baume de Galaad.

Réagissant donc à une question à cet effet, Dr Kabré recommande à tous, de faire l’effort d’avoir une alimentation équilibrée. « L’alimentation joue un rôle important dans la prévention de l’anémie, parce qu’il y a beaucoup d’aliments qui sont riches en fer et qui apportent un plus dans la production du sang. Il faut surtout manger équilibré. Dès que vous mangez équilibré, vous pouvez être en bonne santé et avoir du sang en quantité suffisante. L’alimentation est très importante. Il faut prendre beaucoup de légumes, des fruits (surtout). C’est vrai qu’on a nos plats principaux, tels que le tô, le riz, mais le plus important, c’est ce qu’on apporte en plus de ces féculents-là. Par exemple, même si on mange le tô tous les jours, si la sauce est équilibrée, on peut avoir une alimentation équilibrée. (…). Il faut que les enfants aient accès aux œufs, au lait…, cela évite des problèmes de santé qui peuvent conduire à l’anémie. Au Burkina, on mange moins de fruits et moins de légumes. Pourtant, c’est ce qui est à encourager. Surtout les enfants, qui n’aiment pas manger les fruits et les légumes, il faut les y encourager et les mettre à leur disposition », conseille le spécialiste de santé. C’est pourquoi encourage-t-il donc le développement des cultures de contre-saison dans le pays « pour éviter l’alimentation précaire ».

Dr Kabré relève également qu’il y a beaucoup de causes d’anémie. « Et ce sont ces causes qu’il faut essayer de combattre. Ce sont par exemples les femmes qui ont des fibromes (donc des saignements), les femmes enceintes qui sont souvent anémiées, les enfants qui font le paludisme », énumère-t-il, relevant au passage que la situation que traverse le Burkina avec son corolaire de déplacés expose aux risques de maladies.

Cette séance de collecte de sang auprès du personnel de la clinique Baume de Galaad et de travailleurs voisins de l’établissement visait à mobiliser une cinquantaine de poches. A notre passage, peu avant 10h, l’affluence se constatait dans l’espace aménagé pour la cause. Parmi les donneurs, Abdoul Kader Ouédraogo, bio-technicien. Il affirme être à son premier geste du genre. « Le sang est rare, il faut qu’on fasse le geste pour permettre de sauver des personnes », a-t-il motivé.

La commerçante Karidjatou Tapsoba est, elle, à son énième don. Elle exprime d’ailleurs de la fierté à pouvoir le faire régulièrement. « On a des malades qui ont besoin de sang. Je donne régulièrement mon sang, au moins deux à trois fois par an. Ma satisfaction, c’est de sauver des vies, ça n’a pas de prix », a exprimé Mme Tapsoba.

Des engagements que Viviane Ilboudo, responsable de l’équipe de collecte, salue et encourage. « Le besoin est énorme. L’expression des besoins est grande, on n’arrive pas à satisfaire la demande, qui est très forte », a-t-elle présenté avant de réitérer l’appel à toutes les personnes qui remplissent les conditions d’âge (moins de 60 ans) et physiques (être en bonne santé), à ne pas hésiter à faire le geste de don de sang.

O.H.L
Lefaso.net

Burkina/Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : Un mois après, (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Le délibéré sur la (...)
Procès Adama Siguiré vs CGT-B : Les conseils du prévenu (...)
Attaque d’une mosquée à Natiaboani à l’Est : La FAIB dresse (...)
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la (...)
Burkina/ Conflits locaux : Les acteurs échangent à Kaya (...)
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand (...)
Ouahigouya : La mine Riverstone Karma à l’écoute des (...)
Burkina / Mise en œuvre du projet SWEDD : Les (...)
Koudougou : La souveraineté des ressources naturelles au (...)
Procès Adama Siguiré vs CGTB : L’audience reprend ce lundi (...)
Burkina/Litige foncier : Des habitants de Yagma (...)
Burkina/Santé : La guérison pranique, une alternative (...)
Alliance des jeunes des États du Sahel : « Nous sommes (...)
Burkina/Entrepreneuriat féminin : De la communication (...)
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre (...)
Burkina/ Insécurité : L’attaque d’une Eglise fait quinze (...)
Burkina / Médicaments : « ePresc » ou la solution d’une (...)
Burkina / Prise de parole en public : Sandrine Obi (...)
Contrôle des aménagements urbains : La région des (...)
Burkina/Litige foncier à Yagma : Des habitants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 35868


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés