ActualitésDOSSIERS :: Burkina Faso : Le Premier ministre au chevet des blessés de l’attaque sur (...)

Le Premier ministre Albert Ouédraogo était au chevet des blessés suite au drame survenu le 5 septembre 2022 entre Djibo et Bourzanga et qui a causé la mort d’une trentaine de personnes et de nombreux blessés. Ce mardi 6 septembre 2022, au Centre hospitalier universitaire de Bogodogo et au CHU pédiatrique Charles de Gaulle, Albert Ouédraogo est allé s’enquérir des conditions de prise en charge des blessés et leur témoigner la compassion du gouvernement.

Le 5 septembre 2022, 35 civils burkinabè ont perdu la vie et 37 autres blessés suite à l’explosion de leur véhicule de transport au contact d’un engin explosif. Les blessés de ce drame survenu entre Djibo et Bourzanga ont été évacués au CHU de Bogodogo et au CHU pédiatrique Charles de Gaulle à Ouagadougou. Le Premier ministre Albert Ouédraogo s’y est donc rendu et a constaté un corps médical mobilisé et dévoué pour la prise en charge de ces blessés.

Au CHU pédiatrique Charles de Gaulle, c’est le plan blanc qui a été déclenché. Ce plan, selon la directrice générale Cyrille Priscille Kaboret/Ouédraogo est un plan de gestion des urgences sanitaires. L’ensemble du personnel de l’hôpital, même ceux en congé, a été réquisitionné pour prendre en charge les blessés.

Dr Francis Ouédraogo, responsable de l’Unité des urgences chirurgicales a précisé que sur la vingtaine d’enfants reçus, cinq avaient des traumatismes crâniens et ont dus être redirigés vers d’autres hôpitaux, parce que le CHU pédiatrique Charles de Gaulle ne dispose pas de service de neurochirurgie. Les autres enfants au nombre de treize ont été pris en charge aux urgences chirurgicales. Malheureusement, l’un des enfants a perdu la vie en réanimation et un autre se trouve toujours dans un état critique, mais son pronostic vital n’est pas engagé, selon Dr Ouédraogo. Il indique que les autres enfants sont hors de danger.

Au sortir de sa visite dans ces deux CHU, le Premier ministre a salué le dévouement et la réactivité des agents de santé face à l’urgence. « Nous avons constaté que les équipes médicales sont à pied d’œuvre depuis la survenue du drame en collaboration avec les équipes du ministère de l’Action humanitaire. Je voudrais saluer la bravoure, la célérité et la réactivité avec laquelle ces équipes ont pris en charge les blessés. Je voudrais les encourager à poursuivre dans cette voie », a laissé entendre Albert Ouédraogo. Il a aussi invité les populations à donner leur sang, parce que suite à ce drame, le besoin en sang se fait sentir.

La visite du Premier ministre a aussi été l’occasion pour lui d’exprimer aux blessés et à leurs familles, toute la compassion du gouvernement.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Burkina : Une dizaine de camions incendiés par des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : L’armée neutralise (...)
Centre-Est du Burkina : Six morts dont quatre (...)
Banwa dans la Boucle du Mouhoun : Sept bases (...)
Attaque de la brigade de gendarmerie et du poste de (...)
Insécurité au Burkina : Une attaque a ciblé le commissariat de
Sécurité au Burkina : « Il faut un bon maillage du (...)
Lutte contre le terrorisme : Le salut viendra-t-il (...)
Burkina : Quatre soldats tués dans une attaque à l’engin (...)
Lutte contre l’insécurité au Burkina : 50 000 VDP (...)
Région des Hauts-Bassins : Une attaque repoussée par les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Plus d’un million (...)
Supposé exactions de l’armée burkinabè : Des panafricains (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : La France (...)
Insécurité au Burkina : Couvre-feu prorogé de 90 jours (...)
Recrutement de VDP : A Dori, l’engouement n’est pas au (...)
Opérations de sécurisation du territoire national : 21 (...)
Burkina : « Désormais, les leaders politiques doivent (...)
Burkina/Recrutement de VDP : L’avocat Benewendé Stanislas (...)
Rencontre avec les VDP : Le Chef de l’Etat appelle à (...)
Burkina : Six bataillons d’intervention rapide (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 1890



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés