Actualités :: Marche à Ouagadougou : Des commerces fermés sur l’avenue de l’indépendance, la (...)

A l’appel d’organisations de la société civile, des centaines de personnes, en majorité des jeunes, étaient aperçues dans la matinée de ce samedi 27 novembre 2021 aux alentours de la Place de la nation, rebaptisée depuis l’insurrection populaire (octobre 2014) "Place de la Révolution".

Aux environs de 8h30, ce lieu, symbole de mobilisation et/ou de protestations, était tenu par des forces de défense et de sécurité qui ont encadré l’espace par des piquets de sécurité et des pick-ups.

A notre passage, des manifestants, dans un festival de cris, coups de sifflets et drapeau national en mains pour certains, demandaient à ces forces de l’ordre de décamper des lieux. « Ils (Forces de défense et de sécurité, ndlr) n’y pourront rien », s’écriaient des manifestants, visiblement furieux.

Sur l’avenue de l’indépendance, accès Est de la place de la nation, les commerces étaient fermés. Seules quelques trois boutiques avaient ouvert leurs portes.

L’ambiance quotidienne qu’on connaît de ces lieux a fait place à un vide. Quelques jeunes commerçants arrêtés devant leur commerce s’affairaient à rejoindre le rassemblement.
« On ne peut pas ouvrir aujourd’hui, ce n’est pas possible. Le pays va mal », s’est confié un des jeunes commerçants. « Nous, on ne veut pas parler aux journalistes, constatez seulement », répond un groupe de jeunes commerçants, assis sur des engins devant leur commerce.

Dans le quartier Larlé, à quelques encablures au nord-ouest de la Place de la nation, tout est presque normal. On constatait cependant (8h50) quelques commerces fermés, de même que des stations services. Un lien, en ces lieux, avec la marche ? Aucun interlocuteur pour répondre à cette interrogation.

Lefaso.net

Lutte contre la drogue : Haro sur la circulation des (...)
Journées d’informations des armées : La "grande muette" se (...)
HANGARS DE ROOD WOKO : Des arnaqueurs pris en flagrant (...)
QUALITE ET DELAI D’EXECUTION DES CHANTIERS : Circulez, (...)
Conférence internationale des femmes : Le plan d’action (...)
Echos de Sya : Un voleur se jette dans la « gueule du (...)
GREVE A L’ONATEL : "Seules les machines travaillent (...)
TRAFIC DE PARCELLES A BOULMIOUGOU : Recensements (...)
Yaar de Gounghin : Qui a enlevé le petit Adama Siddbega (...)
Ousseini Touré : “De nos jours, nous sommes à 50 tonnes (...)
8e conférence des directeurs d’hôpitaux : Concertation de (...)
Festival des traditions de Ouagadougou : Le symbolique (...)
Forces armées nationales : La maison d’arrêt et de (...)
20e ANNIVERSAIRE DE LA CGT-B : La commémoration durera (...)
Soutenance de Doctorat à l’UFR/SDS : Les troubles (...)
Education pour tous : L’horizon 2015 scruté par la (...)
Fédération des commerçants : Les locataires de Kâtre yaar (...)
Enseignement de base au Burkina Faso : Une vocation en (...)
<I> Vie de couple</I> : A vouloir bâtir sur du (...)
Aveugles et malvoyants du Burkina : Le nouveau guide (...)
Déflatés et retraités : Avec le FONA-DR, une autre vie est (...)

Pages : 0 | ... | 31290 | 31311 | 31332 | 31353 | 31374 | 31395 | 31416 | 31437 | 31458 | ... | 35826


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés