Actualités :: Démission de Nathanaël de l’UPC : « Je quitte à mon cœur défendant... (...)

Nathanaël Ouédraogo ne fait plus parti de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Dans sa lettre adressée au président du parti, Zéphirin Diabré, M. Ouédraogo évoque des blessures profondes. In extenso, sa lettre de démission ci-dessous

"Après presque dix ans à l’UPC, j’ai décidé de démissionné du parti et partant de toutes les fonctions ou postes de responsabilité que j’occupe à compter de la date de réception de cette lettre (erreur de date ? La lettre est du 10 octobre 2020 mais la signature de réception mentionne le 9 octobre, ndlr).

Je quitte à mon corps défendant cette maison que j’ai participé à construire, avec honnêteté et abnégation, en sacrifiant souvent ce qui m’est cher. Pour la patrie, nous avons lutté durement dans la joie, dans les peines, dans la pesanteur du danger humant allègrement les gaz lacrymogènes.

Cependant pour l’amour du parti, je ne renierai jamais mes valeurs morales et religieuses au risques de perdre mon âme.

Partir c’est mourir un peu....mais je demeure convaincu que si le grain ne meurt, il ne peut porter des fruits. Aussi ce départ se fait, croyez-le, dans la douleur et dans la joie d’une renaissance. Sur de nouveaux champs de bataille, je porterai en moi la foi en Dieu et aussi celle de croire que tous les hommes ne sont pas méchants ou égoïstes. Ceci me réconforte et guérit mes profondes blessures.

Mes pensées sont portées vers ceux (frères et sœurs) que j’ai offensés durant tout ce parcours et par cette décision. Je vous demande pardon et sachez que j’ai pardonné déjà à ceux ou celles qui m’ont offensé. Plusieurs d’entre vous ont été un soutien et une source de joie pour moi. Ma gratitude à vous.

Sur ce, je vous remercie d’accepter, monsieur le président, ma démission ainsi que toutes les conséquences juridiques qui en découlent, car on rentre dans un parti politique librement et on en ressort aussi librement."

Dans cette saignée des démissions, on note le départ également de Haoua Zerbo, secrétaire à l’information et à la communication dans l’Union des femmes du Kadiogo, et secrétaire à la formation politique de la section Kadiogo. Elle se dit " profondément déçue par la gouvernance du parti qu’[elle croyait] être le meilleur de tous les autres."

Lefaso.net

Initiative Suisse pour des multinationales responsables (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont (...)
Laurent Bado : « Quand l’Africain se tournera vers une (...)
Attaque de Tin-Akoff : Pour le parti APP/Burkindi, « (...)
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une (...)
John Jerry Rawlings : L’Afrique perd un panafricaniste, (...)
Sondage en ligne sur le bilan du MPP et les candidats à (...)
Burkina : « On a les gouvernants qu’on mérite. C’est la (...)
Yacouba Isaac Zida, dossier Sankara, pouvoir Kaboré : (...)
Commémoration du 11-décembre à Banfora : Des fils et (...)
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un (...)
Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le (...)
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10689

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés