ActualitésDOSSIERS :: Elections de 2020 au Burkina : L’éléphant veut barrir au soir du 22 (...)

Les candidats aux élections présidentielle et législatives de novembre 2020 au Burkina de l’Alliance pour la démocratie et le fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) étaient en conclave, le samedi 26 septembre 2020 à Ouagadougou. Objectif, peaufiner leur stratégie de campagne pour s’arroger la plus grande parcelle de victoire, au soir du 22 novembre 2020.

A moins de deux mois des échéances électorales de novembre 2020 au Burkina Faso, l’heure est aux préparatifs de la campagne électorale au sein des partis politiques. C’est ainsi que l’ADF-RDA, le parti de l’éléphant, a réuni ses candidats à la présidentielle et aux législatives de novembre 2020 autour d’une conférence nationale. Ils sont au total 127 candidats venus des 45 provinces du Burkina, pour prendre part à cette conférence entre candidats du parti.

Selon le président l’ADF-RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo, l’objet de cette rencontre est d’échanger autour de la stratégie de la campagne pour que les candidats repartent outillés afin de savoir comment se déployer sur le terrain pour s’arroger la victoire des urnes.

Me Gilbert Noël Ouédraogo, aux micros des journalistes

« Comme on le dit, c’est par effet de surprise qu’on peut faire la différence, et à travers cette stratégie que le parti va tracer, il y aura des surprises au soir du 22 novembre 2020 », prévient Me Gilbert Ouédraogo.

Il bat en brèche l’idée du coup K.O. entretenue par le parti au pouvoir et ses alliés. « Nous entendons souvent d’autres parler de coup K.O. Nous nous posons la question de savoir, avec le bilan désastreux qui est le leur, est-ce que c’est un coup K.O. qu’ils comptent s’infliger à eux-mêmes ou bien de quel coup K.O. parlent-ils ? » s’interroge le candidat à la présidentielle. Pour lui, au regard de la situation actuelle du pays, ces élections sont les plus ouvertes de l’histoire du Burkina Faso. Et le parti de l’éléphant, de par son expérience, son implantation et sa présence dans le cœur des Burkinabè, affrontera avec brio ces élections.

La salle a refusé du monde à cette conférence

Lire aussi : Législatives du 22 novembre : La liste des candidats de l’ADF-RDA


Par ailleurs, le président ne mâche pas ses mots contre les détracteurs du parti qui estiment que l’ADF-RDA n’a plus sa force d’antan. « Je pense que les gens, avant de s’exprimer, devaient revisiter l’histoire. En révisant l’histoire du parti, ils devaient savoir que l’éléphant est un parti qui a toujours su rebondir quand ça ne va pas », a-t-il lancé. Pour la petite histoire, l’ADF-RDA est le seul parti depuis l’indépendance du Burkina qui a toujours été présent sur l’ensemble du territoire national.

« Il n’y a pas eu une seule élection où l’éléphant n’a pas présenté de candidat », déclare Me Gilbert Ouédraogo. Ensuite, ajoute-t-il, c’est le seul parti qui a toujours eu au moins un représentant à l’Assemblée nationale. « Le parti a été au pouvoir trois fois et il s’agit pour nous de revenir pour une quatrième fois parce que nous sommes une nouvelle génération. Et comme l’avait dit feu Général Sangoulé Lamizana, la lutte sera longue mais il appartient aux jeunes générations de continuer la lutte, et nous entendons assumer cette responsabilité » a-t-il précisé.

Pose de famille pour les participants

Parlant des remous qui ont secoué plusieurs partis politiques, Me Gilbert Ouédraogo a estimé que « le fait que l’ADF-RDA n’a pas connu ces remous est le signe que ses militants entendent aller en rangs serrés ». Le parti compte 70% de jeunes sur sa liste aux élections et 25% de femmes. Le remord pour le parti, c’est de ne pouvoir respecter les listes alternées qui permettent d’avoir autant de femmes que d’hommes (127 femmes et 127 hommes) sur ses listes, du fait de certaines considérations sociales et politiques. Pour finir, Me Gilbert Ouédraogo a lancé cet appel aux candidats aux législatives : « Faites en sorte que chaque main serrée soit une voix conquise pour le parti aux scrutins de novembre prochain ».

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Présidentielle 2020 au Burkina : Les candidats invités à (...)
Élections du 22 novembre 2020 au Burkina : Les parties (...)
Présidentielle du 22 novembre 2020 : Treize candidats, (...)
Législatives 2020 et quota-genre : Les espoirs d’une (...)
Elections au Burkina : Les humoristes militent pour des (...)
L’Allemagne et le PNUD signent un accord de coopération (...)
Elections au Burkina : Le Conseil constitutionnel forme (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : 13 candidats confirmés, (...)
Elections législatives : L’avenir nous réserve-t-il du (...)
Élections législatives 2020 au Burkina : « Notre objectif, (...)
Elections couplées au Burkina : Une table ronde des (...)
Restitution de l’audit international du fichier électoral (...)
UPC : Adama Sosso prend les rênes de la direction de la (...)
Législatives de 2020 au Burkina : Les candidates du (...)
Elections de 2020 au Burkina : La campagne va se (...)
Élections 2020 au Burkina : Adama Sosso dirigera la (...)
Scrutins couplés de 2020 au Burkina : L’audit du fichier (...)
Législatives 2020 : Qu’est-ce qui cloche au niveau du MPP (...)
Législatives 2020 au Burkina : La liste provisoire des (...)
Législatives du 22 novembre 2020 : La CENI n’a pas « (...)
Election présidentielle 2020 au Burkina : Dr Claude Aimé (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés