Actualités :: Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda l’utilisation de (...)

Face à l’utilisation de l’identité du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir) par Mahamadi Kouanda sous l’appellation de "CDP Courant Mahamadi Kouanda", la direction politique nationale du parti a introduit une action en justice pour demander la cessation de cette "usurpation". Ce mardi 15 septembre 2020, le juge a tranché en suivant la direction du parti dans sa requête.

Pour mémoire, Mahamadi Kouanda a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2020 sous la bannière du CDP, dont il est membre du bureau politique national.

C’était le 18 juillet 2020 à Ouagadougou, alors que le parti s’apprêtait à investir Eddie Komboïgo comme son candidat. Cet acte lui a valu une suspension des instances pour six mois, à compter du 18 juillet 2020.

Depuis lors, Mahamadi Kouanda a créé un courant dénommé "CDP Courant Mahamadi Kouanda" avec un "siège bis" du CDP où par un communiqué de presse, il appelle les militants du CDP à venir déposer leurs dossiers de candidature pour les législatives du 22 novembre 2020.

Une posture qui a poussé la direction politique nationale du CDP à saisir le juge des référés pour demander la cessation de l’utilisation de l’identité du parti. Statuant ce mardi sur le dossier, le juge a ordonné la fermeture immédiate du siège CDP courant Mahamadi Kouanda. Il lui interdit également d’utiliser l’identité et le logo du CDP pour le compte de son courant, à compter de ce jour (15 septembre 2020), sous peine d’une astreinte de 250 000 FCFA par jour.

Le juge le condamne en outre à payer la somme de 800 000 FCFA au CDP pour dommages et intérêts.

L’information est confirmée par ses proches qui rappellent cependant que d’autres litiges contre la direction du CDP sont en instance devant la justice.

A ce sujet, signalons qu’un délibéré est attendu le 23 septembre 2020 sur une action introduite par Mahamadi Kouanda, demandant l’annulation du procès-verbal de désignation d’Eddie Komboïgo comme candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. S’il venait à remporter cette dernière affaire, le CDP pourrait se retrouver sans candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020.

O.L
Lefaso.net

Réconciliation nationale : « C’est le genre de mission où (...)
Ministère de l’Administration territoriale et de la (...)
Ministère de la Justice : Victoria Ouédraogo Kibora a (...)
Ministère de la Santé : Pr Charlemagne Ouédraogo prend les (...)
Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat : (...)
Ministère de l’Eau et l’Assainissement : Ousmane Nacro aux (...)
Ministère en charge des Burkinabè de l’extérieur : Maxime (...)
Gouvernement Dabiré II : Zéphirin Diabré a officiellement (...)
Reconfiguration politique burkinabè : Pourvu que ce ne (...)
« Le poste de Zéphirin Diabré est la synthèse parfaite des (...)
Ministère du Commerce : Louise Anne Go, la ministre (...)
Zéphirin Diabré dans le gouvernement : La NAFA marque son (...)
Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition
Ministère de la Justice : Qui est Victoria Ouédraogo/Kibora,
Gouvernement Dabiré II : La difficile atteinte des 30% (...)
Primature : Christophe Dabiré parle de réconciliation et (...)
"Par leur vote, les Burkinabè ont décidé de ne plus voir (...)
Zéphirin Diabré entre au gouvernement pour réconcilier la (...)
Gouvernement Dabiré II : "Il s’agit du nouveau (...)
Les grandes priorités du gouvernement Dabiré II : La (...)
Gouvernement Dabiré II : Focus sur ces incessants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10773



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés