Actualités :: Présidentielle 2020 au Burkina : Le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) (...)

Ce samedi 22 août 2020, le parti Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), à l’occasion de son deuxième congrès extraordinaire, a décidé officiellement d’accompagner le candidat Roch Kaboré pour l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Pour traduire ce soutien, le NTD a remis un fanion et un document au représentant du parti au pouvoir, Clément Sawadogo. Pour le président du NTD, Vincent Dabilgou, ce choix s’explique du fait que ce candidat incarne leur vision et ses ambitions sont en phase avec les aspirations du peuple.

Mettre les militants en ordre de bataille à l’occasion des échanges électoraux dans les mois à venir. C’est dans ce cadre, que s’est tenu le deuxième congrès extraordinaire du parti le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) sous le thème : « Elections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 : quelle contribution du NTD pour une victoire éclatante du candidat Roch Marc Christian Kaboré ? ».

Au cours de ses travaux, le parti compte peaufiner ses stratégies pour aller aux élections en rang serré et accompagner le candidat Roch Kaboré pour un nouveau bail avec le peuple.

L’engagement officiel du NTD s’est traduit par la remise d’un fanion et document au représentant du parti au pouvoir, Clément Sawadogo. Pour le président du parti, Vincent Dabilgou, actuel ministre en charge des transports, cet acte symbolise le soutien de son parti au candidat Roch Kaboré.

Des militants du NTD

Tour à tour les congressistes vont passer au peigne fin le bilan du candidat Roch Kaboré. Ainsi, les congressistes vont parcourir le bilan de la mise en œuvre du référentiel du développement économique et social (PNDES).

Ce parcours vise à étaler secteur par secteur les actes, les progrès apportés par leur candidat durant son premier bail. Pour le NTD, dans le domaine de la santé, du désenclavement, de l’électricité et dans d’autres secteurs, des grands progrès en phase avec les aspirations du peuple ont été enregistrés.

Le représentant de l’APMP, Clément Sawadogo

Et au regard des solutions déjà apportées durant le premier mmanda, le NTD va encore soutenir le candidat pour un second mandat. Pour le NTD, l’élection présidentielle ne sera pas comme un combat de boxe mais une confrontation d’idées, de projets de société et un bilan à présenter.

Et pour le NTD, les autres qui sont dans la course n’ont pas de bilan à présenter. « De peur de ce bilan, on observe des partis à tour de rôle signer des conventions pour soutenir un soi-disant personnage ». « Et ces partis ont décidé de soutenir un candidat au second tour ». Lors de ce congrès extraordinaire, le NTD à travers ses militants estime que « leur candidat n’ira pas au second tour car il le remportera au premier ».

« Laisser- moi vous dire tout de suite et maintenant, il n’y aura pas de second tour. Le président Roch sera bel et bien élu sans équivoque et en toute transparence dès le premier tour. C’est-à-dire un coup Ko » a déclaré le président du Parti, Vincent Dabilgou.
L’alliance des partis de la majorité présidentielle (l’APMP), présente à cette rencontre a salué la tenue de cette rencontre. Pour elle, un double défi se présente à la majorité présidentielle.

Aussi, elle a fait remarquer la contribution exemplaire qu’est le soutien du NTD. Et aussi dans l’animation de la vie politique nationale. « Notre candidat sera bel et bien, le président Roch Marc Christian Kaboré parce que le président Roch Kaboré est et reste l’homme de la situation au Burkina Faso » a souligné le représentant de l’APMP, Clément Sawadogo.

Le président du Parti, Vincent Dabilgou.

Pour le NTD, leur stratégie consistera à serrer les rangs dans tous les partis de la majorité présidentielle. Et selon le parti, son bureau exécutif national est à pied d’œuvrer pour permettre, une alliance avec d’autres partis entre le NTD et des partis comme le Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) et l’Union des forces démocratiques et progressistes.

En rappel, le NTD est un parti de la mouvance présidentielle. Il est présidé par l’actuel ministre en charge des transports, Vincent Dabilgou. À l’assemblée nationale, le parti est représenté par quatre parlementaires.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Burkina : L’ADF/RDA continue dans l’opposition (...)
Nathanaël Ouédraogo, président du MoDEM : « Le président (...)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé prend (...)
MPS : Le vice président, Fousseni Ouedraogo quitte le (...)
Mouvement démocrate (MoDEM) : Un premier congrès (...)
Assemblée nationale : vingt quatre députés suppléants (...)
Réconciliation nationale : Le Parti de la Justice et du (...)
Burkina : La composition du gouvernement Dabiré II par (...)
Assemblée nationale : Le projet de règlement intérieur (...)
Pr Charlemagne Ouédraogo, le « chef d’orchestre » qui veut (...)
Réconciliation nationale : « Un jour, on se rencontrera (...)
Mouvement Démocrate (MoDEM) : « Nous ne nous sentons (...)
Affaire "tranquilos" : Zéphirin Diabré "retire" sa (...)
Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses (...)
Régulation des médias : Le rapport 2019 du CSC remis au (...)
Contrôle des finances publiques : La Cour des Comptes (...)
Tegwendé Modeste Yerbanga : Le pharmacien des Ressources (...)
Séminaire à Kosyam : Les ministres s’approprient les (...)
Burkina : « La contre-performance de l’UPC s’explique par (...)
Gouvernance au Burkina : Le Balai citoyen dans une (...)
Burkina : Le député sortant Boukaré Kouanda retrouvé mort (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10794


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés