Actualités :: Séjour du Premier ministre dans les Hauts-Bassins : Christophe Dabiré demande (...)

A la fin des échanges qu’il a eus avec les forces vives de la province du Tuy, ce vendredi 14 août 2020, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a dressé le bilan de sa visite qu’il a effectuée du 12 au 14 août 2020 dans la région des Hauts-Bassins.

Après ses sorties dans les régions du Sud-ouest, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, est allé du 12 au 14 août 2020 au contact des forces vives des trois provinces qui constituent la région des Hauts-Bassins, à savoir le Kénédougou, le Houet et le Tuy. Au terme de cette visite, le Chef du Gouvernement a estimé que « ces sorties sont réellement édifiantes » et « présentent un intérêt, parce qu’on est en contact direct avec les préoccupations des populations ».

Il a dit retenir deux enseignements de cette visite dans les Hauts-Bassins. Selon lui, le premier enseignement tient au fait qu’il a rendu visite à deux unités industrielles de notre pays, à savoir l’usine Dafani dans le Kénédougou et la mine d’or de Houndé, dans le Tuy, où il a assisté à la coulée d’un lingot d’or.
Il a expliqué que « c’est une manière pour le Gouvernement, de montrer que le secteur privé constitue la pierre angulaire sur laquelle il faut construire la croissance, la redistribution des richesses et la création d’emplois ».

« Le secteur privé est donc important pour notre politique de développement économique et social et mérite d’être encouragé. Chaque fois que nous passons dans une unité industrielle, soit le Gouvernement ou l’État a contribué à la dynamisation de cette unité, soit le Gouvernement ou l’État a participé à la mise en place de cette unité et nous devons en prendre conscience et continuer d’accompagner le secteur privé dans la création d’unités industrielles pour renforcer notre économie nationale et transformer structurellement la base de production économique au niveau de notre pays », a-t-il commenté.

Comme deuxième leçon tirée de sa visite dans les Hauts-Bassins, le Chef de l’exécutif burkinabè s’est dit édifié par la mobilisation sans faille des populations burkinabè. Et de poursuivre : « Elles se sont mobilisées, elles ont conscience que notre pays connait des difficultés. Elles ont des préoccupations, elles ont conscience que le Gouvernement, malgré les difficultés, cherche à trouver les meilleures voies de sortie et la meilleure manière de les accompagner dans la résolution des problèmes quelles connaissent ».
Pour lui, cela est réconfortant pour le Burkina Faso.

Le Premier ministre constate par ailleurs avec satisfaction, que tous nos partenaires traditionnels sont toujours à nos côtés, malgré le contexte difficile, et contribuent à faire en sorte que nous continuons à construire des routes, des écoles, des centres de santé, des universités, etc. ».

Au vu de tout cela, Christophe Dabiré pense que les populations ont pris conscience de cela et félicitent le Gouvernement pour ce qui est fait, mais continuent de réclamer davantage d’efforts en faveur de leur développement économique et social.

« Nous ferons en sorte que les préoccupations qui ont été exprimées puissent être établies en priorités, parce qu’il y a les priorités nationales dont il faut tenir compte, dans l’établissement du nouveau référentiel de développement que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a commandé. Un nouveau programme de développement économique et social, qui permettra dans les cinq prochaines années, d’amorcer le processus de restructuration de notre économie et le renforcement de la base économique de notre pays », a-t-il affirmé.

De cette sortie, il a déclaré avoir pris conscience avec les populations, que nous sommes dans un processus extrêmement difficile pour ce qui concerne la construction d’un état de droit démocratique. « Les élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre prochain sont en train d’avancer à grands pas et les populations ont conscience qu’il faut travailler à faire en sorte que ce processus soit achevé, apaisé, où nous aurons la satisfaction d’avoir organisé des élections libres et transparentes pour remettre en place les équipes dirigeantes qui vont conduire aux destinées de notre pays », a-t-il signifié.

Du reste, il a tenu à remercier toutes les populations de cette région qui sont sorties nombreuses pour accompagner sa délégation, avec un point d’honneur aux autorités coutumières et religieuses, « pour la sagesse » avec laquelle elles accompagnent le Gouvernement dans son travail. « Nous remercions également toutes les autres forces vives, notamment les jeunes, les femmes, les anciens, qui sont également sortis nombreux pour exprimer leurs préoccupations et nous accompagner dans notre travail. Je leur dit merci et je leur demande de rester constamment debout et résilients pour un Burkina Faso prospère », a-t-il conclu.

DCRP/Primature

Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)
Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de (...)
Code électoral 2020 : Le Conseil constitutionnel examine (...)
Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Le (...)
Thomas Sankara : Le président Kaboré évoque un « espoir (...)
Législatives de 2020 au Burkina : Des femmes candidates (...)
Burkina : « Je n’ai aucune haine contre Zephirin Diabré (...)
Bobo-Dioulasso : Le mouvement "The Roch label" lance sa (...)
Démission de Nathanaël de l’UPC : « Je quitte à mon cœur (...)
Santé : Les jeunes de l’ADF RDA font un don de (...)
UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière
Libération de Soumaïla Cissé : Zéphirin Diabré exprime son (...)
« Café citoyen » du CIFDHA : L’engagement politique des (...)
Burkina Faso : Ce que les Burkinabè attendent du (...)
Burkina : La traite d’une politique sans conscience (...)
Décès de Minata Guelwaré : La NAFA dénonce le traitement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10689

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés