Actualités :: Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le MODEM

La liste des mouvements au Burkina Faso s’élargit. Ce jeudi 29 octobre 2020, c’est au tour du Mouvement démocrate (MODEM) de voir le jour. Le MODEM n’est rien d’autre que le bébé des démissionnaires du parti Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition.

« Liberté et démocratie », voici le duo que les membres fondateurs du Mouvement démocrate (MODEM) ont brandi durant la cérémonie de présentation et de lancement. Nathanaël Ouédraogo, l’un des membres fondateurs et anciens secrétaire général de l’UPC section Kadiogo, a indexé « la dictature de Zéphirin Diabré ».

Devant une foule qui a rempli la salle du palais de la Jeunesse et de la culture Jean Pierre Guingané de Ouagadougou, Nathanaël Ouédraogo a fait le grand déballage de son histoire avec le « parti du Lion ». Un exemple parmi tant d’autres, il fait mention de la liste nationale pour la députation. « Ce matin, je voudrais demander au bureau exécutif de l’UPC : quelle élection a eu lieu pour que ces candidats soient sur la liste nationale. Si vous dites démocratie, vous devez l’appliquer à vous-mêmes », a-t-il fustigé. Assis à même le sol, sur les allées et le podium, le public n’a fait que nourrir les déclarations des responsables du MODEM par des applaudissements.


Lire aussi : Démission de Nathanaël de l’UPC : « Je quitte à mon cœur défendant... »


Pour Nathanaël Ouédraogo, l’appartenance à un parti politique et le départ doivent être libres. C’est pourquoi il a exhorté Zéphirin Diabré à demander à ses militants d’arrêter les injures envers les démissionnaires de son parti. « On ne construit pas un pays dans la haine, dans les insultes », a-t-il déclaré.


Lire aussi : Burkina : « Je n’ai aucune haine contre Zéphirin Diabré », Nathanaël Ouédraogo, démissionnaire de l’UPC


« Ce ne sera pas une démocratie de façade »

Pour le moment, l’on retient que le MODEM est un mouvement de citoyens engagés. « Ce mouvement n’est pas un parti politique, mais pourrait le devenir. Démocratiquement nous déciderons », a laissé entendre Nathanaël Ouédraogo.
C’est au tour de Justin Compaoré, connu sous le nom de Poé Naaba Tanga, un autre démissionnaire d’apporter d’autres précisons sur le MODEM. A l’en croire, la création de ce nouveau mouvement est une volonté de chercher les solutions aux problèmes de l’heure, car « la situation de notre pays interpelle », a-t-il dit. « Il urge pour les vrais démocrates, les politiques et les chercheurs de redécouvrir les fondamentaux de nos sociétés », a-t-il ajouté.


Lire aussi : UPC : Le Poé Naaba a démissionné


A peine dévoilé, le MODEM tient à marquer la différence par rapport aux autres mouvements de la place. « Le MODEM BF sera l’outil de la tribune de la liberté d’action et d’expression de chacun et chacune de vous », a fait savoir le Poé Naaba Tanga. Mieux, « ce ne sera pas une démocratie de façade », a-t-il insisté.
En plus de Nathanaël Ouédraogo et le Poé Naaba Tanga, le nom de Aimé Pascal Rouamba figure également sur la liste de l’équipe de coordination du MODEM. Aucun nom d’un membre du bureau n’a filtré. Les démissionnaires promettent qu’une assemblée générale va se tenir la semaine prochaine. Au cours de cette instance, le mouvement sera mieux structuré et la tête d’affiche sera dévoilée au public, a promis Nathanaël Ouédraogo.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Burkina : « La contre-performance de l’UPC s’explique par (...)
Gouvernance au Burkina : Le Balai citoyen dans une (...)
Burkina : Le député sortant Boukaré Kouanda retrouvé mort (...)
Burkina : Hadja Ouattara, Madame « Digital » du (...)
Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme : Elyse (...)
Ministère des Sports et des Loisirs : Dominique Nana (...)
Ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières : (...)
Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me (...)
Réconciliation nationale : « C’est le genre de mission où (...)
Ministère de l’Administration territoriale et de la (...)
Ministère de la Justice : Victoria Ouédraogo Kibora a (...)
Ministère de la Santé : Pr Charlemagne Ouédraogo prend les (...)
Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat : (...)
Ministère de l’Eau et l’Assainissement : Ousmane Nacro aux (...)
Ministère en charge des Burkinabè de l’extérieur : Maxime (...)
Gouvernement Dabiré II : Zéphirin Diabré a officiellement (...)
Reconfiguration politique burkinabè : Pourvu que ce ne (...)
« Le poste de Zéphirin Diabré est la synthèse parfaite des (...)
Ministère du Commerce : Louise Anne Go, la ministre (...)
Zéphirin Diabré dans le gouvernement : La NAFA marque son (...)
Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10773



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés