Actualités :: UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », (...)

Le « manifeste de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (l’UNIR/PS) pour la gouvernance vertueuse au Burkina Faso » a été présenté à l’opinion publique au cours d’une conférence de presse animée par Me Bénéwendé Sankara, président dudit parti, ce 30 juillet 2020 à Ouagadougou. A cette occasion, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a réitéré son soutien au président Roch Kaboré pour la prochaine présidentielle, tout en annonçant que « l’UNIR/PS ira aux législatives 2020 ».

Le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Bénéwendé Sankara, était face à la presse pour expliquer le contenu du « Manifeste » dudit parti, et s’exprimer sur l’actualité nationale. Ledit manifeste est une invite à « une gouvernance vertueuse au Burkina Faso ». Pour Bénéwendé Sankara, c’est à la suite d’un diagnostic des problèmes du Burkina que son parti a jugé bon de « proposer des actions plus volontaristes à même de résoudre les questions de développement ».

Pour l’homme à la barbichette, « depuis l’insurrection populaire, le peuple était en droit d’attendre une rupture dans la gouvernance ». Mais des maux dénoncés pendant l’insurrection populaire de 2014 persistent, sans compter les défis de l’insécurité, le coronavirus, la fronde sociale, l’incivisme caractérisée, etc. Face à ces défis, Bénéwendé Sankara propose « un rassemblement des forces de la gauche démocratique, une convergence de visions et d’aspirations du peuple burkinabè et de la classe politique pour une synergie d’action, mais aussi une prise de conscience collective relative aux idéaux et aux actes de la Révolution ».

Sur le plan de la gouvernance politique et institutionnelle, l’UNIR/PS invite les gouvernants à engager le pays sur les chemins du panafricanisme et de la lutte contre la corruption. Sur le plan de la gouvernance économique, le parti de Bénéwendé Sankara envisage la réduction du train de vie de l’Etat.

Sur le plan de la gouvernance administrative et sociale, le parti de l’œuf veut « refonder l’administration publique pour en faire un outil de développement ». Aussi, Bénéwendé Sankara pense que la « justice actuelle est inadaptée à notre société ». Il propose une réorganisation judiciaire qui rapproche la justice du peuple, pour en faire « un instrument de paix et de développement ».

Par ailleurs, Bénéwendé Sankara rejette toute idée de décuplement ou de report des élections de 2020.

Tout en réaffirmant son soutien au parti au pouvoir pour la présidentielle à venir, Me Bénéwendé Sakanra a déclaré que « l’UNIR/PS ira aux élections législatives pour défendre les idéaux de Thomas Sankara ». Expliquant son alliance avec le MPP, il a laissé entendre que « c’était pour offrir à notre pays des institutions stables et respecter le jeu démocratique ».

E.K.S.
Lefaso.net

Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite (...)
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave (...)
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil (...)
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours (...)
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la (...)
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas (...)
Burkina : « Chacun est porteur d’une responsabilité pour (...)
Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch (...)
Burkina : La CENI offre 400 ordinateurs à l’Office (...)
Burkina : Le MPP appelle la classe politique et la (...)
Burkina : Zéphirin Diabré échange avec la commission (...)
Burkina : Le MPP "accompagne" certains de ses cadres à (...)
Incarcération de maires : « Le parti ne défendra pas (...)
Simon Compaoré rétorque au rapport du REN-LAC : « C’est (...)
Coût salarial des gouvernements de 2016-2020 : Seuls six (...)
Gouvernement Dabiré II : La Chambre des métiers loue la (...)
Coût salarial des gouvernements de 2016 à 2020 : Plus de (...)
Arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso : Le maire Hermann (...)
Élections couplées 2020 au Burkina : La distribution de (...)
Burkina : La limitation du nombre de partis politiques, (...)
Burkina : L’ex député de l’UPC, Dramane Ludovic Parfait (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10836


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés