Actualités :: Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le (...)

L’ancien maire de la ville de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, s’est retiré du CDP. Il l’a fait savoir dans une lettre adressée au président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), avec ampliation au fondateur du parti, Blaise Compaoré.

« C’est avec beaucoup de regret que je vous informe de ma démission du Congrès pour la démocratie et le progrès à compter de ce jour pour convenance personnelle et pour être en adéquation avec moi-même et compte tenu de la situation que nous vivons depuis un certain temps au sein du parti », a justifié l’ancien secrétaire général de la section provinciale CDP du Houet dans sa lettre en date du 9 juillet 2020.

Cette démission intervient alors que Blaise Compaoré, dans une missive adressée au président du collège de proposition du candidat du CDP, a marqué son accord pour que soit engagée la procédure d’investiture d’Eddie Komboïgo, comme candidat du parti.

Ce départ n’est pas une surprise quand on sait que Salia Sanou n’était plus en odeur de sainteté avec Eddie Komboigo. L’on se rappelle cette conférence de presse, d’octobre 2019, animée par l’ancien édile de Bobo-Dioulasso et d’autres camarades sur la crise que traversait le parti. « Personne n’a un problème avec Eddie Komboïgo », avait lancé Salia Sanou avant de préciser que c’est plutôt Eddie Komboigo « qui a un problème avec les gens ».

Et pour étayer sa thèse, il dira que le président du CDP a remplacé le responsable du parti dans la commune de Toussiana par un conseiller de l’actuel parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). « Il lui dit d’attendre d’abord, après le mandat, il va prendre officiellement le poste », avait raconté Salia Sanou avant de mettre en garde « Le CDP, ce n’est pas la pagaille. Le CDP, ce n’est pas sa boutique ».

Rappelons que le CDP a également enregistré le 25 juin dernier une défection, celle de Léonce Koné, membre du Bureau politique national. Ce dernier a opté, depuis février 2019, de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour l’élection présidentielle de 2020.

Lefaso.net

Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)
Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de (...)
Code électoral 2020 : Le Conseil constitutionnel examine (...)
Assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons : Le (...)
Thomas Sankara : Le président Kaboré évoque un « espoir (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés