Actualités :: Présidentielle de novembre 2020 : Le candidat Eddie Komboïgo reçoit un (...)

Déclaré candidat à la présidentielle de novembre 2020, Eddie Komboïgo compte désormais parmi ses soutiens, le Mouvement EKO 2020. Ses initiateurs l’ont porté à la connaissance de l’opinion au cours d’une conférence de presse, ce samedi 4 juillet 2020 à Ouagadougou.

C’est par une minute de pensée pieuse en la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie pour la Patrie, que les responsables du Mouvement EKO 2020 sont entrés dans leur conférence de presse, aux allures d’une assemblée générale (au regard de la mobilisation des partisans). S’en suit un regard-critique de la situation nationale. Les responsables du Mouvement EKO 2020 dénoncent une « gestion laxiste » du Burkina, depuis l’arrivée au pouvoir MPP, avec entre autres maux, l’insécurité, le « marasme économique », la corruption. Parlant d’insécurité et son lot de conséquences, les responsables du Mouvement EKO 2020 disent s’inquiéter quant aux risques et menaces sur l’unité nationale, le vivre-ensemble, l’intégrité nationale et la paix sociale.

Le coordonnateur du Mouvement EKO 2020, Mohamadi Ouédraogo

« Le MPP disait qu’il n’avait besoin que de six mois pour sortir le peuple de la gestion jugée chaotique des 27 ans du CDP. (…). Le 25 novembre 2015, il (Roch Kaboré) disait être le candidat le plus expérimenté au Burkina, car il dit détenir 25 années d’expériences ininterrompues dans la gestion des affaires de l’Etat », a rappelé Mohamadi Ouédraogo, principal intervenant à la conférence de presse.

Le Mouvement EKO 2020, qui tire un bilan mitigé du mandat en achèvement de Roch Kaboré, invite les populations à s’enrôler pour opérer l’alternance. Car, pour cette organisation, le pouvoir MPP est la continuation de l’ère Blaise Compaoré, et en pire. « Ce régime n’est pas là pour les Burkinabè, il est-là pour ses militants. (…). Je me suis finalement dit que c’est la mauvaise graine qui est partie et c’est la bonne qui est restée au CDP », dépeint Mohamadi Ouédraogo (https://lefaso.net/spip.php?article84825).

Les partisans du mouvement comptent déployer des stratégies dont ils se sont gardés de dévoiler.

Fort de leur analyse de la situation que traverse le pays, les membres du Mouvement EKO 2020 disent être convaincus de la « nécessité urgente » d’une réconciliation nationale. « Nous avons très bien que l’ennemi a toujours profité des clivages des peuples pour s’implanter », avertit le coordonnateur du Mouvement EKO 2020, Mohamadi Ouédraogo, alias Madi De Eddie Ouédraogo. Il appelle à sacrifier les intérêts individuels et partisans pour l’intérêt général.

C’est dans la quête de cet idéal qu’est créé le Mouvement EKO 2020 pour soutenir le candidat Eddie Komboïgo. Ce mouvement se veut un regroupement de jeunes venus de divers horizons et aspirant à un changement à l’issue du scrutin du 22 novembre 2020, apprend-on. « Nous nous investirons par des actions concrètes sur le terrain et les réseaux sociaux afin d’atteindre notre objectif », ont promis les membres du Mouvement EKO 2020.

Plusieurs raisons sont soulevées pour justifier le choix du candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo. Il s’agit entre autres de "son pragmatisme" et de "son ambition pour la jeunesse burkinabè", convainc le coordonnateur du Mouvement EKO 2020, Mohamadi Ouédraogo, connu aujourd’hui sous le pseudonyme de "Madi De Eddie Ouédraogo".

Celui-là même qui a battu campagnes en 2015 pour le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), d’alors connu sur la toile sous l’appellation de "Madi De Gounghin"(du nom de son quartier), ensuite "Madi de Gorba" (référence à l’ancien Président de l’Assemblée nationale, ancien président du MPP, feu Salifou Diallo), puis "Madi de Roch" (lien avec Roch Kaboré), Mohamadi Ouédraogo, a claqué la porte du MPP en août 2018 pour déposer valises au CDP.
Il se fait désormais appeler Madi De Eddie Ouédraogo (référence au président du CDP, Eddie Komboïgo).

Pour lui, tous ces changements de pseudos répondent à un principe d’honnêteté vis-à-vis de lui-même, de l’opinion publique et de loyauté envers chacun de ses mentors.

« En politique, les gens peuvent avoir plusieurs mentors à la fois, et ils enregistrent chacun (les apartés) qu’ils envoient aux autres. Ils jouent à ce jeu pour s’arracher des faveurs. Mais moi, je n’ai qu’un seul mentor et je le dis publiquement pour que tout le monde le sache », s’ouvre en substance, le coordonnateur du Mouvement EKO 2020, Mohamadi Ouédraogo.

Puis dévoile-t-il : « J’étais Madi de Roch, c’est parce qu’il a montré son incompétence que j’ai renoncé à le porter. Donc, si demain, Eddie Komboïgo montre qu’il n’est plus celui qu’on croyait, s’il montre qu’il n’est plus cet homme pragmatique, qui a une vision pour la jeunesse, qui ne fait pas de fausses promesses (il n’est pas démagogue ; quand il peut, il le dit, quand il ne peut pas, il ne promet pas), ne soyez pas étonnés un jour de me voir partir. Ça, c’est clair ».

O.H.L
Lefaso.net

Conseil municipal de Ouagadougou : Les reports de la (...)
CDP : Le procès opposant Mahamadi Kouanda à la direction (...)
Politique : Les intellectuels patriotes et progressistes
Sécurité nationale : « Nous devons être fiers de notre (...)
Assemblée nationale : Les députés adoptent le Code (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré investi (...)
Législatives 2020 au Burkina : Le regroupement (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Le Nouveau Temps pour (...)
Notre cause commune (NCC) : « Il faut rompre avec (...)
Code électoral : Voici la substance des trois articles « (...)
Burkina Faso : Le Mouvement SENS appelle à la (...)
Accord politique de l’opposition : Un acte "héroïque et (...)
Disparition de Salifou Diallo : Trois ans après, son (...)
3e anniversaire du décès de Dr Salifou Diallo : Le MPP (...)
CDP : Dr Salam Dermé, membre du bureau exécutif, quitte (...)
An 3 du décès de Dr Salifou Diallo : "Il n’a laissé (...)
Élections de novembre 2020 au Burkina : L’opposition (...)
Assemblée nationale : Le code électoral inscrit à (...)
Participation politique des femmes : Le NDI outille des (...)
Code électoral au Burkina : L’opposition non affiliée met (...)
Burkina : « L’opposition ne présente aucune preuve (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés