Actualités :: Conseil municipal de Ouagadougou : Une session sous haute tension

Le conseil municipal de Ouagadougou a tenu, ce 22 juin, sa première session ordinaire de l’année 2020 au Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre-Guingané. Cette rencontre a été perturbée par des conseillers de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), qui ont manifesté pour demander la démission du maire Armand Béouindé, cité dans l’affaire d’acquisition de 77 véhicules par la mairie centrale de Ouagadougou. Malgré le vacarme et les coups de sifflet, les 134 conseillers présents (sur 254) ont adopté les deux points à l’ordre du jour, c’est-à-dire le compte administratif gestion 2019 et le budget supplémentaire gestion 2020.

A l’entrée du Palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre-Guingané, ce 22 juin, des manifestants étaient postés pour désapprouver le maire Armand Béouindé. Ils demandent au maire de démissionner suite à l’affaire dite d’acquisition de 77 véhicules par la mairie centrale de Ouagadougou. « Béouindé dégage, Béouindé prison ! », pouvait-on lire sur les pancartes des frondeurs.

Alban Zoungrana, président groupe municipal UPC

« Nous sommes là suite à une convocation du maire pour la session. A notre grande surprise, il y a un grand dispositif sécuritaire. Nous sommes empêchés par les policiers d’avoir accès à la salle. Seuls les militants du MPP ont droit à la salle. Nous ne savons pas pourquoi on nous empêche. Est-ce qu’il a peur qu’on aborde des questions embarrassantes ? », se questionnait Alban Zoungrana, président du groupe municipal UPC.

Des conseillers bloqués à la porte d’entrée avant le début de la session

Après des moments de vive tension entre certains conseillers et les agents de sécurité à l’entrée, l’atmosphère était retombée. Mais dans la salle, avant le début de la session, la fièvre est remontée entre les conseillers. Pour ramener le calme, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants venus perturber la session municipale.

Le présidium sous haute protection policière

Malgré le tintamarre qui se poursuivait aux alentours de la salle, la vérification des présences a été faite. Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé, a indiqué que le quorum est atteint avec 134 conseillers présents sur les 254 que compte la commune. Ainsi, le compte administratif gestion 2019 et le budget supplémentaire gestion 2020 ont été adoptés sous les acclamations des 134 conseillers présents. Des acclamations qui contrastaient avec les coups de sifflet et les hurlements des manifestants.

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Beouindé,

Pour Armand Béouindé, « c’est la période des budgets supplémentaires. Le budget supplémentaire est la correction du budget primitif. Donc, à cette période de l’année, les conseillers municipaux doivent se rasseoir pour voir si ce que nous avons prévu s’exécute bien. Et à cause de la pandémie du Covid-19, la commune a enregistré une baisse de recettes d’à peu près 9 milliards. Et il fallait réajuster pour l’adapter aux projets. »

Réagissant aux manifestations qui ont troublé la session, le maire a estimé que « l’opposition est dans son rôle. Mais elle doit jouer ce rôle de façon constructive pour le développement de la commune, et éviter de jouer à la politique politicienne. »

O.I.
Lefaso.net

Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : « Ensemble, osons le (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Professeur (...)
Université Ouaga II rebaptisée université Thomas Sankara : (...)
Parti pour la démocratie et la jeunesse : L’avenir du (...)
Elections 2020 : La coordination nationale des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés