Actualités :: Situation sécuritaire : « Pour nous, la solution n’est pas de chercher les (...)

Le 30 mai 2020 à Ouagadougou, le Mouvement des Jeunes Patriotes pour le Progrès (MJPP/ SAHA) a animé un point de presse consacré à la présentation du parti et à l’analyse situationnelle du pays. Les responsables de ce parti ont passé en revue : « le meurtre quasi quotidien des burkinabè ; la fermeture des établissements d’enseignements ; la fuite des populations des campagnes vers la ville ; la crise alimentaire progressive avec la détérioration de la terre agricole ; l’accroissement du taux de chômage ; le recul du tourisme et la précarité des déplacés internes ».

Plantant le décor, Oumarou Tiendrebeogo président du parti a laissé entendre que « ce point de presse est à plus d’un titre exceptionnel » pour eux. Il s’inscrit selon lui, « dans un contexte de crise sécuritaire liée aux attaques terroristes et à la pandémie au Covid-19 qui frappent l’ensemble des burkinabè ». Un point de presse essentiellement consacré à la présentation du parti, à l’analyse situationnelle du pays et à l’encrage du parti, selon ses propos.

Abordant les questions liées au parti Oumarou Tiendrebeogo a expliqué que le MJPP/SAHA, est un parti centriste qui a pour devise « Patriotisme-Union-progrès ». Le parti inscrit son rôle dans « l’importance des partis politiques dans le processus de démocratisation du pays » dira-il. Puis d’ajouter qu’au vu du nombre déjà pléthorique des partis politiques au Burkina Faso, son parti « se veut rassembleur à travers la participation effective des groupes marginalisés tels que les femmes, les jeunes et les personnes vivants avec un handicap, afin de renforcer les actions déjà menées pour une cohésion qui nous conduira à une paix véritable et durable ».

Oumarou Tiendrebeogo, président du parti

Analysant la question sécuritaire, Oumarou Tiendrebeogo a expliqué qu’elle demeure préoccupante. A ce sujet, il a laissé entendre que : « sans distinction aucune, des centaines de burkinabè, civils et militaires, sont fauchés par les balles assassines de groupes armés terroristes. L’économie se retrouve asphyxiée et la vie humaine banalisée. Le prisme terroriste fait ombrage sur la vie de la nation.

L’homme est vraiment devenu un loup pour l’homme. Les conséquences sont néfastes et dramatiques›. Au nombre de ces conséquences note-t-il, « le meurtre quasi quotidien de burkinabè ; la fermeture des établissements d’enseignements ; la fuite des populations des campagnes vers la ville ; la crise alimentaire progressive avec la détérioration de la terre agricole ; l’accroissement du taux de chômage ; le recul du tourisme ; la précarité des déplacés internes »

En guise de réponse à cette situation Oumarou Tiendrebeogo explique : « Pour nous, la solution n’est pas de chercher les coupables, mais de chercher des coresponsables pour qu’ensemble nous trouvions des réponses aux questions et aux difficultés du moment. Le Burkina s’en sortira par le dialogue et la réconciliation. La lutte contre le terrorisme s’opère par la lutte contre la pauvreté, contre l’illettrisme, contre l’aliénation, et contre l’ignorance ».

Le bureau exécutif

Dans la vision du parti, des chantiers s’imposent, à savoir : une participation effective des groupes marginalisés, les ateliers de formations des militants à l’échelle nationale ; l’adoption d’une structuration qui consacre la proximité avec les populations de base, un processus de prise de décision participatif et inclusif et la mise en place de stratégies d’une bonne communication verticale et horizontale au sein du parti.

Edouard Samboé
Lefaso.net

Affaire Jean Claude Bouda : L’ancien ministre de la (...)
Mouvement Sens : La coordination de Koudougou (...)
Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes (...)
Yacouba Isaac Zida : « La situation du Burkina est pire (...)
Burkina : « Chaque jour qui se lève, les voies sont (...)
Pr Augustin Loada au pouvoir en place : « Pourquoi tant (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les inconditionnels de (...)
Politique : « Plusieurs hommes n’ont pas compris qu’il (...)
Menaces d’arrestation de Yacouba Isaac Zida : Le (...)
Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : « C’est une fuite de (...)
« J’ai choisi de ne plus rentrer au Burkina Faso… » ; ce (...)
Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au (...)
Congrès du MPS : Pas de feu vert des autorités burkinabè (...)
CDP : Mahamadi Kouanda perd son procès contre Eddie (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Le Conseil (...)
Elections de 2020 au Burkina : L’opposition suspecte le (...)
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala (...)
UNIR/PS : La section communale de Bokin bat le rappel (...)
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés