Actualités :: Présidentielle de novembre 2020 : « Notre parti est fin prêt pour assurer une (...)

Le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), s’est prononcé, ce mercredi, 29 avril 2020 à Ouagadougou, sur les questions liées à l’actualité nationale : le COVID-19, la crise sécuritaire, les élections de novembre 2020 et la vie du parti. Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration liminaire de la conférence de presse, dont le principal animateur a été le président du parti, Simon Compaoré.

Déclaration liminaire

Bienvenue au siège national de notre parti
C’est un réel plaisir de vous accueillir et de discuter avec vous tant l’actualité est riche d’évènements dans notre pays et dans le monde depuis les dernières semaines. Il était donc indiqué que notre parti vous rencontre, vous animateurs des médias, pour évoquer la marche de la vie de la cité.

Je vous fais remarquer, d’emblée, que c’est la première fois que la direction politique nationale de notre parti tient un rendez-vous avec toute la presse, après la tenue de notre troisième congrès ordinaire le 7 mars 2020, ici même à Ouagadougou. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la rencontre statutaire du parti s’est déroulée selon le schéma arrêté et sans heurts, conformément au thème évocateur : « Consolidons le leadership du MPP sur l’échiquier politique national par une victoire éclatante aux élections de 2020 dans la paix et la cohésion sociale ».

Contrairement aux prévisions des oiseaux de mauvais augures qui pronostiquaient un congrès de déchirement en notre sein, nous sommes à l’aise pour réaffirmer ici, au siège national et devant vous, que notre parti en est sorti renforcé, soudé et prêt à poursuivre le combat pour le développement économique et social en faveur de notre peuple, sous la direction responsable et avisé du président Roch Marc Christian Kaboré.

La rencontre de Ouaga 2000 a regroupé plus de 4 000 délégués venus de l’intérieur et des structures de notre parti à l’étranger. En effet, à ce rendez-vous statutaire de notre parti, la diaspora y a dépêché 17 délégations fortes de 105 représentants. C’est admirable et c’est la preuve matérielle et vivante d’une bonne implantation et de la vitalité du MPP à l’étranger.

Le 3è congrès ordinaire a avalisé le bilan des activités de la direction politique et adopté la stratégie électorale. Notre parti est donc fin prêt pour assurer une victoire éclatante à notre candidat Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle et à conférer une majorité confortable à nos listes pour les législatives, le 22 novembre 2020.

Mesdames et messieurs les journalistes ;

C’est ragaillardis et en rangs serrés, au sortir de notre 3è Congrès ordinaire, que nous nous préparions à affronter les échéances politiques nationales à venir et à poursuivre la mise en œuvre du programme du président Roch Marc Christian Kaboré, lorsque le COVID-19 nous est brutalement tombé sur la tête, le 9 mars 2020, avec l’apparition des premiers cas positifs de l’épidémie. Notre pays entrait ainsi dans l’œil du cyclone et, depuis lors, c’est le branle-bas de combat.

Il faut retrousser les manches, se rassembler, unir les compétences et les moyens pour éviter la propagation de la maladie à grande échelle dans notre pays. En cela, le MPP se félicite de la réactivité du gouvernement burkinabè dans la mise en route rapide du plan de riposte contre le COVID-19 et de toutes les mesures prises pour faire face à cette redoutable pandémie. Le MPP salue le professionnalisme, le patriotisme et la mobilisation du personnel de santé, dans cette épreuve difficile qui permet, au quotidien, la prise en charge des patients victimes du COVID-19. Qu’il en soit remercié pour son engagement et l’esprit de sacrifice dont il fait montre dans cette mission sanitaire périlleuse à nulle autre pareille.

Au défi sécuritaire, que nous connaissons depuis 2016, s’est greffé le péril sanitaire du COVID-19 pour lequel, le président du Faso est monté deux fois en première ligne, en moins de deux semaines, pour s’adresser aux Burkinabè. Roch Marc Christian Kaboré a, à l’occasion de l’une de ses sorties médiatiques, annoncé de fortes mesures de gestion sanitaire de la pandémie et de compensation de ses effets socioéconomiques, pour un montant global de 394 milliards de F CFA étalées sur un trimestre (d’avril à juin 2020) au profit des Burkinabè, surtout en faveur des couches vulnérables de notre société et de la relance de l’économie nationale. Ce sont des décisions responsables et audacieuses que le MPP salue avec force. Il salue la hauteur de vue du président du Faso sur les conséquences du COVID-19 et invite par conséquent le gouvernement à la mise en œuvre urgente des décisions présidentielles. L’enveloppe consacrée au volet sanitaire de la lutte a été évaluée à près de 178 milliards de F CFA.

Mesdames et messieurs les journalistes ;

La victoire sur le COVID-19 au Burkina Faso sera une réalité si toutefois nous mettons tous ensemble la main dans le cambouis, sans récriminations, sans accusations sans fondement et sans critiques stériles et égoïstes. Face à la menace du COVID-19, nous avons une communauté de destin à défendre. Dans ces circonstances, le MPP invite les Burkinabè à fédérer leurs intelligences, leurs capacités et à unir leurs forces pour rompre la chaine de transmission du coronavirus au Burkina Faso. L’heure n’est pas à la polémique stérile et démobilisatrice mais plutôt au rassemblement, sous la houlette du Président du Faso et du gouvernement, pour notre cause commune.

Le MPP apprécie à sa juste valeur l’élan de solidarité qui s’est manifesté autour des Autorités nationales et de notre pays depuis le déclenchement de la pandémie du COVID-19. Ces actions multiformes sont des marques de générosité et de soutien à notre peuple que notre parti salue. Il adresse ses vifs remerciements à tous les donateurs connus ou anonymes.

Notre parti, pour sa part, a développé de nombreuses initiatives pour accompagner le Président du Faso, le gouvernement et notre peuple. En effet, le MPP a offert un appui financier au ministère de la Santé. Il est venu en appui en vivres et autres matériels utilitaires aux couches vulnérables. Du reste, notre idéologie basée sur la social-démocratie nous l’exige vivement. Et nous continuerons toujours d’agir dans le sens du bien-être de nos populations. Nous avons également fait don de matériels d’hygiène au profit d’institutions et de certaines populations cibles.

Le MPP contribue également par des réflexions à travers une cellule de crise mise sur pied qui permet de suivre l’évolution de la pandémie et ses impacts dans les différents domaines. Les travaux de cette structure se font à travers des sous-comités qui traitent des aspects politiques, économiques, sociaux, sanitaires et communicationnels. En somme, c’est une cellule de veille et de propositions de notre parti aux Autorités nationales. Des réunions permanentes se déroulent dans les différents sièges de notre parti avec nos cadres et nos structures résolument engagés à gagner la bataille du COVID-19.

Des actions de nos structures déconcentrées ont également été conduites en province et dans les communes pour freiner voire stoppé la course folle du COVID-19 dans notre pays.

Le MPP a le plaisir de vous informer qu’il a lancé une opération de souscription volontaire auprès de ses militants et sympathisants. Les fruits de cette souscription seront reversés au ministère de la Santé qui lutte avec détermination contre le COVID-19. Encore une fois, Burkinabè, donnons-nous la main pour relever ensemble le défi de la pandémie au Burkina Faso ! Car bien que la maladie soit redoutable, elle n’est pas invincible. Pour cela, le MPP invite les Burkinabè à l’observation stricte des mesures barrières édictées par le ministère de la Santé en charge du pilotage de la lutte contre le COVID-19 et les mesures de quarantaine décidées par les Autorités nationales. Nous saluons aussi le dynamisme développé par les Autorités régionales et communales dans la gestion de la pandémie.

Merci à tout le personnel de la santé (médecin, infirmier, sage-femme, autre personnel technique) des treize (13) régions du Burkina Faso, engagé en première ligne dans le combat contre le COVID-19.

Mesdames et messieurs les journalistes ;

Notre cohésion face à la menace du COVID-19 est mise à mal par l’attitude d’une catégorie d’acteurs du front social dont le maintien de certains mots d’ordre ne cadre pas avec l’urgence sanitaire du moment que nous vivons au Burkina Faso. Il faut espérer que l’instinct de survie collective qui nous amine tous l’emportera sur toute autre considération.

Le MPP salue la magnanimité du Chef de l’Etat qui a ordonné le rétablissement des salaires suspendus au mois d’avril de certains enseignants.

Mesdames et messieurs les journalistes ;

La gravité de la crise sanitaire que nous traversons depuis mars dernier, n’a pas arrêté notre détermination à combattre de toutes nos forces la menace terroriste. Nos FDS, appuyées dans leur mission patriotique par les volontaires de défense de la Patrie, engrangent des succès sur le terrain. Cependant nous déplorons des pertes en vies humaines pour lesquelles, le MPP exprime sa compassion. Il adresse ses sincères condoléances au commandement des FDS, à celui des volontaires de défense de la Patrie et aux familles des victimes tombées sur le champ d’honneur.

L’une des graves conséquences de la menace terroriste est le mouvement des personnes déplacées internes, contraintes de vivre loin de leurs bases. Le gouvernement burkinabè, avec le soutien des partenaires au développement et des personnes morales ou physiques de bonne volonté déploient des efforts de toute nature pour soulager leurs peines en attendant des jours meilleurs pour l’organisation de leur retour dans leurs villages. Le MPP exhorte le gouvernement et les provinces d’accueil à ne pas relâcher les efforts dans le traitement des personnes déplacées internes. Il y va de notre crédibilité commune et la solidarité, valeur cardinale de notre société, l’exige.

Les populations du Soum subissent des exactions et sont en train d’être affamés par des terroristes qui tentent d’imposer un blocus principalement sur Djibo, mais nous avons foi en la résilience de nos FDS, de leur commandement tactique et de la détermination du gouvernement pour assurer le retour de la paix, de la sécurité et de la sérénité dans la zone. La guerre contre le terrorisme, nous ne cessons de le répéter sera une opération de longue haleine qui aboutira à un ticket gagnant des forces loyalistes et patriotiques. Le MPP en a la certitude.

Notre parti salue l’engagement des volontaires de défense de la Patrie qui sont déjà sur le qui-vive de la lutte anti-terroriste dans notre pays. Ils en paieront parfois le prix fort, mais la Nation leur sera reconnaissante et retiendra le sacrifice qu’ils ont consenti pour leur pays. Sans sacrifice pas de liberté.

La liberté, la dignité et l’intégrité sont les valeurs que notre parti défend au quotidien avec le concours de l’ensemble de ses fils et filles. Le MPP, très attaché à la démocratie, espère vivement que les conditions seront réunies afin que les élections présidentielle et législatives se déroulent à bonne date.

Nos structures se tiennent prêtes pour la mise en œuvre de notre chronogramme d’activités dès que la situation sanitaire le permettra.

Gloire et honneur à tous les militantes et militants engagés sur les différents fronts de bataille. Rien ne peut vaincre un peuple déterminé.
Je vous remercie de votre aimable attention.
DEMOCRATIE - EGALITE - PROGRES

Ouagadougou, le 29 avril 2020

Proposition de report des législatives : Les députés (...)
Présidentielle de 2020 : Le CDP Section USA félicite (...)
Vie des partis : HAWRE installe les membres du bureau (...)
Politique : Roch Marc Christian Kaboré investi pour la (...)
Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la (...)
Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « (...)
Candidature à l’élection présidentielle : Blaise Compaoré (...)
Échéances électorales 2020 au Burkina Faso : La classe (...)
Politique : L’Opposition non affiliée contre la (...)
Prorogation du mandat législatif : Eddie Komboïgo « met (...)
Application de la loi 081 : La coordination régionale (...)
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS (...)
Investiture du candidat MPP à la présidentielle : Dans (...)
Budget de l’Etat gestion 2020 : Les députés adoptent la (...)
Elections couplées 2020 : L’ADF RDA s’insurge contre une (...)
Découplage des élections de 2020 : L’UNIR-PS rejette la (...)
Politique : Non au report des élections !
Proposition de report des élections : Le NTD se (...)
Accrochage entre forces de défense et de sécurité et (...)
Enrôlement biométrique à Ouagadougou : L’opération se (...)
Burkina : Adama Kanazoé démissionne de son poste de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10479

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés