Actualités :: Burkina : « Le terrorisme fait plus de morts que la COVID-19 », piqûre de (...)

L’actualité de la crise à coronavirus n’étouffe pas le phénomène terroriste dans les préoccupations du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) qui a, à la faveur de sa conférence de presse hebdomadaire, ce mardi, 14 avril 2020, fait une piqûre de rappel au gouvernement sur l’impératif de faire face à l’insécurité avec son lot de morts et ses plus de 800 mille déplacés internes.

« La crise sécuritaire continue de faire des ravages dans notre pays. Il est clair que le terrorisme fait plus de morts que le coronavirus dans notre pays. Les dernières attaques en date sont celles contre le détachement militaire de Sollé ayant fait cinq morts, et contre le détachement de Djibo et une unité de la gendarmerie, ayant occasionné la mort d’un militaire. Les médias ont aussi fait cas de l’assassinat d’un agent de sécurité sur l’axe Pama-Fada. Les attaques contre les civiles, elles, sont très récurrentes  », rappelle le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, co-animateur de la conférence de presse. Le CFOP-BF appelle à une solution diplomatique par la négociation « plutôt que de continuer dans un errements orgueilleux qui endeuille chaque jour nos compatriotes ».

Pour cette opposition, le Burkina se trouve aujourd’hui dans deux guerres : une contre le terrorisme et l’autre contre le Covid-19. La situation actuelle devient donc de trop pour des dirigeants « incapables » de faire face au seul front d’insécurité.

« On se pose bien des questions. Voilà des gens qui ont paniqué, parce qu’il y a le terrorisme, qui n’ont pas fait suffisamment confiance à l’armée, qui ont fait appel à des volontaires. Nous leur avons déjà dit : la solution n’est pas forcément les volontaires, il y a des gens qui sont formés pour ça, pour les guerres, il y a des spécialistes de la lutte contre le terrorisme qui poirotent dans les prisons, il faut les sortir pour aller sur le terrain. On n’a pas été écouté, parce qu’eux, ils ont peur, ils ont la psychose, ils pensent que ceux qui vont sortir de la MACA là (Maison d’arrêt et de correction des armées, là où séjournent les militaires accusés dans le dossier du putsch de septembre 2015, NDLR) vont venir les agresser, non. (…). Pour des gens qui disent qu’ils sont la solution, la réponse…, c’est triste pour le pays », ressasse Eddie Komboïgo. « Ce gouvernement a démissionné sur ce point », regrette M. Komboïgo.

Ce qui fait dire au co-animateur, Yumanli Lompo, président du Parti national des démocrates sociaux (PNDS), qu’entre le coronavirus et le terrorisme, le gouvernement a décidé de miser toute son énergie sur le premier mal. Alors que dans la région de l’Est par exemple, décrit-il, les groupes terroristes font leur loi, en passant de village en village pour implanter leur drapeau et imposer un style vestimentaire aux populations.

Pour les conférenciers, l’attitude des dirigeants vis-à-vis du coronavirus montre qu’il y a des financements à prendre auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En plus dénoncent-ils la cacophonie et le tâtonnement du gouvernement dans la gestion de cette crise, semant une panique au sein des populations.
« Leur attitude cultive davantage la psychose et montre davantage leur carence à gérer le pays », enfonce ici également, Eddie Komboïgo, principal intervenant à cette sortie.

O.H.L
Lefaso.net

Mouvement Sens : La coordination de Koudougou (...)
Kourwéogo dans le Plateau-central : Les femmes (...)
Yacouba Isaac Zida : « La situation du Burkina est pire (...)
Burkina : « Chaque jour qui se lève, les voies sont (...)
Pr Augustin Loada au pouvoir en place : « Pourquoi tant (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Les inconditionnels de (...)
Politique : « Plusieurs hommes n’ont pas compris qu’il (...)
Menaces d’arrestation de Yacouba Isaac Zida : Le (...)
Retour avorté de Yacouba Isaac Zida : « C’est une fuite de (...)
« J’ai choisi de ne plus rentrer au Burkina Faso… » ; ce (...)
Burkina : Isaac Zida « obligé d’annuler » son retour au (...)
Congrès du MPS : Pas de feu vert des autorités burkinabè (...)
CDP : Mahamadi Kouanda perd son procès contre Eddie (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : Le Conseil (...)
Elections de 2020 au Burkina : L’opposition suspecte le (...)
Législatives/MPP : Simon Compaoré non-partant, Bala (...)
UNIR/PS : La section communale de Bokin bat le rappel (...)
Quota genre aux élections : La Majorité présidentielle (...)
Démission du MPC de la Majorité : « Claude Ouédraogo (...)
Elections de 2020 au Burkina : Le CGD pose la réflexion (...)
Litige au CDP : Le juge interdit à Mahamadi Kouanda (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés