Actualités :: Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette (...)

Ceci est une réaction du parti politique, La Marche pour la Patrie (LMP) sur le discours à la nation du président du Faso au cours duquel, plusieurs annonces ont été faites dans le cadre de la pandémie COVID-19.

Communiqué de La Marche pour la Patrie sur le discours à la nation du président du Faso

La pandémie du covid -19 est venue exposer la triste réalité de nos hôpitaux (manque d’équipements, matériels archaïques… ; voici le système de santé hérité de plus décennies de propagande).

Nous avons suivi, comme nombre de Burkinabè, l’adresse du Chef d’Etat sur la pandémie du COVID-19 ainsi que les mesures salutaires qui y ont été prises afin de contrer la propagation de ce virus et accompagner les populations en ces moments difficiles.

Parmi ces annonces, on a les mesures fiscales, les mesures sociales d’accompagnement des populations vulnérables pour les trois prochains mois, les mesures prises au profit des marchés et yaars fermés, les différentes mesures de soutien à la relance économique, l’instauration d’un Fonds de soutien au profit des acteurs du secteur informel en particulier les femmes, la poursuite du règlement de la dette intérieure.

Nous osons croire que cette fois, et pour l’amour de Dieu, les uns et les autres vont mettre leurs intérêts égoïstes de côté, et pour une fois, reconnaître que l’humanité est menacée et utilisée ses ressources réellement avec un minimum d’intégrité, que cela soit vraiment différent des Fonds qui avaient été annoncés en 2017 pour les mêmes couches.

Pour La Marche pour la Patrie, LMP, ce n’est pas parce qu’une minorité n’est pas touchée par la précarité que cela doit nous faire oublier que notre économie baigne déjà dans une crise profonde depuis maintenant des années. Il y a des entreprises en difficultés qui ont introduit des demandes d’accompagnements aux seins desdits Fonds de l’Etat, il y a de cela 18 mois, mais sans nouvelles.

Il existe un grand nombre d’occasions ratées, dues à un manque de volonté politique afin de reconquérir le respect et la confiance perdue de cette brave jeunesse. Ces mesures salutaires seraient complètes, si elles prenaient en compte la suspension de l’IUTS (Impôt unique sur les traitements et salaires), question d’encourager de larges concertations avec tous les acteurs pour décrisper cette tension qui ne favorise pas l’union sacrée des filles et fils de la nation. Des solutions doivent être recherchées pour motiver et encourager les soldats de notre santé qui sont sur un autre front de guerre.

Après la prise des mesures dites salutaires, place à la mise en oeuvre place sur le terrain ! Aujourd’hui, plus que jamais, il est important que chaque Burkinabè joue son rôle pour l’éradication de cette pandémie et une rapide et efficace relance de l’économie nationale. Nous profitons de la présente, pour lancer, une fois de plus, un appel à toutes les couches à observer les mesures-barrières contre la pandémie.

Pour La Marche pour la Patrie, LMP
Le président,
Tégawendé Toussaint Ouédraogo

Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition (...)
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux (...)
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de (...)
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la (...)
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 (...)
Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés