Actualités :: Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent

Les députés de la province du Bazèga ont tenu une rencontre de plaidoyer sur le phénomène de l’exclusion sociale des femmes, les 20 et 21 février 2020 à Kombissiri. L’objectif était de faire l’état des lieux du phénomène de l’exclusion dans la province, d’identifier les raisons principales et de formuler des recommandations en vue d’aboutir à zéro exclusion dans le Bazèga. L’atelier a réuni les autorités administratives et communales, coutumières et religieuses, des représentants des organisations de la société civile et des leaders d’opinion. La rencontre a été organisée avec l’appui du programme commun d’appui à l’Assemblée nationale du Burkina Faso.

Malgré l’existence d’un cadre juridique réprimant la violation des droits des citoyens, le phénomène de l’exclusion sociale demeure d’actualité Burkina Faso. C’est pour lutter contre l’exclusion sociale que les députés, Gaoussou Compaoré et Kouliga Nikièma, se sont réunis en conclave avec les acteurs pouvant intervenir ou contribuer à l’abolition du phénomène. Au cours des échanges, la directrice provinciale de la Femme, de la solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire du Bazèga, Olivia Millogo/ Yaméogo, a souligné que le phénomène de l’exclusion sociale au Bazèga prend de plus en plus de l’ampleur.

Les acteurs locaux se sont mobilisés pour le succès de la rencontre

Pour le député Kouliga Nikièma, les victimes d’exclusions sociales sont essentiellement des personnes démunies, sans soutiens ou des personnes du troisième âge. Selon le député, le motif généralement évoqué est la sorcellerie. Au terme des échanges, les acteurs ont identifié les rôles de chacun afin de venir à bout de l’exclusion sociale au Burkina Faso. Ayant servi de cadre de plaidoyer et une occasion de dresser un état des lieux du phénomène, la rencontre a aussi permis de faire un bilan des actions menées pour l’endiguer. Des pistes de solutions on peut noter les recommandations à l’endroit des autorités coutumières qui sont invités à peser de leur autorité pour interdire de façon formelle les exclusions de personnes pour fait de sorcellerie et autres pratiques nuisibles aux victimes dans leur localité.

Le conseiller national du PROCAB, Amidou Yonaba, a exhorté les participants à Kombissiri dans leur plaidoyer contre l’excision sociale

Autres recommandations à l’endroit des acteurs, appelés à mener des cadres de consultations régulières entre religieux et coutumiers afin de trouver des solutions idoines en cas d’exclusion de personne. Il est souhaité aussi de mener des médiations entre les familles des accusateurs et les personnes exclues afin de préserver la cohésion sociale et surtout veiller à trouver et promouvoir des stratégies pour l’abolition des exclusions.

Le Présidium de la rencontre à Kombissiri

Les députés ont conclu qu’au-delà de la mise en œuvre des recommandations faites, l’application de la législation en vigueur au Burkina Faso au niveau local et la création de services sociaux de base dans toutes les mairies demeure une piste royale pour lutter contre l’exclusion.

Correspondance particulière
Issaka Ouédraogo

Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : « Ensemble, osons le (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Professeur (...)
Université Ouaga II rebaptisée université Thomas Sankara : (...)
Parti pour la démocratie et la jeunesse : L’avenir du (...)
Elections 2020 : La coordination nationale des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés