Actualités :: Processus électoral : Les partis politiques de l’opposition s’arment contre (...)

L’opposition politique burkinabè s’est formée sur les stratégies de lutte contre la corruption et la fraude électorale. Ce jeudi, 12 mars 2020, à Ouagadougou, une initiative du Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB), mise en œuvre par le Centre parlementaire canadien a réuni ses membres en atelier.

Les partis politiques membres du cadre de concertation de l’Opposition politique (CFOP) étaient en atelier de formation sur les techniques et stratégies de lutte contre la corruption et la fraude électorale, jeudi, 12 mars 2020, à Ouagadougou. Cette rencontre est le fruit d’une initiative du Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale ( PROCAB) à travers un projet mis en œuvre par le Centre parlementaire canadien, au profit des instances de l’assemblée nationale.

L’objectif de cet atelier de formation est d’assurer la sérénité des élections, à travers la maitrise de technique pour lutter contre la corruption et la fraude dans le processus électoral, de son début jusqu’à la proclamation des résultats des consultations.

Le directeur de cabinet du CFOP, Dieudonné Badini, a expliqué que dans bon nombre de pays africains, le terme "campagne électorale" rime avec "corruption et fraude électorales". Il a estimé que ”ces tares dans les processus électoaraux sont jugées quasi inévitables dans la mentalité de beaucoup de citoyens". Il a laissé entendre que le Burkina Faso ne fait pas exception.

A ce titre, dit-il, il s’avère important de prendre les dispositions nécessaires pour que « nos partis politiques puissent éviter d’en être victimes, et à défaut, qu’ils puissent limiter les effets de cette pratique néfaste et germes de crises post-électorales ». Pour y arriver, poursuit Dieudonné Badini, « les partis du CFOP doivent se préparer pour contrer toute forme de corruption et de fraude électorales ».

Ce projet permettra, à travers la maitrise des concepts corruption et fraude, le renforcement des capacités d’analyse et de détection des cas, les recours administratifs appropriés et les suites judiciaires, etc. La finalité d’une telle formation est la construction de valeurs solides pour des échéances électorales sincères avec des résultats acceptés de tous.

E.k.s
Lefaso.net

Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, (...)
Politique : La création d’un parti politique par le Dima (...)
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son (...)
Situation nationale : « La tension est à son comble », (...)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de (...)
Politisation de l’administration : L’opposition exige le (...)
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier (...)
Situation nationale : « Le peuple a remporté des (...)
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe (...)
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda (...)
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à (...)
Education : Si rien n’est fait, « nous allons droit vers (...)
Burkina Faso : Pourquoi ces tâtonnements au sommet de (...)
Présidentielle de 2020 : Des Ouagalais se prononcent sur (...)
CDP : Eddie Komboïgo élu candidat du parti à la (...)
Ministère de l’intégration : Le CASEM dresse le bilan du (...)
CDP : la section Canada du parti fait le choix du (...)
CDP : Le candidat à la présidentielle sera connu, au plus (...)
Blocus contre CUBA : L’UNIR/PS dénonce l’attitude « (...)
Fronde sociale : La Majorité présidentielle invite le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10374



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés