Actualités :: Région du Sud-Ouest : La campagne d’enrôlement sur les listes électorales est (...)

L’amphithéâtre de l’ENEP de Gaoua a servi de cadre, ce samedi 7 mars 2020, au lancement de l’enrôlement sur les listes électorales dans la troisième sous-zone composée des provinces du Noumbiel, du Ioba, de la Bougouriba, du Poni et du Nahouri. Le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, avait à ses côtés les gouverneurs des deux régions concernées et les responsables des partis politiques.

En vue de la révision du fichier électoral pour les échéances électorales de novembre prochain, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a entamé l’enrôlement des populations sur les listes électorales. Après les deux premières sous-zones, c’est la troisième sous-zone qui entame le processus. Cette sous-zone concerne la région du Sud-Ouest et la province du Nahouri, dans la région du Centre-Sud. L’opération est prévue du 7 au 16 mars 2020, de 7h à 17h.

Selon le président de la CENI, il y a 1 388 points d’enrôlement pour cette sous-zone. Dans le Nahouri, il est attendu 43 000 nouveaux électeurs, 110 000 dans la Bougouriba, 199 000 dans le Ioba, 80 000 dans le Noumbiel et 290 000 dans le Poni. Au regard de cet immense défi à relever, Newton Ahmed Barry interpelle toutes les entités de la zone concernée à s’impliquer pour un franc succès de l’opération.

L’opposition, représentée par Massè Hien, et l’Alliance des partis de la mouvance présidentielle, représentée par Dr Albert Francis Somé, ainsi que les représentants des différents partis politiques, ont tous pris l’engagement de soutenir tout le processus électoral. Pour le représentant de Mouvance présidentielle, « le point de départ pour participer à la vie démocratique est l’obtention de sa carte d’électeur. Le reste n’est que diversion ».

Des résultats de l’enrôlement des deux premières sous-zones, il ressort un faible taux d’enrôlement des femmes (moins de 30%). Sur les 4 500 000 nouveaux électeurs attendus, les femmes représentent pourtant 60%. Et pour changer la donne dans cette troisième sous-zone, le président de la CENI a demandé aux femmes de se faire enrôler massivement. L’appel a été attendu par la coordinatrice régionale des femmes du Sud-Ouest, Madeleine Da/Kambou, qui a pris l’engagement de relever ce défi.

Pour le gouverneur de la région du Sud-Ouest, le colonel Tagséba Nikéma, le rôle de l’administration est le suivi de la bonne marche des opérations d’enrôlement. Ainsi, il a promis que « ma collègue du Centre-Sud et moi ne manquerons pas très souvent d’aller constater sur le terrain le bon déroulement des opérations ».

Boubacar Tarnagda

Réduction des inégalités : Un consortium d’OSC plaide (...)
Procès Mahamadi Kouanda contre la direction politique du (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPC quitte la (...)
Élections 2020 au Burkina : La cellule de veille (...)
Vie des partis politiques : Le FAC teste sa popularité à (...)
Présidentielle 2020 au Burkina : Yeli Monique Kam, (...)
Elections 2020 au Burkina : Saran Sérémé « aperçue et (...)
Politique : Lizèta KAMBOU/BONKOUNGOU, la fille du PDG (...)
Elections du 22 novembre 2020 : Les partis et (...)
Election présidentielle de 2020 au Burkina : Kadré Désiré (...)
Présidentielle de 2020 au Burkina : Quand le système de (...)
Election présidentielle 2020 au Burkina : L’Alliance (...)
Politique : Zambendé Théodore Sawadogo quitte le (...)
Elections de 2020 au Burkina : La fille du PDG d’EBOMAF (...)
Burkina Faso : Des acteurs politiques sensibilisés sur (...)
Modification du code électoral : Les implications (...)
CDP : Les militants de la Léraba convoqués en réunion ce (...)
Coopération sino-burkinabè : « Les résultats sont (...)
Centre-Nord : La loi sur le quota genre expliquée aux (...)
Demandes d’accréditations pour l’observation des élections (...)
Législatives du 22 novembre 2020 au Burkina : Les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10626



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés