Actualités :: Burkina : L’avocat Ambroise Farama à l’assaut de Kosyam !

La liste des candidats à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 s’est élargie ce dimanche, 1er mars 2020 avec la désignation du candidat de l’Organisation des peuples africains-Burkina Faso (OPA-BF), a-t-on appris de plusieurs confrères. C’est le président du parti, Me Ambroise Farama, qui a reçu la caution des militants et sympathisants pour défendre l’idéal révolutionnaire et panafricaniste.

C’était suite au premier congrès du parti tenu les 29 février et 1er mars 2020 à Ouagadougou sous le thème : « Le néo-panafricanisme révolutionnaire : voie de libération des peuples africains dans un contexte de terrorisme impérialiste ».

« L’Afrique aux Africains, le marché africain aux Africains, les richesses africaines aux Africains », prônent les dirigeants de l’Organisation des peuples Africains-Burkina Faso (OPA-BF), parti créé en février 2018.

Le transfuge de l’UNIR/PS, Me Ambroise Farama, et ses camarades ont donc en ligne de mire, la création des Etats-Unis d’Afrique, des « patriotes burkinabè anti-impérialistes, qui ont des convictions révolutionnaires ». Par cette résolution de se positionner dans les starting-blocks pour la présidentielle, l’OPA-BF entend rompre avec la gouvernance actuelle dont elle n’a de cesse dénoncer.

Pour cela, rapportent les médias, l’avocat entend imprimer un élan révolutionnaire à la gestion du pays, une fois accéder au pouvoir. Le leader politique reste persuadé que, seule une révolution peut mettre fin à certains maux en Afrique, tels que le sous-développement, la faim, le terrorisme, etc.

« S’agissant particulièrement du phénomène du terrorisme dans notre sous-région, nous sommes parvenus à la conclusion qu’il est un instrument aux mains des puissances impérialistes, qui l’utilisent comme moyen de domination ou comme instrument de rivalité impérialiste. Nous avons également fait le constat que le terrorisme constitue non seulement un obstacle à l’émancipation des peuples, mais aussi et surtout un facteur d’aggravation de la misère des peuples et de destruction de la cohésion sociale », rapportent des confrères des propos du désormais candidat annoncé à la présidentielle de 2020.

Selon l’homme de droit, le néo-panafricanisme dont il est question n’est ni une parodie, ni un appel à la violence, mais plutôt une voie pour parvenir au bonheur des peuples africains opprimés. Il s’agit entre autres du refus du statu quo, de l’engagement patriotique, du travail de décolonisation des mentalités, de la mise en œuvre d’un programme de réhabilitation et de reconstruction de l’Afrique.

En attendant son investiture annoncée pour le 4 avril 2020, relevons que Me Ambroise Farama affiche ainsi son intention après celles du président en exercice, Roch Kaboré ; Kadré Désiré Ouédraogo du Mouvement KDO-2020 ; Me Gilbert Noël Ouédraogo de l’Alliance pour la démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) ; Pr Abdoulaye Soma du Mouvement Soleil d’avenir ; Tahirou Barry du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) ; de l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida du Mouvement patriotique pour le Salut (MPS) et « naturellement », Zéphirin Diabré.

O.L
Lefaso.net

Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition (...)
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux (...)
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de (...)
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la (...)
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 (...)
Message de Son Excellence le Premier ministre (...)
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance (...)
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « (...)
MPP : La direction politique a échangé avec les (...)
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir (...)
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la (...)
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de (...)
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une (...)
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré (...)
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble (...)
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette (...)
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les (...)
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas (...)
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 (...)
Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité (...)
MPP/Gourma : Une assemblée générale pour dresser le bilan (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10542



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés