Actualités :: Présidentielle de 2020 : Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité, RPI, (...)

C’est la principale information donnée par l’équipe dirigeante de ce parti politique lancé en décembre 2019 , le Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI), à l’occasion de l’inauguration, ce samedi, 22 février 2020, de son siège national sis au quartier Ouidi, dans l’arrondissement N°2 de Ouagadougou.

Considéré à sa création comme un parti dont les « vrais géniteurs » sont des caciques du parti au pouvoir, notamment le Larlé Naaba et le président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, le RPI a été présenté par ses dirigeants comme un parti politique qui n’appartient ni à la majorité ni à l’opposition politique.

Réfutant toute accointance, les responsables du parti avaient plutôt dépeint une situation nationale à la charge de toute la classe politique. Moins de trois après, les lignes semblent avoir bougé, et pour ses dirigeants, le RPI reste disponible à travailler avec tout parti politique sur toutes questions d’intérêt national et international.

« Tout est en clair maintenant, nous soutenons le président Roch Kaboré ; parce que nous estimons qu’actuellement, vue la conjoncture, l’insécurité et les efforts qu’il fournis sur le terrain, il est de notre plein droit de le soutenir. Nous accompagnons le président Roch Kaboré. Quand quelqu’un travaille, il faut l’encourager et nous avons les mêmes visions : c’est le développement du Burkina Faso », a confié le président du RPI, Inoussa Bilgho, à l’issue de la visite guidée qui a suivi la coupure du ruban. Pour l’opérateur économique, soutenir le président Roch Kaboré à une réélection est d’ailleurs le grand chantier du parti pour cette année 2020.

Le président du RPI, Inoussa Bilgho

Et désormais, le RPI a élit domicile au quartier Ouidi, dans l’arrondissement N°2 de la capitale, non loin de l’église Kologh-Naaba. L’occasion de l’inauguration du siège national a mobilisé du monde, dont des représentants de partis politiques.

Selon un des responsables du parti, les locaux sont constitués d’un bureau pour le président, un autre pour le vice-président, un secrétariat, une salle de réunions et la cour qui peut également servir de cadre pour des rencontres.

Pour les dirigeants du RPI, cet acte d’inauguration, aussi symbolique soit-il, traduit surtout une « volonté ferme » du parti de jouer un rôle sur la scène politique nationale.

OLO
Lefaso.net

Blaise Compaoré à Addis Abeba : Un plaidoyer pour (...)
Audit du MBDHP : Comme un doigt sur une plaie (...)
Université de Ouagadougou : Le nouveau président, le Pr (...)
11-Décembre, fête nationale
Mission impossible
Parlement- société civile : Concilier légalité et (...)
Tronçon Boromo-Bobo Dioulasso de la nationale 1 : "Razel (...)
Gouvernement de la IVè République:Imminence d’un (...)
Collectif des organisation démocratiques de masse et de (...)
Regard sur la justice burkinabè : Le combat contre (...)
IXe conférence des ambassadeurs et consuls généraux : (...)
Conseil des ministres du 1/12/03 : compte rendu
Crise au sein du PAI : Le procès renvoyé au 22 janvier (...)
Tentative de putsch : il faut crever l’abcès
Cour de cassation : Les magistrats souhaitent la (...)
Rencontre de l’OIT à Addis-Abeba : Blaise Compaoré invité (...)
Diplomatie burkinabè : Blaise et ses ambassadeurs
Conférence des femmes de l’UNDD : la plate-forme du (...)
Scrutins en Afrique de l’Ouest :inventer le piège à (...)
PAREN : « Nous n’allons plus aiguillonner le pouvoir (...)
Diplomatie : 9e Conférence des ambassadeurs et consuls (...)

Pages : 0 | ... | 10458 | 10479 | 10500 | 10521 | 10542 | 10563 | 10584 | 10605 | 10626 | ... | 10647



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés